var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Mazda MX-5 2016: plaisir petit format – Premier Contact

Mazda MX-5 2016: plaisir petit format – Premier Contact

Hollywood, Californie – Elle est petite, c’est vrai. Encore plus petite sous la forme de sa quatrième génération. Malgré cette taille diminuée, la Mazda MX-5 2016 est capable d’accomplir de grandes choses. En fait, au risque de me faire des ennemis, elle est probablement la meilleure des MX-5 Miata de l’histoire, rien de moins.

Mazda MX-5 2016

Hollywood, Californie – Elle est petite, c’est vrai. Encore plus petite sous la forme de sa quatrième génération. Malgré cette taille diminuée, la Mazda MX-5 2016 est capable d’accomplir de grandes choses. En fait, au risque de me faire des ennemis, elle est probablement la meilleure des MX-5 Miata de l’histoire, rien de moins. Physiquement, …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 80%
Habitacle - Espace - 60%
Sur la route - Confort - 75%
Sur la route - Performance - 80%
Sur la route - Agrément de conduite - 99%
Économie d'essence (anticipée) - 80%
Hiver (anticipé) - 60%

76%

Votre évaluation: 4.55 ( 1 votes)

Physiquement, la nouvelle MX-5 est spectaculaire. On a réussi à y intégrer la philosophie de design KODO qui a permis à Mazda de nous offrir des modèles aussi réussis que la Mazda6, la Mazda3 ou le CX-3 (il y a aussi le CX-5, mais avouons qu’il est plus conservateur).

Le long capot plongeant, les courbes sexy et le pare-brise pus incliné confèrent à l’ensemble une allure dynamique et sportive. Petit clin d’œil nostalgique : on a donné aux blocs optiques une forme de phare demi-fermé, rappelant les phares escamotables des premières générations de Miata.

L’habitacle reprend aussi là où le CX-3 s’est lancé. La qualité de finition est irréprochable, les détails comme les surpiqures contrastantes sont aussi bien réussis, et l’affichage copie de façon presque identique celui de la Mazda3. Le constat est d’autant plus vrai que notre modèle d’essai, la GT haut de gamme, inclut aussi l’affichage tête haute sur un petit écran de plastique au-dessus des cadrans, et un grand écran d’affichage central où se logent les commandes multimédias et toutes les applications Mazda Connect.

Alors que l’ancien habitacle de la MX-5 n’offrait qu’un espace restreint, celui de la nouvelle génération est plus généreux, bien que l’ensemble de la voiture ait subi un rétrécissement de plus de 115 millimètres. Pour y arriver, les ingénieurs ont étiré l’empattement en logeant les roues aux extrémités du véhicule, éliminant du même coup les porte-à-faux et garantissant une plus grande stabilité.

Ils ont aussi profité des merveilles de la technologie et du design, en amincissant considérablement les dossiers pourtant plus moulants que jamais des sièges. On a aussi remodelé le toit de toile, en retirant une des traverses métalliques qui le soutenait et qui avait la fâcheuse habitude de trouver rapidement le front des conducteurs trop grands. On l’a plutôt remplacé par une plaque métallique dissimulée directement dans le toit, augmentant du même souffle le dégagement pour la tête.

Soyons honnête,  ces petits tours de passe-passe n’ont pas eu pour effet d’augmenter le côté pratique du cockpit où les espaces de rangement sont toujours symboliques, voire inaccessibles tout comme le sont les porte-gobelets.

Stratégiquement, la nouvelle MX-5 2016 utilise la technologie SKYACTIV, ce qui permet d’en diminuer considérablement le poids en allégeant la plupart des composantes, tout en assurant une économie de carburant meilleure que jamais.

Sous le capot, le moteur 2,0 litres Skyactiv développe quelque 155 chevaux (15 de moins que la génération précédente), et est une adaptation du moteur logé dans le ventre de la Mazda3.  Pour ceux qui craindraient pour la puissance, soyez rassurés. Même si techniquement la nouvelle MX-5 concède quelques chevaux à sa prédécesseure, sa puissance est disponible beaucoup plus tôt en régime. Le résultat est donc une accélération plus nerveuse, et une sensation de conduite encore plus stimulante.

Mieux encore, puisque l’ensemble a subi une diète de quelque 65 kilos, la voiture se montre plus nerveuse que jamais.

La vraie réussite de la nouvelle MX-5 cependant, c’est sa conduite sans compromis. La direction électrique répond avec sensibilité à toutes les sollicitations, alors que les suspensions sont juste calibrées ce qu’il faut pour ne pas compromettre la sportivité ni le confort.

Toit baissé, nous enfilions les virages et les montées, sourires aux lèvres, profitant seulement du moment. Même la sonorité a été améliorée gracieuseté d’un système d’amplification du bruit de l’échappement, disponible sur la version GT.

Chose troublante, alors qu’au volant suivre la limite de vitesse est plus que suffisant pour apprécier la conduite tellement les sensations sont puissantes, le passager lui a l’impression que la voiture se déplace avec plus de vélocité que la réalité, gracieuseté d’une position assise basse et plus centrale.

Vive, agile et surtout stylée, la nouvelle Mazda MX-5 2016 a tout pour plaire aux passionnés… et à ceux qui le deviendront.

Spécifications Mazda MX-6 2016

Prix: 31 900 $

Moteur : L4 2.0 litres

Puissance : 155 chevaux à 6 000 tr/min

Couple : 148 lb-pi à 4 800 tr/min

Transmission : Manuelle à six rapports /Automatique à six rapports

Consommation (ville) : N/A

Consommation (autoroute): N/A

Images Mazda MX-5 2016

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';