var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Nissan Kicks 2020 : chic et abordable

Nissan Kicks 2020 : chic et abordable

Nissan Kicks 2020


  • Le Nissan Kicks 2020 se détaille à partir de 19 398 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Coffre logeable, bonne ergonomie, motorisation peu énergivore.

  • Insonorisation perfectible, qualité d’assemblage discutable, puissance un peu juste.


Depuis quelques années, on assiste à l’émergence d’une nouvelle variante d’utilitaire sous-compact. Le segment des VUS urbains compte désormais le Kia Soul, le Toyota C-HR, le Hyundai Venue et le Nissan Kicks 2020, qui partagent tous une caractéristique importante : l’absence d’un rouage intégral, même en option.

Peut-on toujours les appeler des VUS, dans ce cas? Techniquement, oui. Bien qu’il soit facile de constater que le Kicks a remplacé la Versa Note dans la gamme chez Nissan, mais constitue un produit mieux équipé, plus moderne et – plus cher.

Le Nissan Kicks 2020 partage également le plancher du concessionnaire avec Nissan Qashqai, un autre VUS sous-compact. Par contre, alors que le Qashqai vise les petites familles ou les couples sans enfants, le Kicks cherche à attirer les jeunes professionnels urbains.

Pour se tirer d’affaire en ville, on a droit à un quatre cylindres de 1,6 litre, produisant 122 chevaux et un couple de 114 livres-pied, jumelé de série à une boîte automatique à variation continue. Cette modeste cavalerie rend le Kicks suffisamment énergique, mais pour converger sur l’autoroute dans le trafic, il faut être patient. Rien d’énervant, mais le Soul propose 147 chevaux et le C-HR, 144. Le Venue se contente de 121 étalons pour se trouver dans la même situation que le Nissan.

En contrepartie, la consommation d’essence est la plus basse de ce quatuor de VUS urbains, avec une cote mixte ville/route de 7,2 L/100 km. Lors de notre essai hivernal, nous avons enregistré une moyenne de 7,9 L/100 km.

Esthétiquement, le Kicks ne fait peut-être pas l’unanimité. L’interprétation de la signature visuelle de Nissan, soit la grille V-Motion, n’est pas aussi bien réussie que sur d’autres produits de la marque, et avec les blocs optiques surdimensionnés, disons que le design n’est pas aussi sophistiqué que celui du Soul.

Les goûts ne se discutent toutefois pas, et le Nissan Kicks 2020 compense avec un profil plus intéressant, des porte-à-faux courts et, dans le cas de notre déclinaison SR à l’essai, d’un toit de couleur contrastante. Malheureusement, on a remarqué que les interstices sur les côtés du capot – l’espace entre les panneaux de carrosserie – étaient inégaux. Lors du lancement médiatique du Kicks en 2018, votre humble serviteur a noté le même problème. Des cas isolés? Nous le souhaitons.

L’habitacle du Kicks affiche une présentation intéressante, et comme d’habitude dans les produits Nissan, les commandes de climatisation et de la chaîne audio sont faciles à utiliser en conduisant, alors que les commandes auxiliaires au volant font également preuve d’une bonne ergonomie. Dans la version SR, on remplace les sièges en tissu par du Prima-Tex, ou si l’on préfère, un similicuir accentué de coutures oranges. Une partie de la planche de bord bénéficie aussi du même revêtement. Pour le reste, les matériaux choisis reflètent le prix du véhicule, sans être offusquant pour autant.

Toutes les déclinaisons du Nissan Kicks 2020 proposent un système multimédia avec écran tactile de sept pouces ainsi que trois ports USB, alors que la compatibilité de radio satellite SiriusXM ainsi que l’intégration Apple CarPlay et Android Auto sont disponibles dans les SV et SR. Cette dernière inclut également un système Bose avec des haut-parleurs montés dans l’appuie-tête du conducteur, qui n’ajoute pas vraiment à la qualité sonore du système.

Il est évident que le Kicks n’est pas un véhicule très spacieux, mais à l’avant, on s’y fait. À l’arrière, l’assise est haute, permettant de s’asseoir bien droit et d’avoir suffisamment de dégagement pour les jambes. Le coffre est étonnamment logeable compte tenu du gabarit du petit VUS, avec un volume de 716 litres, identique à celui du Chevrolet Trailblazer et surpassé seulement par celui du Kia Seltos. Toutefois, en abaissant les dossiers, le volume ne grimpe qu’à 915 litres, parmi les pires du segment des sous-compactes. Le Soul est caverneux en comparaison, avec son coffre de 1 402 litres.

Et à l’instar de la carrosserie, nous avons noté des lacunes au chapitre de la qualité d’assemblage, alors que de la mousse jaune débordait de la couture entre deux empiècements de tissu dans l’espace cargo. Il y a définitivement place à une amélioration ici.

Affichant un PDSF de base de 19 398 $ avant les frais de transport et de préparation, le Nissan Kicks 2020 est un petit agréable au quotidien, qui comprend de série le freinage autonome d’urgence avec détection de piétons, la surveillance des angles morts avec alerte de trafic transversal arrière, le télédéverrouillage des portes et le climatiseur. En passant à la version SV à 22 098 $, on profite de sièges avant chauffants, de roues en alliage de 17 pouces, d’une clé intelligente et d’un climatiseur automatique. À 24 098 $, le Kicks SR comprend la chaîne audio Bose, un système de caméras à 360 degrés et un démarreur à distance, entre autres. Il se trouve nez à nez avec le Venue, et plus abordable que le Soul et le C-HR.

On peut facilement comprendre pourquoi le Nissan Kicks 2020 se vend aussi bien au Canada. Il est abordable, à la mode et peu énergivore, parfait pour attirer les clients jeunes et moins jeunes. Par contre, on aimerait bien une qualité d’assemblage plus rigoureuse, une cabine mieux insonorisée et un volant chauffant – ce que propose le Hyundai Venue à prix égal.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';