var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Nissan Versa 2021 : acheteurs de petites voitures demandés

Nissan Versa 2021 : acheteurs de petites voitures demandés


  • La Nissan Versa 2021 se détaille à partir de 16 498 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Raffinée, peu énergivore, bon espace intérieur.

  • Piliers avant obstruant la visibilité, pas de volant chauffant, déclinaison de base peu intéressante.


Beaucoup de choses ont déjà été dites à propos du segment des voitures sous-compactes, ou ce qu’il en reste. Si les consommateurs se tournent en grand nombre vers les véhicules multisegments, pourquoi vient-on d’introduire la Nissan Versa 2021 en sol canadien?

Fraîchement redessinée, la berline effectue un retour chez nous après qu’elle ait été remplacée par la Nissan Micra, qui a tiré sa révérence après le millésime 2019, tout comme la Nissan Versa Note à hayon. Fini les voitures à hayon, alors que les utilitaires urbains comme le Nissan Kicks et le Nissan Qashqai ont pris la relève.

Toutefois, le constructeur japonais croit toujours au succès des petites voitures, et au Canada, la berline Nissan Versa 2021 doit concurrencer très peu de rivales, y compris la Kia Rio (berline et hayon), la Mitsubishi Mirage (hayon) ainsi que la Chevrolet Spark (hayon).

Pour se mettre en valeur, elle arbore un look moderne et aérodynamique, ressemblant drôlement aux Nissan Sentra et Nissan Altima, mais en taille plus petite, évidemment. Si la déclinaison S de base se contente de roues de 15 pouces avec enjoliveurs, la version SV mise sur des jantes en alliage de 16 pouces, alors que la SR profite de jantes de 17 pouces ainsi qu’un éclairage à DEL et son becquet sur le coffre.

Dans l’habitacle, on retrouve une sellerie en tissu à travers la gamme, mais de qualité supérieure dans la SV, dotée des bordures et garnitures contrastantes dans la SR. Le climatiseur, le régulateur de vitesse et le siège du conducteur à hauteur réglable figure de série, alors qu’un accoudoir côté conducteur, la climatisation automatique et les sièges chauffants à l’avant s’ajoutent dans les SV et SR. Cette dernière profite également d’un volant et d’un pommeau de vitesse gainés de cuir, d’un démarreur à distance et d’une clé intelligente. Toutefois, pas de volant chauffant, même en option – ce que la berline Kia Rio propose de série.

La finition générale à bord de la Nissan Versa 2021 est adéquate compte tenu de son prix, l’espace ne manque pas à l’avant, surtout en ce qui concerne le dégagement pour la tête, étonnant compte tenu de la ligne de toit profilée. Et le pare-brise fortement incliné, bien qu’il contribue certainement à l’aérodynamisme de la voiture, nécessite des piliers avant très larges, qui obstruent la visibilité en circulation urbaine. Surtout dans les intersections, où les piliers cachent les bordures séparatrices de béton et même les piétons. En revanche, le coffre est immense, avec un volume de 425 litres.

Le système multimédia comprend un écran tactile de sept pouces, alors que seules les SV et SR sont équipées d’une intégration Apple CarPlay et Android Auto ainsi que d’une compatibilité SiriusXM, rendant la version de base encore moins attrayante. Dans la SR, la chaîne audio compte six haut-parleurs au lieu de quatre.

Là où la Nissan Versa 2021 surpasse sa principale rivale, la Rio, c’est au chapitre de l’équipement de sécurité avancée. De série, on a droit au freinage autonome d’urgence avec détection de piétons, l’avertissement de sortie de voie et les feux de route automatiques, alors que les SV et SR ajoutent la surveillance des angles morts et l’alerte de trafic transversal arrière. Toutefois, le régulateur de vitesse intelligent n’est pas offert au Canada.

Sous le capot, une seule motorisation est proposée, soit un quatre cylindres de 1,6 litre produisant 122 chevaux et un couple de 114 livres-pied, ou le même que l’on retrouve dans le multisegment Kicks. La Versa S de base comprend une boîte manuelle à cinq rapports, alors que l’automatique à variation continue est offerte en option – et de série dans les Versa SV et SR. Question de réduire davantage l’attrait de la Versa à boîte manuelle, lorsque la voiture est équipée de celle-ci, on doit se contenter d’un dossier arrière fixe, au lieu d’être divisible et rabattable à 60/40. Pourquoi?

Malgré la modeste cavalerie, le moteur de la Nissan Versa 2021 s’avère énergique, et si l’on ne qualifie pas la berline d’amusante à conduire, on se plaît tout de même à se faufiler avec aisance dans le trafic. La boîte à variation continue très bien son boulot de gérer le régime moteur du petit quatre cylindres, que ce soit sur l’autoroute ou lorsque l’on appuie sur l’accélérateur pour dépasser ou s’engager sur la voie rapide. On apprécie également le raffinement du moteur, ainsi que l’insonorisation générale de la cabine, outre quelques bruits de suspension ou de pneus sur les routes abîmées ou les joints de dilatation.

Quant à la consommation d’essence, la Nissan Versa à boîte automatique affiche des cotes ville/route/mixte de 7,4/5,9/6,7 L/100 km. La Rio s’avère tout aussi efficiente, la Spark consomme légèrement davantage et la Mirage est la plus écoénergétique du groupe – quoique les 78 chevaux de la petite Mitsubishi en font la moins agréable à conduire. Lors de notre essai de la Versa SR, durant une journée froide et enneigée, nous avons observé une moyenne de 7,5 L/100 km, ce qui n’est pas si mal.

Munie de la boîte manuelle, la Versa affiche une cote mixte de 7,7 L/100 km, soit un litre de plus qu’avec la boîte automatique. Décidément, sur papier, une pédale d’embrayage dans la berline n’apporte que des désavantages, mais on ne l’a pas encore essayée, et elle rend peut-être la voiture plus agréable à conduire. Le constructeur s’attend à ce que seulement 5 % à 10 % des acheteurs la choisissent. D’ailleurs, Nissan Canada estime que la moitié des ventes de la Versa seront enregistrées au Québec.

La Nissan Versa 2021 se détaille à partir de 16 498 $ avant les frais de transport et de préparation, alors que la déclinaison S avec la boîte automatique s’élève à 17 998 $. La version SV, qui sera sans doute la plus populaire, affiche un PDSF de 19 498 $. Si l’on conseille habituellement les versions de milieu de gamme pour leur rapport prix-équipement, on doit mentionner que la Versa SR tout équipée est offerte à 20 998 $, une somme plus que raisonnable compte tenu de ce qu’elle offre.

Plus moderne que ses rivales, la berline Versa se démarque par un niveau de raffinement légèrement supérieur et une grande polyvalence, même s’il s’agit d’une berline et non d’une voiture à hayon. De plus, son prix est en ligne avec celui de la Kia, et s’avère plus abordable que le Kicks à équipement presque égal.

Il ne reste qu’à voir si les acheteurs de petites voitures seront charmés par la Nissan Versa 2021, entourée du Kicks et de la Sentra sur le plancher du concessionnaire. Elle a certainement les atouts pour le faire.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';