var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Premier essai du Subaru Outback Wilderness 2022 : la prochaine étape

Premier essai du Subaru Outback Wilderness 2022 : la prochaine étape

Subaru Outback Wilderness 2022


  • Le Subaru Outback Wilderness 2022 se détaille à partir de 41 995 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Moteur turbo musclé, capacités hors route convaincantes, grand confort sur route.

  • Interface multimédia dense, consommation légèrement augmentée, peu d’espace de rangement dans la console centrale.


KINGSTON, Ontario – Comme si le multisegment style familiale de la marque japonaise n’était pas assez habile dans les sentiers, le nouveau Subaru Outback Wilderness 2022 souhaite amener ses occupants encore plus creux dans le bois et encore plus haut sur les pics de montagne.

Le Wilderness est le résultat de la demande auprès des propriétaires, dit Subaru. Il s’agit essentiellement d’un Outback avec une garde au sol relevée, des pneus plus mordants et quelques modifications mécaniques pour ceux qui profitent au maximum d’une vie active. Il obtient également quelques éléments esthétiques uniques afin de se distinguer du reste de la gamme.

Le Subaru Outback Wilderness 2022 affronte principalement le Ford Bronco Sport Badlands, le Toyota RAV4 TRD Off-Road et le Jeep Cherokee Trailhawk. Les multisegments à caractère hors route – qu’ils possèdent de vraies capacités ou non – sont à la mode, et Subaru tente de passer son populaire Outback à la prochaine étape.

La garde au sol de l’Outback est de 220 millimètres, alors que celle du Wilderness est de 241 mm. Un ensemble de plaques de protection est disponible en option sur la version étatsunienne, mais Subaru a jugé bon de l’inclure de série au Canada. Avec cette protection supplémentaire, la garde au sol est en fait de 230 mm, ce qui est tout de même très pratique.

Les pare-chocs avant et arrière ont été redessinés, permettant un angle d’attaque de 19,6 degrés (+ 1,2 par rapport aux autres versions de l’Outback), un angle de franchissement de 21,2 degrés (+ 1,8) et un angle de sortie de 23,6 degrés (+ 1,9). Les pare-chocs et les ajouts de bas de caisse sont fabriqués en plastique résistant aux égratignures, alors que les points d’ancrage pour les crochets de remorquage sont dissimulés derrière des capuchons jaunes, flanqués d’antibrouillards à DEL. Une bande décorative noire couvre la potion centrale du capot, des roues en alliage noires sont entourées de pneus tout terrain Yokohama Geolander 225/65R17, et une roue de secours pleine grandeur se trouve sous le plancher de l’aire de chargement.

Entre-temps, la galerie de toit de type échelle comprend des points d’ancrage recouverts de capuchons jaunes. En conduite, elle peut soutenir une charge maximale de 100 kilogrammes (220 livres), mais à l’arrêt, la capacité passe à 318 kg (700 livres). On peut donc installer une tente sur le toit du véhicule, par exemple, parfait pour ceux qui n’ont pas envie de dormir directement sur le sol lorsqu’ils partent faire du camping.

Sous le capot du Subaru Outback Wilderness 2022, on retrouve le quatre cylindres turbocompressé de 2,4 litres, déjà disponible dans les versions XT de l’Outback, mais aussi dans certaines déclinaisons de la Subaru Legacy et le Subaru Ascent. Il produit 260 chevaux ainsi qu’un couple de 277 livres-pied entre 2 000 et 4 800 tr/min. La capacité de remorquage demeure fixée à 1 588 kg ou 3 500 livres, mais à cause des pneus tout terrain, la consommation de carburant augmente légèrement par rapport aux autres versions de l’Outback dotées du moteur turbo.

En fait, les cotes ville/route/mixte s’élèvent à 10,9 / 8,9 / 10,0 L/100 km, par rapport à 10,1 / 7,9 / 9,1 L/100 km pour les autres variantes Outback XT. Une consommation comparable à celle du Bronco Sport avec le moteur turbo de 2,0 litres, plus élevée que celle du RAV4 TRD Off-Road qui est moins puissante, et pas mal plus basse que celle du Cherokee Trailhawk avec son moteur V6. On a observé une moyenne de 9,9 L/100 km lors de notre premier essai, avec un mélange de routes de campagne et une sérieuse portion hors route.

Sur la route, la caisse relevée du Subaru Outback Wilderness 2022 ne rend pas le véhicule plus bondissant, et le confort de roulement demeure très élevé, un des meilleurs attributs de l’Outback. L’insonorisation de la cabine est également très bonne, alors que les passagers ne seront pas dérangés par du bruit de route et de suspension. Les road trips seront encore plus agréables avec les sièges chauffants avant et arrière, le volant chauffant ainsi qu’un système multimédia complet avec écran tactile de 11,6 pouces. Toutefois, son interface est dense avec de petites zones de boutons pas toujours faciles à activer en conduisant.

Le parcours hors route que Subaru nous a préparé s’est avéré un beau défi, avec les sentiers rocailleux, des ondulations, des ornières, des collines escarpées et quelques étangs à traverser, dont un particulièrement profond alors que l’eau a monté jusqu’à la partie supérieure du pare-chocs de l’Outback en le franchissant. On retrouve un rapport légèrement réduit dans la boîte automatique à variation continue, et aussi dans le différentiel arrière, améliorant les capacités de franchissement du Wilderness. Le réglage Snow/Dirt (neige et terre) peut être activé à moins de 40 km/h, mais dans le Wilderness, le réglage Deep Snow/Mud (neige profonde et boue) demeure actif peu importe la vitesse du véhicule afin de maximiser l’adhérence et permettre plus de momentum pour éviter de rester embourbé. Cette nouvelle édition de l’Outback est étonnamment habile, bien que Subaru précise qu’il n’a pas été conçu pour concurrencer des machines comme le Jeep Wrangler.

L’Outback Wilderness se détaille à 41 995 $ avant les frais de transport et de préparation. Il remplace la version Outdoor XT, qui avait été introduite lors de la refonte du modèle pour le millésime 2020, et qui coûtait quelque 2 700 $ de moins.

Le Subaru Outback Wilderness 2022 est talentueux à la fois hors route et sur route aussi, et devrait plaire aux consommateurs cherchant un véhicule qui peut les amener aussi loin qu’ils ont envie d’aller, sans toutefois sacrifier la qualité de roulement et la convivialité pour la conduite au quotidien. Subaru Canada s’attend à ce qu’environ 10 % à 15 % des acheteurs de l’Outback choisissent la version Wilderness. On s’attend d’ailleurs à voir cet écusson apparaître sur d’autres modèles de la gamme Subaru dans un avenir rapproché.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';