var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Déjà plus de 100 000 réservations pour le Ford Maverick

Déjà plus de 100 000 réservations pour le Ford Maverick

L’alignement de Ford va bientôt accueillir une quatrième camionnette, le Ford Maverick 2022 qui va s’insérer tout juste sous le Ford Ranger, le F-150 et les nombreuses variantes du Super Duty. Et tout indique que le nouveau modèle va connaître du succès à sa première année.

En effet, Jim Farley, le chef de la direction de Ford, a confirmé sur son compte Twitter que le nombre de réservations avait déjà surpassé le cap des 100 000 unités. Sans surprise, la majorité de ces réservations provient des États-Unis, principalement des États de la Floride, du Texas et de la Californie.

Ces 100 000 réservations sont-elles un indice du futur succès commercial du Maverick à long terme ou s’agit-il d’un feu de paille pour la première année du modèle? Il n’est pas rare de voir un engouement très fort pour un véhicule au début de son cycle puis d’assister à une décroissance fulgurante de l’intérêt du public par la suite. C’est souvent ce qui arrive aux voitures sport qui s’adressent à un groupe cible très restreint.

Or, dans ce cas-ci, le Ford Maverick est une camionnette taillée pour les loisirs… et même les travaux légers à l’occasion! L’industrie automobile au grand complet traverse une période très « utilitaire » et le petit pickup de Dearborn s’inscrit dans un tel mouvement amorcé par Ford il y a quelques années. Depuis un peu plus d’un an, le Ford Bronco et son équivalent plus petit, le Bronco Sport, montrent que Ford est sérieux dans son approche utilitaire, voire même aventurière! Même le Ford Ranger se veut une camionnette idéale pour les loisirs.

En revanche, le Maverick est un modèle plus accessible sur le plan financier, avec un prix de départ de 27 850 $ au Canada. Rappelons que la livrée de base du modèle monocoque est mue par une mécanique hybride (191 ch et 155 lb-pi) et deux roues motrices avant. Ford Canada va aussi proposer une variante à quatre roues motrices équipée du moteur 4-cylindres EcoBoost de 2,0-litres, bon pour 250 chevaux et 277 lb-pi de couple.

Ford veut convaincre les premiers acheteurs ou même les consommateurs qui lorgnent du côté des multisegments ou même des berlines. Le constructeur pourrait même convaincre quelques habitués des camionnettes intermédiaires qui trouvent que l’escalade des prix de ces véhicules est démesurée. Ah oui, Ford doit également surveiller Hyundai qui vient tout juste de lancer le Santa Cruz, un petit camion taillé dans le même moule – ou presque – que le Maverick.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';