var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Kia Sorento 2021 : des attentes trop élevées?

Kia Sorento 2021 : des attentes trop élevées?

Kia Sorento 2021


  • Le Kia Sorento se détaille à partir de 33 995 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Belle polyvalence, prix abordable, consommation raisonnable.

  • Freinage à basse vitesse peu linéaire, suspension sèche, capacité de remorquage maximale en baisse.


Fraîchement redessiné, le Kia Sorento 2021 introduit la quatrième génération du populaire multisegment intermédiaire du fabricant coréen au Canada. Il profite d’un nouveau design, de nouvelles technologies et même une nouvelle motorisation hybride rechargeable, mais par rapport à la génération sortante, est-il un produit amélioré à tous points de vue?

Il faut avouer que l’introduction du Kia Telluride, un véhicule réussi sur presque toute la ligne et dont le constructeur ne fournit tout simplement pas à la demande aux États-Unis en ce moment, a peut-être élevé nos attentes vis-à-vis le Sorento. Avant même son arrivée sur notre marché, on s’imaginait une copie conforme du Telluride, mais à l’échelle légèrement réduite. Ce n’est pas tout à fait le cas.

D’abord, le Kia Sorento 2021 fait partie du segment des « petits » intermédiaires, dans laquelle se trouve habituellement des multisegments à deux rangées de sièges comme le Ford Edge, le Nissan Murano, le Chevrolet Blazer, le Honda Passport, le Jeep Grand Cherokee, le Subaru Outback, le Toyota Venza, le Volkswagen Atlas Cross Sport ainsi que le Hyundai Santa Fe, proche parent du Kia. Toutefois, au Canada, et tout comme le GMC Acadia, le Sorento propose trois rangées de sièges de série, pouvant accueillir jusqu’à sept passagers dans les versions LX+ et LX Premium, et jusqu’à six dans les X-Line, EX, EX+ et SX.

Le Sorento affiche une carrosserie bien proportionnée, athlétique et robuste. La version X-Line cible les acheteurs désirant un style davantage axé sur un style de vie actif, avec sa suspension relevée de 25 millimètres, ses angles d’attaque et de sortie améliorés, ses garnitures de pare-chocs exclusives ainsi que ses longerons de toit plus solides, mais on aurait aimé un peu plus de distinction pour cette déclinaison par rapport au reste de la gamme. Surtout avec la tendance du moment favorisant les utilitaires affichant des caractéristiques et un design pour les aventures hors route.

Reposant sur une nouvelle plateforme nommée N3, le Kia Sorento 2021 voit son empattement s’allonger de 35 mm, alors que sa longueur hors tout et sa largeur demeurent presque identiques à celles de la génération sortante. Si l’espace pour la tête s’est amélioré pour les passagers assis à l’avant, le dégagement pour les jambes est moins généreux. À l’arrière, les occupants de la deuxième rangée profitent d’un plus grand espace pour les jambes, au détriment de la troisième rangée qui devient légèrement moins accueillante à ce chapitre. Par rapport à la concurrence, le Sorento se situe dans la moyenne de son segment, s’appliquant également à la capacité de chargement alors qu’on obtient un volume de 1 090 à 1 274 litres avec la troisième rangée rabattue, et 2 139 litres avec tous les sièges arrière repliés.

Le design intérieur du Kia Sorento 2021 est intéressant, avec ses bouches d’aération carrées, son écran multimédia flottant et ses garnitures satinées qui brisent la monotonie de l’aménagement noir. La qualité des matériaux n’est pas à la hauteur de celle retrouvée dans le Telluride qui, il faut l’avouer, coûte plus cher. On déplore quelques mesures visant à réduire les coûts de production, comme l’absence d’une fonction monotouche pour descendre et remonter les fenêtres autres que celle du conducteur, et ce, même dans la version X-Line coûtant quelque 40 000 $. Pour cette commodité, il faut passer aux versions EX+ et SX. En revanche, même les occupants de la troisième rangée peuvent régler l’intensité de la ventilation tout en profitant de porte-gobelets et de prises USB.

Le système multimédia fonctionne bien et les zones de boutons à l’écran sont assez grosses, mais l’écran et les boutons l’entourant peuvent être hors d’atteinte pour certains conductrices et conducteurs. Si l’on doit décoller notre épaule du siège pour appuyer sur un bouton, l’utilisation du système causera une distraction au volant. Au moins, toutes les fonctionnalités du système audio se retrouvent aussi sur le volant. L’intégration Apple CarPlay et Android Auto figure de série, mais certains utilisateurs d’Android, dont votre humble serviteur, sont aux prises avec de constantes déconnexions dans les produits du constructeur. Problèmes de logiciel ou de fil de recharge, la solution ne semble pas être connue pour l’instant.

Dans les finitions LX+ et LX Premium, le Kia Sorento 2021 est équipé d’un quatre cylindres atmosphérique de 2,5 litres, produisant 191 chevaux, et d’une boîte automatique à huit rapports. Au Canada, tous les Sorento sont équipés du rouage intégral.

À partir de la version X-Line, un quatre cylindres turbo de 2,5 litres se trouve sous le capot. Fort de 281 chevaux et d’un couple généreux de 311 livres-pied entre 1 700 et 4 000 tr/min, les performances sont nettement plus intéressantes, d’autant plus que le moteur turbo ne consomme qu’à peine plus que celui de base. Lors de notre essai, nous avons observé une moyenne de 9,9 L/100 km, soit exactement la cote mixte ville/route, et dans le ton par rapport à la concurrence équipée de motorisations à quatre cylindres.

Hélas, le léger délai ressenti au décollage – un irritant maintenant bien répandu dans l’industrie automobile –, mais aussi des freins difficiles à moduler à basse vitesse et une suspension sèche gâchent l’agrément de conduite en ville. Ce ne sont pas des défauts majeurs, mais certains concurrents proposent une conduite plus raffinée à basse vitesse.

De plus, le moteur V6 disponible dans l’ancienne génération du Sorento ne l’est plus dans la nouvelle, qui procurait au VUS une capacité de remorquage maximale de 2 268 kilogrammes ou 5 000 livres. Dans le nouveau Sorento, la capacité s’élève à 1 270 kg ou 2 800 livres avec le moteur de base et à 1 588 kg ou 3 500 livres avec le moteur turbo.

Notons qu’une motorisation hybride rechargeable annoncée par le constructeur sera lancée plus tard au Canada, alors qu’une version hybride conventionnelle sera disponible aux États-Unis, mais pas chez nous. La version hybride rechargeable profitera de 261 chevaux et d’une autonomie en conduite 100 % électrique d’environ 50 kilomètres. À suivre.

Se détaillant entre 33 995 $ et 47 495 $ avant les frais de transport et de préparation, le Kia Sorento 2021 demeure tout aussi polyvalent et abordable qu’avant. Il ajoute quelques caractéristiques de sécurité avancée, il est moins énergivore et affiche un style plus affirmé. On aimerait toutefois une version X-Line plus affranchie et un système de freinage plus linéaire à basse vitesse, mais surtout, un produit qui se démarque de sa concurrence. Peut-être que le Telluride a influencé nos attentes envers le Sorento, qui s’avère malgré tout un bon choix rationnel pour la famille dans le segment des « petits » VUS intermédiaires.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';