var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Mazda6 2021 : toujours sous-estimée

Mazda6 2021 : toujours sous-estimée

Mazda6 2021


  • La Mazda6 2021 se détaille à partir de 27 550 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Mécanique fiable, bon comportement routier, toujours belle.

  • Système multimédia vieillissant, insonorisation perfectible, petit coffre.


Introduite pour l’année-modèle 2014, la génération actuelle de la Mazda6 s’avère maintenant la doyenne des berlines intermédiaires. Lors de son lancement, elle a été louangée pour son design séduisant, sa motorisation peu énergivore et son excellent comportement routier. Pourtant, depuis ce temps, elle traîne dans le bas du classement au chapitre des ventes. Pour tenter de corriger le tir, la Mazda6 2021 reçoit des changements sur l’ensemble de sa gamme.

Adorée par la presse automobile, boudée par les consommateurs, cette troisième génération de la Mazda6 poursuit son bonhomme de chemin, profitant de quelques améliorations au fil des ans afin de concurrencer les Honda Accord, Toyota Camry, Hyundai Sonata, Nissan Altima et Chevrolet Malibu, entre autres. Cette année, le constructeur a remanié la liste d’équipement de toutes les déclinaisons tout en ajoutant l’édition Kuro.

Cette dernière propose une couleur de carrosserie exclusive, nommée Gris polymétal métallisé, alors que Noir jais est aussi disponible. Elle comprend aussi des jantes noires de 19 pouces, des coques de rétroviseurs noirs reluisants, des sièges recouverts de cuir rouge, des surpiqûres rouges et des garnitures foncées sur la planche de bord et les panneaux de porte.

Parmi les autres changements apportés à la Mazda6 2021, la version GS perd ses sièges arrière chauffants, alors que la version GS-L n’offre plus le moteur turbo, les jantes de 19 pouces et le siège du conducteur à 10 réglages électriques, tandis que la sellerie passe du cuir au similicuir. La version GT délaisse également le moteur turbocompressé, mais gagne l’intégration sans fil d’Apple CarPlay et d’Android Auto. Enfin, l’édition Signature obtient le freinage autonome d’urgence arrière, l’alerte de distraction du conducteur et de nouveaux écussons.

De série, la Mazda6 2021 est équipée d’un quatre cylindres atmosphérique de 2,5 litres, doté de la technologie Skyactiv-G du constructeur, produisant 187 chevaux et un couple de 186 livres-pied. Une boîte automatique à six rapports achemine la puissance aux roues avant, et si une boîte manuelle était disponible il y a quelques années, elle ne l’est plus, faute d’intérêt. Cette motorisation de base fait amplement l’affaire, en plus d’être relativement silencieuse et fiable.

Côté consommation, la concurrence – les Honda Accord, Toyota Camry, Hyundai Sonata, Nissan Altima et Subaru Legacy, pour ne pas les nommer – a surpassé la Mazda6 au fil du temps. Cette dernière affiche des cotes ville/route/mixte de 9,1/6,7/8,0 L/100 km, soit quelques dixièmes de plus que ses rivales.

Dans les déclinaisons Kuro et Signature, on retrouve le moteur turbo de 2,5 litres, générant 250 chevaux et un couple de 320 livres-pied. On souligne la franchise de Mazda d’indiquer que ces chiffres ne sont atteignables qu’en utilisant de l’essence avec un taux d’octane de 93, alors qu’en faisant le plein d’essence ordinaire – ce que fera la vaste majorité des propriétaires –, la puissance chute à 227 chevaux et le couple, à 310 livres-pied.

Évidemment, les accélérations à bord d’une Mazda6 à moteur turbo sont plus intéressantes. Toutefois, ne vous attendez pas à ce que ce bloc la transforme en voiture sport, car ce n’est pas le cas. On doit se contenter de la boîte à six rapports, programmée pour favoriser l’économie de carburant avant les performances pures. Bref, bien que l’on ne se plaigne jamais d’avoir plus de puissance sous le pied droit, en conduite normale de tous les jours, les chevaux – et surtout le couple – additionnels ne se font pas vraiment sentir. Par rapport au moteur atmosphérique, le Skyactiv-G 2.5T consomme environ un litre de plus aux 100 km.

Elle a beau être vieillissante, la Mazda6 2021 propose un habitacle chic, composé de matériaux de qualité et une bonne ergonomie. Ce n’est pas la plus spacieuse des berlines intermédiaires, alors que la ligne de toit basse limite le dégagement pour la tête à l’avant comme à l’arrière. On note un grand espace pour les jambes à l’arrière, surpassé uniquement par les Honda Accord et Volkswagen Passat. Le coffre dispose d’un volume de 419 litres, soit le plus petit du segment si l’on exclut les variantes hybrides de ses rivales.

Sur la route, on aime l’insonorisation de l’habitacle, même s’il se fait mieux chez quelques concurrentes de conception plus modernes. La Mazda6 est encore l’une des plus agiles dans sa catégorie, bien que la conduite dynamique ne soit pas un critère très important pour l’acheteur typique d’une grande berline.

Côté techno, le système multimédia Mazda Connect prend de l’âge, mais son utilisation demeure simple, une fois que l’on maîtrise la disposition des menus et le maniement de la molette multifonction. On aime le bouton de volume logé sur la console centrale, facile d’accès sans devoir s’étirer le bras. En fait, le système profiterait d’un affichage au goût du jour et d’une vitesse d’exécution un peu plus rapide. L’intégration Apple CarPlay et Android Auto figure de série, mais doit être contrôlée via la molette.

La Mazda6 2021 se détaille à partir de 27 550 $ avant les frais de transport et de préparation, pour une version GS qui comprend une foule de caractéristiques de sécurité avancée, un climatiseur automatique bizone, un volant et un levier de vitesse gainés de cuir, des sièges avant chauffants, un siège du conducteur à réglage électrique et plus. Pour obtenir un volant chauffant, un toit ouvrant, une clé intelligente et une sellerie de cuir, il faut allonger  31 650 $ pour passer à la version GS-L.

À 34 950 $, la Mazda6 GT mise sur des roues de 19 pouces, un sonar de stationnement avant et arrière, un système de caméras à 360 degrés, un affichage tête haute, des sièges avant ventilés et des sièges arrière chauffants, entre autres. La version Kuro à 37 950 $ propose les caractéristiques mentionnées plus tôt, et au sommet de la gamme, on retrouve la Signature à 39 500 $ avec ses sièges en cuir Nappa, ses boiseries, sa planche de bord et ses panneaux de portes en Ultrasuede et d’autres éléments plus luxueux.

Affichant un prix concurrentiel – ce qui n’a pas toujours été le cas au fil des ans –, un design toujours d’actualité et une bonne réputation de fiabilité, la Mazda6 2021 n’est pas la plus moderne des berlines intermédiaires, et elle ne peut cacher son âge en ce qui concerne le système multimédia. De plus, elle n’a jamais figuré parmi les plus logeables de son segment. Somme toute, on continue à se gratter la tête à savoir pourquoi après tant d’années, elle n’a pas été en mesure de grimper le classement des ventes, tant au Canada qu’aux États-Unis.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';