var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Essai de la Volkswagen ID.4 2021 : Le VUS électrique du peuple

Essai de la Volkswagen ID.4 2021 : Le VUS électrique du peuple

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

  • Les prix de l’ID.4 2021 commencent à 44 995$ au Canada

  • Les efforts de Volkswagen en terme d’électrification en Amérique du Nord reposent sur l’ID.4

  • Parmi la poignée de SUV électriques «abordables» disponibles, l’ID.4 est le plus affable.

Tout ne sera pas parfait, c’est un avertissement très important. La Volkswagen ID.4, comme tous les nouveaux véhicules créés en accéléré pour répondre à un besoin ou une tendance croissante, souffrira d’un certain nombre de difficultés de croissance. La bonne nouvelle, cependant, est que vous apprécierez vraiment l’ID.4.

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

Il est également important de noter que tout nouveau véhicule électrique présentera de nombreux défauts, qu’il s’agisse de problèmes aussi graves que des incendies, comme ceux rencontrés par Hyundai et Tesla, ou de dysfonctionnements d’accessoires tels que les systèmes d’infodivertissement et les ports de charge.

Des problèmes à profusion

Cette critique commence de manière plutôt négative, mais ce que j’essaie de dire, c’est que les premiers adoptants, parce qu’il est encore relativement tôt dans le jeu du VE, seront invariablement confrontés à des problèmes. Un exemple concret : Mon ID.4 a signalé divers dysfonctionnements des aides à la conduite dès que je suis monté à bord. Bien qu’ils aient disparu le lendemain, pendant toute la durée de l’essai, le pavé haptique pour les réglages des rétroviseurs latéraux n’a obéi à mes commandes que pour un total de deux tapotements – j’ai dû les régler manuellement. De plus, à deux reprises au moins, le système d’info divertissement s’est figé.

Bien que je n’aie rencontré aucun problème de recharge avec l’ID.4, certains sont prévisibles. Le temps que j’ai passé avec l’ID.4 s’est limité à exactement trois jours, au cours desquels je ne l’ai branché qu’une seule fois à la maison. Dans le passé, j’ai connu un certain nombre de bugs de communication, entre le réseau et le véhicule, et ils sont inévitables.

Du caractère

Mais si, en tant qu’acheteur et propriétaire potentiel d’un VE, vous êtes prêt à dépasser ces réticences, vous apprécierez la vie en VE. Et, en supposant que vous soyez sur le marché pour un VUS, le tout nouveau Volkswagen ID.4 pourrait être la meilleure option.

L’appréciation du style est évidemment subjective, mais Volkswagen a réussi à faire en sorte que l’ID.4 ressemble à l’un des siens sans chercher à faire ressortir le SUV. Il a beaucoup plus de caractère que le Model Y et ne suscite pas de controverse comme la Mustang Mach-E.

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

La seule option pour l’ID.4 est le groupe Statement à 8 000 $. Il comprend, entre autres, des jantes de 20 pouces au lieu des 19 pouces de série, des garnitures argentées pour le toit et les piliers C, un logo VW avant éclairé et un toit noir avec un panneau de toit en verre panoramique. Pour l’essentiel, cet ensemble n’apporte pas grand-chose au VUS sur le plan visuel.

L’imitation était la mauvaise décision

L’impact du groupe Statement est plus important au niveau des accessoires. Les sièges avant à 8 réglages électriques, à 4 réglages lombaires, massants, recouverts de similicuir, et le hayon électrique sont les seuls éléments de valeur réelle à mon avis.

À bord, Volkswagen est allé un peu trop loin en ce qui concerne le tableau de bord de la ID.4 2021. Le tableau de bord numérique de 5,3 pouces inclus affiche les données de conduite les plus importantes. Quant à l’écran tactile de 10 pouces de série, ou de 12 pouces en option, VW s’est trop laissé influencer par Tesla. Il n’y a aucun bouton physique, si ce n’est des commandes haptiques et de type curseur sous l’écran. Les fonctions de ce dernier, pour le chauffage, la climatisation, les modes de conduite, la fonction d’assistance au conducteur et le volume, ne sont signifiées que par une ligne ou un symbole minuscule.

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

En fait, l’ensemble de l’interface de l’info-divertissement nécessite de la patience pour apprendre et une période d’adaptation. La convivialité, ou une expérience positive de l’IHM, a été mise de côté par Volkswagen afin de fournir un système qui ne devrait plaire qu’aux 19-30 ans. Cela dénote un manque évident de prévoyance de la part de VW. On peut dire exactement la même chose de la commande des lève-vitres électriques, par exemple. je ne peux que supposer que dans un souci de réduction des coûts, VW ne fournit que deux interrupteurs du côté du conducteur pour activer les vitres. Le mot « rear » sur le même pavé haptique susmentionné doit être tapoté pour abaisser ou lever les vitres arrière.

Plus spacieux qu’attendu

Ces efforts de l’équipe de design intérieur de VW ont certainement été faits pour désencombrer l’habitacle mais rien n’y est gagné. Les sièges recouverts de similicuir sont confortables, mais le coussin inférieur est trop court pour offrir un soutien adéquat au niveau des cuisses. La banquette arrière peut accueillir sans effort deux adultes ou une paire de sièges bébé. Le coffre est raisonnablement généreux avec 858 litres de volume utilisable.

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

C’est le bon moment pour mesurer l’ID.4. En termes de longueur, l’ID.4 est presque 12 cm plus long que le nouveau Taos et environ 12 cm plus court que le Tiguan. L’empattement de l’ID.4 n’est inférieur que de 3,5 cm à celui du Tiguan, ce qui explique l’espace généreux pour les jambes à la deuxième rangée.

Un VE grand public parfaitement capable

Contrairement à la Tesla Model Y, en raison de la réputation de la marque, et à la Ford Mustang Mach-E, en raison de son nom, le Volkswagen ID.4’s ne se présente pas comme un VE performant. La version standard monomoteur RWD offre 201 chevaux, ce qui est suffisant pour amener l’ID.4 à 100 km/h en 7,8 secondes. La version bimoteur, celle qu’il faut choisir, est dotée de pas moins de 300 chevaux, ce qui permet de gagner deux secondes sur le temps de sprint.

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

Pas tout à fait lente, la version RWD est alourdie par près de 4 700 livres, mais parvient tout de même à se dégager assez rapidement. La version AWD sera plus dynamique. Quoi qu’il en soit, les deux modèles sont livrés avec un pack de batteries de 82 kWh qui, lorsqu’il est complètement chargé, offre une autonomie d’environ 400 km. Comme nous le savons, l’autonomie est fortement influencée par les habitudes de conduite. Ainsi, lorsque je dis que, en mode ECO, je disposais de 448 km d’autonomie indiquée, je n’ai aucune raison de croire que le montant estimé ne pourra pas être atteint.

Le pack batterie lui-même, fourni par LG Chem, est capable d’atteindre une vitesse de 125 kW, ce qui signifie qu’il peut passer d’un état de charge de 5% à 80% en 38 minutes. À domicile, sur un chargeur de niveau 2 et grâce au chargeur embarqué de 11 kW, l’ID.4 a besoin de 7,5 heures pour passer de 0 % à une charge complète.

La Volkswagen ID.4 2021 est assemblée sur la plateforme MEB de la marque, qui est plutôt bien née. Le châssis offre au conducteur et aux occupants une part égale de confort et d’agrément de conduite. Le comportement routier de l’ID.4 est un peu plus détendu que celui de la Mach-E et beaucoup plus confortable que celui du Model Y. Les roues de 20 pouces transmettent probablement plus d’imperfections de la route dans l’habitacle que les 19 pouces, mais malgré cela, c’est une conduite agréable.

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

La direction est rapide et offre le rayon de braquage le plus serré que j’ai connu depuis la smart fortwo. La pédale de frein ne fournit qu’un soupçon de réponse, mais la performance est bonne. Le moteur arrière synchrone à aimants permanents ne permet pas de rouler à une seule pédale, mais lorsqu’il est réglé en mode « B » et « Eco », il s’en approche. Dans l’ensemble, comme la plupart des VE, la 2021 ID.4 est agréable et facile à vivre.

Un prix raisonnable

Proposée à partir de 44 995 $ ou 49 995 $ avec le très important système à deux moteurs, l’ID.4 est 4 000 $ moins chère que la Ford Mustang Mach-E Select 2021 de base avec transmission intégrale. Bien que cette dernière puisse offrir des écrans plus grands, je n’ai pas été séduit par la conduite. J’admets que j’ai besoin de plus de temps au volant de la Mustang, mais j’admets aussi que l’ID.4 n’a pas de gadgets, qu’elle ne profite pas de la réputation d’un autre modèle – c’est juste un VE raisonnablement abordable.

En ce qui me concerne, compte tenu de tout ce qui précède, c’est le VE du peuple actuel.

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

2021 Volkswagen ID.4 | Photo: Matt St-Pierre

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';