var make ='';var sponsor ='';

PREMIER ESSAI : Ford Mustang 2018

La refonte de la Ford Mustang en 2015 a apporté avec elle une série d’améliorations qui visaient à assagir la muscle car de Ford et la rendre plus accessible et moderne sans rien n’enlever à sa personnalité. Le plus gros changement? Une suspension indépendante à l’arrière pour un meilleur comportement routier.

Ford Mustang 2018

La refonte de la Ford Mustang en 2015 a apporté avec elle une série d’améliorations qui visaient à assagir la muscle car de Ford et la rendre plus accessible et moderne sans rien n’enlever à sa personnalité. Le plus gros changement? Une suspension indépendante à l’arrière pour un meilleur comportement routier. Cet ajout n’a peut-être …

Evaluation Sommaire

Confort - 79%
Espace intérieur - 85%
Qualité de l’habitacle - 94%
Polyvalence de l’habitacle - 72%
Performance sur la route - 93%
Agrément de conduite - 94%

86%

Votre évaluation: 3.13 ( 3 votes)

Cet ajout n’a peut-être pas fait l’unanimité auprès des puristes, mais on ne peut nier qu’il a transformé la Mustang en voiture qu’on peut encore plus apprécier sur une piste et non pas uniquement en ligne droite. Nous avions droit en 2015 à une Mustang plus raffinée, plus sophistiquée, et plus facile à utiliser au quotidien. Une Mustang enfin moderne, bref.

Pour l’année-modèle 2018, Ford retouche sa Mustang avec d’autres améliorations qui encore une fois viennent moderniser la voiture sans pour autant réduire son aura, son attrait ou son ADN.

Cela dit, il est un peu complexe d’essayer d’expliquer la Mustang d’aujourd’hui. D’un côté, c’est toujours une voiture musclée et brusque qui raffole de courser entre les feux rouges. Son style est toujours aussi remarquable et sied très bien à ce qu’elle est et ce qu’elle représente. Elle peut toujours être propulsée par un gros V8 qui est même encore plus puissant cette année.

D’un autre côté, ce même V8 peut-être jumelé à une boîte à 10 rapports. Il y a aussi un moteur quatre cylindres turbo EcoBoost qui vise à être aussi puissant qu’il est économique en carburant, et qui de surcroit vient remplacer le moteur V6 qui n’est plus offert sous le capot de la Mustang.

Un écran ACL de 12 pouces vient remplacer les cadrans physiques traditionnels, et la voiture peut maintenant être équipée de technologies de sécurité active comme le freinage automatique avec détection de piétons.

Nous sommes loin de l’image qu’on plusieurs d’un muscle car, mais nous avons droit aussi à la Mustang la plus achevée de l’histoire, et une voiture qui n’a jamais été aussi agréable à conduire.

Deux moteurs et un échappement qui aime se faire entendre

Comme je viens de le mentionner, il n’y a plus de V6 dans la Ford Mustang V8. La première option est un quatre cylindres turbo EcoBoost de 2,3 litres développant 310 chevaux comme c’était le cas l’an dernier, mais le couple passe pour sa part à 350 lb-pi de couple.

Ford Mustang 2018

Ce que l’on apprécie le plus de la Mustang à moteur EcoBoost est son équilibre. Malgré l’augmentation du couple, on ressent tout de même une certaine hésitation au niveau des performances, et la sonorité artificielle provenant des haut-parleurs n’impressionne personne. On recherche un peu plus de puissance en ligne droite, mais en contrepartie la voiture est un charme dans les virages.

C’est ce que je veux dire quand je parle d’équilibre. Agile, facile à placer et connectée à la route, la Ford Mustang 2018 EcoBoost profite de la légèreté du quatre cylindres et la met à profit pour générer un comportement routier aiguisé et digne d’un coupé sport.

Inversement, le gros V8 de 5,0 litres avec ses 420 chevaux et 460 lb-pi de couple nous rappelle les origines de la Mustang. Il est lourd et on le sent à chaque virage. Soyons clairs ici, la Mustang GT à moteur V8 est aussi très à l’aise dans les routes sinueuses, mais celles que nous avons empruntées dans la région de Malibu en Californie étaient bourrées de virages excessivement serrés, et rapidement la lourdeur de la partie avant se fait sentir.

La puissance est par contre au rendez-vous, et il est difficile de ne pas avoir un sourire collé au visage dès que l’on appuie sur la pédale droite.

Puis, il y a le son de ce moteur. Grâce à un nouveau système d’échappement à sonorité ajustable, la Ford Mustang GT à moteur V8 peut émettre un son qui donnera des frissons à son conducteur tout en s’assurant que tous les passants amateurs de voitures performantes se retournent au passage de la nouvelle Mustang.

Cela dit, un mode Normal est aussi offert quand vous ne voulez pas trop vous faire remarquer, et il y a même un mode Quiet qui est utile lorsque vous quittez la maison tôt le matin et que vous ne voulez pas réveiller tout le voisinage.

Quant à la boîte automatique à 10 rapports, elle fait un excellent travail dans toutes les situations, que ce soit à basse vitesse en ville ou en conduite plus dynamique. J’avais quelques doutes sur sa capacité à s’adapter à une conduite plus sportive avec tous ses rapports, mais en général elle se fait oublier.

Elle tarde un peu à rétrograder quand on pousse la machine, mais l’ancienne boîte automatique avait le même défaut. Une manuelle à six rapports est encore au programme, et comme c’est le cas depuis toujours, son embrayage est lourd et son maniement est moyen, mais elle demeure la meilleure manuelle de son créneau.

Avec la nouvelle Ford Mustang 2018, nous avons droit à une voiture encore plus moderne et sophistiquée qui s’avère tout aussi à l’aise en conduite sportive qu’elle ne l’est en conduite plus dynamique. Nous pouvons l’utiliser tous les jours (sauf peut-être en cas de grosse tempête – c’est une propulsion après tout) sans difficulté tandis que ceux et celles qui trouvaient la sonorité de l’ancienne GT trop discrète n’ont plus rien à dire.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut