var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essai routier / Essai routier Toyota RAV4 XLE Sport 2015: le beau fixe

Essai routier Toyota RAV4 XLE Sport 2015: le beau fixe

La constance, voilà une qualité qui est remarquable, mais qui a aussi le défaut de souvent manquer de fébrilité. C’est un peu ce que j’ai vécu avec le Toyota RAV4 XLE Sport 2015 durant ma semaine d’essai. Il fait tout très bien et avec la même détermination sans que l’on se sente froissé ni même un tant soit peu excité.

Toyota RAV4 XLE Sport 2015

Toyota RAV4 XLE Sport 2015

La constance, voilà une qualité qui est remarquable, mais qui a aussi le défaut de souvent manquer de fébrilité. C’est un peu ce que j’ai vécu avec le Toyota RAV4 XLE Sport 2015 durant ma semaine d’essai. Il fait tout très bien et avec la même détermination sans que l’on se sente froissé ni même …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 90%
Habitacle - Espace - 95%
Sur la route - Confort - 80%
Sur la route - Performance - 80%
Sur la route - Agrément de conduite - 75%
Économie d'essence - 75%
Hiver - 80%

82%

Votre évaluation: 4.8 ( 1 votes)

Maintenant à sa quatrième génération, il fut l’un des tout premiers à se manifester dans le segment aux côtés d’un certain Honda CR-V à la fin des années 1990. Il poursuit donc sa longue et agréable progression en maintenant toujours le cap vers la qualité et l’excellence. Malheureusement, Toyota a beau faire de gros efforts pour se dynamiser, on peine encore voir des résultats très concrets.

Le Sport lui va bien

Pour ma mise à l’essai, j’ai eu le plaisir d’avoir la version XLE, mais doté du groupe Sport. Il faut s’entendre que l’on parle strictement d’une question d’apparence qui se résume à une peinture rouge et des jantes à deux tons. Ce n’est pas une révolution, mais il obtient de cette manière un petit plus en sportivité qui lui va très bien.

Je dois admettre que j’ai toujours trouvé le RAV4 de l’actuelle génération assez intéressant sur le plan du style. L’avant se montre énergique avec les bandes de chromes qui s’étirent dans les blocs optiques et ce bouclier noir qui remonte très haut sur le parechoc.

Pour ce qui est de la silhouette, on reconnaît les airs de Toyota. Mon seul questionnement est le becquet formé par les feux arrière qui se détache du hayon. Sur ce point-là, je suis moins convaincu du résultat. Une chose est certaine, en étant à cette adresse les lignes vont bien vieillir et l’emprise du temps n’arrivera pas de sitôt.

Modernisme et espace

Si l’extérieur est tout au plus intéressant, il en va autrement pour ce qui est de la présentation intérieure. Une très belle surprise, rien de moins. J’adore la configuration très droite et en largueur. On multiplie les textures et les matériaux dans une finition jalouse qui ne se prête pas aux reproches. L’on prend même le soin d’intégrer des surpiqures rouges au volant et à la console. Tout est bien assemblé et avec le sérieux que l’on connaît de Toyota.

On regroupe l’essentiel des commandes au sein d’un grand rectangle qui favorise l’ergonomie. Une chose est claire, on ne se cherche pas de midi à 14h dans un RAV4. On trouve une intéressante simplicité malgré la générosité de l’équipement. Étant la version XLE, on retrouve beaucoup d’accessoires comme un toit ouvrant, les sièges chauffants et la navigation. Ce n’est pas un luxe de démesure, mais bien d’agrément sans artifice.

Je donne une bonne note au confort des assises qui accordent des soutiens nécessaires et une belle position de conduite. Évidemment, avec sa vocation familiale, il est essentiel d’avoir de l’espace. Dans le Toyota RAV4 2015, nous ne sommes pas court. En fait, il se montre aussi plaisant d’être à l’arrière qu’à l’avant pour ce qui est des dégagements. Sur ce point, Toyota fait un sans-faute puisque la famille il trouvera son compte. Cette réalité se perpétue également au niveau du coffre qui offre d’emblée 1 090 et 2 080 litres une fois le dossier abattu. C’est très impressionnant et lui accorde par le fait même un léger avantage par rapport au Honda CR-V.

Pas de question

Alors que précédemment, le RAV4 était disponible avec un V6, depuis le changement de génération ce n’est malheureusement plus une option. Aujourd’hui, une seule motorisation est livrable et il s’agit d’une mécanique en qui l’on peut avoir confiance.

On récupère le L4 de 2.5 litres que l’on connaît de la Camry avec sa puissance de 176 chevaux et un couple de 172 lb-pi. On mixte le tout à une boite automatique à six rapports. Considérant la masse de 1 615 kg du RAV4, il serait difficile de trouver une réelle sportivité. Pour un usage quotidien, le travail est bien fait. Il faut être conscient que la justesse de la cavalerie se fera rapidement sentir sur les routes escarpées ou au moment de partir en vacances avec les enfants et les bagages. Je dois aussi souligner qu’en accélération vive, le moteur se fait assez bruyant. Au niveau de la consommation, il fait bonne figure, mais je dois admettre avoir espéré mieux avec une moyenne de 9.8l./100km.

Étant dans la gamme XLE, mon RAV4 venait avec un système de traction intégral. Tout comme la grande majorité de la compétition dans le segment, il n’est pas fait pour les expéditions. Il se montrera toutefois plus rassurant pour les situations de conditions difficiles.

Belle tranquillité

Le RAV4 s’inscrit à la perfection dans le reste de la gamme de Toyota lorsqu’il est question du comportement routier. Il n’y a pas d’histoire à raconter autre que tout s’est bien passé!

La vocation première de cet utilitaire sport est d’être bien faite pour la famille. Il n’y a que de rares exceptions qui mettront l’accent sur l’agrément de conduite et le RAV4 n’en fait pas partie. La direction et les suspensions sont communicatives, mais considérant l’attitude et l’équilibre général du RAV4, on ne s’émoustille pas.

Il n’en demeure pas moins qu’il se montre agréable sur la route.

Conclusion

La version Sport du Toyota RAV4 XLE 2015 vient lui donner une touche de style plus affirmé. Bien que l’on aille plus loin en apparence, on retient toujours les très grandes qualités qui ont fait du RAV4 l’une des plus importantes vedettes du segment. Il ne possède pas de réel défaut et il continue de briller par sa fiabilité. Voilà bien une preuve que la constance a des avantages.

Toyota RAV4 XLE Sport 2015:  34 715 $

Moteur : L4 2.5 litre DACT

Puissance : 176 chevaux à 6 000 tr/min

Couple : 172 lb-pi à 4 100 tr/min

Transmission : Automatique à six rapports

Consommation (Ville) : 10.7 l/100km

Consommation (Route) : 8.3 l/100 km

Consommation (Observée) : 9.8 l/100 km

Images Toyota RAV4 XLE Sport 2015

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';