var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Essai routier Hyundai Tucson 2016 : le petit nouveau – Premier Contact

Essai routier Hyundai Tucson 2016 : le petit nouveau – Premier Contact

Hyundai n’est pas au bon endroit, du moins pour le moment. Le constructeur coréen, qui a vu ses ventes exploser au fil des ans, subit actuellement le contrecoup et constate avec un peu de nostalgie que le succès est moins au rendez-vous. Une situation qu’expliquent les dirigeants de la compagnie par le fait que 61 % des ventes canadiennes actuelles dans le monde automobile sont liées aux utilitaires sport et aux camionnettes, alors que le catalogue Hyundai force plutôt la note du côté des voitures.

Essai routier Hyundai Tucson 2016

Voilà donc la mission que l’on a donnée au Hyundai Tucson 2016 : tenter de faire une véritable percée dans un créneau déjà largement peuplé, mais de plus en plus populaire. Les responsables coréens savaient bien que leur utilitaire compact d’ancienne génération n’avait pas ce qu’il fallait pour livrer une chaude lutte.

On a donc totalement remanié le Hyundai Tucson, sur une plateforme librement inspirée de celle de la nouvelle Sonata. Son style, plus moderne, n’en demeure pas moins conservateur, tout en rappelant les grandes lignes de la famille Hyundai. Pour les porte-paroles du constructeur, cette sobriété relative est d’ailleurs un avantage puisqu’elle permettra au véhicule de se confronter à armes égales avec ses rivaux.

Quoi surveiller?

Le Hyundai Tucson ajoute bon nombre de qualités à ce qu’il était. On lui additionne notamment certaines technologies qui faisaient cruellement défaut, et qui sont désormais monnaie courante. Ainsi, toutes les versions sont désormais équipées de caméra de recul, par exemple.

Il faut quand même additionner les versions pour obtenir des aides à la conduite plus sophistiquées comme un avertisseur de changement de voie, et opter pour le plus haut de gamme (dont le prix avoisine les 40 000 $) pour obtenir les appuis au freinage et un système de détection des piétons. Bonne chose en revanche, surtout pour un utilitaire, les sièges chauffants arrière et le volant chauffant son inclus dans les versions de milieu de gamme.

La traction intégrale aussi s’inscrit en milieu de gamme, alors que seules deux versions de base sont dotées de la traction avant. Hyundai n’y voit d’ailleurs pas un vif succès en devenir, puisque seulement 15 % des sont attendues dans le rouage intégral, un rouage aussi partagé par les autres VUS de la famille.

Il faut donc être vigilant et lire avec attention la liste des options incluses pour s’assurer d’obtenir tout ce que notre confort exige.

Modèles concurrents

Le créneau des utilitaires sport compacts est en pleine floraison. Les principaux rivaux que sont le Ford Escape, le Toyota RAV-4 et le Honda CR-V sont la cible de prédilection de Hyundai, même si, dans les faits, c’est le Volkswagen Tiguan qui a servi de mètre étalon pour la comparaison dynamique.

Détail intéressant, malgré la prolifération des utilitaires sport sous-compacts comme le Mazda CX-3 ou le Honda HR-V, Hyundai n’a toujours pas fait son nid dans ce créneau et attend de voir les résultats réels des ventes avant de s’y lancer.

Essai routier Hyundai Tucson 2016

Comment se comporte-t-il sur la route?

Mécaniquement, le nouveau Hyundai Tucson profite de la même motorisation 2,0 litres déjà connue. Ses 164 chevaux se sont avérés un peu juste dans certaines circonstances, mais il faut préciser que notre premier contact s’est réalisé sur les routes sinueuses et vallonneuses de la Sunshine Coast en Colombie-Britannique. La boite de vitesse automatique 6 rapports qui l’accompagne s’est montrée suffisamment efficace pour se faire oublier.

La grande nouveauté, c’est un moteur 1,6 litre turbo de 175 chevaux qui profite surtout d’un peu plus de couple à bas régime. Il est, dans son cas, jumelé à une boite automatique à double embrayage 7 rapports plus rapide en réaction. Dans les faits cependant, le mariage ne s’est pas montré aussi enthousiaste qu’on aurait pu l’espérer et il faudra quelques tests supplémentaires pour me convaincre que la nouvelle motorisation vaut l’investissement.

Détail d’importance, dans les deux cas, l’usage du mode sport permet de maximiser la puissance disponible et favorise des performances plus éclairées dans des conditions difficiles.

La direction est aussi précise sans manifester trop de lourdeur, ce qui fait du Tucson un petit véhicule agréable, sans aucune prétention sportive.

Est-ce qu’il est confortable?

Un des principaux défauts de l’ancienne Tucson était son insonorisation déficiente. Les ingénieurs coréens ont écouté, et ils ont créé un habitacle silencieux et confortable. Les sièges sont corrects, sans plus, même si la position de conduite est un peu trop élevée. Moi qui ne suis pourtant pas de grande taille, je me retrouvais à frôler du front le toit ouvrant panoramique, de dimensions par ailleurs fort impressionnantes.

Autre bon mot pour les suspensions multibras qui ont remplacé les suspensions plus simples de l’ancienne génération. Même en terrain accidenté, jamais le Tucson 2016 n’a semblé déstabilisé.

Pour les amateurs, sachez qu’un écran multifonctions logé au cœur de la planche de bord permet de contrôler à la fois les commandes de climat et celle du système multimédia, dont la qualité sonore est plus que raisonnable.

Nouveau Hyundai Tucson 2016

Est-ce qu’il est spacieux?

C’est en matière d’espace de chargement que le Tucson s’est amélioré le plus, ajoutant 149 litres à sa capacité actuelle. Le résultat est un espace total de 877 litres, équivalent à beaucoup de VUS intermédiaires.

On peut même abaisser le plancher de quelques centimètres (5,1) pour augmenter encore la profondeur de l’espace cargo. On y perd cependant le plancher plat.

Est-ce qu’il est économique?

Il faudra bien entendu un essai plus exhaustif pour évaluer l’économie réelle du nouveau Hyundai Tucson. Le constructeur le dit plus efficace de 13 % selon certaines combinaisons moteur-transmission, mais les routes sillonnées n’ont pas permis de le confirmer.

On anticipe quand même une consommation de 10,1 litres aux 100 kilomètres en ville, et de 9,2 litres aux 100 kilomètres sur route avec la traction intégrale.

Images Hyundai Tucson 2016

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';