var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Kia Telluride 2021 : il ne manque plus que les acheteurs

Kia Telluride 2021 : il ne manque plus que les acheteurs

Kia Telluride 2021


  • Le Kia Telluride 2021 se détaille à partir de 46 195 $ avant le frais de transport et de préparation.

  • Motorisation puissante et sonore, rapport prix-équipement, design attrayant.

  • Consommation ordinaire, pas le plus spacieux de sa catégorie, système de prévention de sortie de voie agaçant.


Le segment des utilitaires intermédiaires à trois rangées de sièges ne manque pas de choix, et le Kia Telluride 2021 figure certainement parmi les plus intéressants.

Introduit pour le millésime 2020, le Telluride s’est rapidement démarqué en remportant plusieurs prix automobiles, dont le titre du Meilleur grand véhicule utilitaire par l’AJAC, la voiture mondiale de l’année 2020 ainsi que l’Utilitaire nord-américain de l’année 2020.

Les journalistes automobiles ont été charmés, mais qu’en est-il des consommateurs? Les ventes tardent à décoller au Canada, traînant au bas du palmarès dans une catégorie dominée par le Ford Explorer, le Toyota Highlander, le Volkswagen Atlas, le Honda Pilot et le Hyundai Palisade – ce dernier partageant plateforme et mécanique avec le Kia.

En parlant de mécanique, une seule motorisation est disponible dans le Kia Telluride 2021. Il s’agit d’un V6 atmosphérique de 3,8 litres développant 291 chevaux et un couple de 262 livres-pied, géré par une boîte automatique à huit rapports. Au Canada, le rouage intégral figure de série, qui alimente les roues avant en conduite relaxe, et qui peut rapidement réassigner jusqu’à 50 % du couple moteur aux roues arrière lors des décollages ou des pertes d’adhérence. La capacité de remorquage maximale est fixée à 2 268 kilogrammes ou 5 000 livres.

On profite d’une belle sonorité du moteur et de belles performances, avec le compromis d’une consommation d’essence légèrement supérieure à la moyenne du segment. Les cotes de 12,6 L/100 km en ville et de 9,7 sur l’autoroute, pour une moyenne mixte de 11,3 L/100 km, sont plus basses que celles de l’Atlas et du Chevrolet Traverse, mais de rivaux équipés de moteurs turbocompressés à quatre cylindres consomment environ un litre de moins aux 100 km. Sans compter qu’il existe des versions hybrides du Highlander et de l’Explorer. Au cours de notre essai automnal, nous avons observé une moyenne de 11,5 L/100 km.

Le Kia Telluride 2021 affiche également un bon comportement routier, avec une direction bien calibrée et une suspension procurant un roulement confortable, quoiqu’un peu ferme. Il faut dire que notre véhicule, un SX Limited Édition Nocturne, était chaussé de roues de 20 pouces, avec des pneus à profil plus bas. De plus, on obtient sept modes de conduite variant la programmation de la motorisation et du rouage intégral, nous permettant d’affronter tous types de surfaces. Sont-ils tous pertinents? Peut-être pas, mais bon, on aime bien avoir du choix, n’est-ce pas?

Le Telluride arbore un design moderne et sophistiqué, avec une grande calandre, des blocs optiques et des feux arrière à la verticale ainsi qu’une posture athlétique. Depuis plusieurs années maintenant, la marque Kia laisse parler le talent de ses stylistes, l’équipe étant gérée par le nouveau directeur du design, le Canadien d’origine libanaise Karim Habib.

Les variantes EX et SX du Telluride offrent de la place pour huit passagers avec leur banquette de deuxième rangée, alors que les SX Limited et SX Limited Édition Nocturne misent plutôt sur deux sièges capitaine dans la rangée médiane, pour une capacité de sept places. Ici, on ne lésine pas sur la finition et le choix des matériaux, alors que les sièges sont garnis de cuir synthétique, de véritable cuir ou même de cuir nappa. La qualité générale est sans reproche, la sensation des commandes est solide, et la présentation se compare presque à celles des marques de luxe comme Lexus, Acura et Infiniti. Pas tout à fait, mais presque.

Le Kia n’est pas le plus spacieux de sa catégorie, mais n’est pas le plus petit non plus, et affiche notamment le meilleur dégagement pour les jambes dans la deuxième rangée. On apprécie les serrures de sécurité pour enfants aux portes arrière, à commande électrique, ainsi que la multitude de ports USB afin que tout le monde puisse recharger ses appareils portatifs. L’habitacle pourrait toutefois être un peu mieux insonorisé, sans être résolument bruyant pour autant, et le système de prévention de sortie de voie gagnerait à être moins sensible, puisque son intervention constante finit par saper notre patience.

Et pour le prix demandé, le Kia Telluride 2021 propose beaucoup d’équipement. Sièges chauffants et ventilés dans les deux premières rangées, volant chauffant, éclairage au DEL, toit ouvrant à deux panneaux, climatisation automatique à trois zones, écran tactile multimédia de 10,25 pouces, système de navigation, chaîne audio Harman/Kardon, recharge de téléphone par induction, hayon à commande électrique, affichage tête haute et plus.

Côté sécurité, chaque Telluride comprend le régulateur de vitesse adaptatif, l’évitement de collision dans les angles morts, la prévention de sortie de voie, le freinage autonome d’urgence et l’évitement de collision en marche arrière. Toutes les déclinaisons SX ajoutent un moniteur d’angles morts avec caméras, des capteurs de stationnement à l’avant ainsi qu’un système de caméras à 360 degrés.

Le tout à partir de 46 195 $ avant les frais de transport et de préparation. Notre version SX Limited Édition Nocturne, qui se démarque avec ses garnitures extérieures noires et ses jantes noircies, se détaille à 55 695 $, ce qui est loin d’être exorbitant.

Ce qui gêne possiblement les ventes du Kia Telluride 2021, c’est la présence du Kia Sorento redessiné au sein de la gamme. En matière de gabarit, cet utilitaire fait également partie du segment des intermédiaires, mais contrairement à ses rivaux directs, il propose lui aussi trois rangées de sièges. À prix plus abordable que le Telluride, évidemment.

Qu’importe. Ce dernier est une réussite à plusieurs points de vue, avec un beau design, une qualité de finition étonnante et une grande polyvalence, à prix raisonnable. Tout ce qu’il lui manque, c’est une motorisation moins énergivore, et peut-être une variante dotée d’un look hors route plus robuste, la tendance du moment.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';