var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Volkswagen Tiguan 2022 : un ajustement qui tombe à point

Volkswagen Tiguan 2022 : un ajustement qui tombe à point

2022 Volkswagen Tiguan | Photo: Daniel Rufiange

Niagara-on-the-Lake, Ontario – Le Tiguan est une drôle de bibitte chez Volkswagen. Il a longtemps servi ceux qui souhaitaient la plupart des bienfaits d’un VUS (espace, position de conduite surélevée, traction intégrale), mais aussi l’agrément de conduite d’une voiture.

Seulement, la compagnie l’a laissé poireauter une éternité avant de le repenser, ce qui s’est finalement produit pour l’année 2018 (il avait fait ses débuts en 2009). Il ne se vendait plus beaucoup, oublié par les masses, dépassé par plusieurs concurrents.

Quant à la refonte, elle nous a donné un deuxième Tiguan complètement différent. Plus gros (une version plus courte est demeurée en Europe), mais plus américain, surtout. Sa conduite est devenue celle d’un VUS parmi d’autres. Logo Volkswagen, oui, mais pas l’âme.

Le pire, c’est que mécaniquement, on l’a affublé d’un groupe motopropulseur qui a rapidement fait parler de lui pour les mauvaises raisons. Avec une puissance mal distribuée et l’impression de toujours tirer une remorque, le Tiguan était tout sauf agréable à piloter.

Ses ventes ont cru, toutefois, ce qui est normal considérant que le modèle qu’il remplaçait ne s’écoulait plus ; il faut toujours faire attention aux chiffres. À preuve, dans son segment, il occupe présentement le huitième rang. Ce n’est pas assez pour faire les séries.

Mais voilà que l’année 2022 nous amène un Tiguan retravaillé. C’est la norme lorsqu’une génération de modèle arrive à mi-parcours. Le gros du travail n’est cependant pas quelque chose de visible ; on y revient.

Retouches stylistiques

2022 Volkswagen Tiguan | Photo: Daniel Rufiange

Avant d’aborder le cœur du sujet, voyons ce qui change esthétiquement. À l’extérieur, on a droit à un faciès redessiné et à une grille qui peut être illuminée. Quant aux roues, de 17, 18, 19 ou 20 pouces selon le modèle, elles sont nouvelles. Pour celle de plus grande dimension, il s’agit d’une première pour le Tiguan au Canada.

À bord, on a amélioré la présentation en la dotant de matériaux plus nobles. De nouvelles couleurs, un éclairage d’ambiance, ainsi qu’un nouveau volant R-Line sont à l’index des changements.

Ajouts à la dotation

2022 Volkswagen Tiguan | Photo: Daniel Rufiange

De façon plus importante, on a ajouté des éléments à la dotation de série. D’abord, notez que tous les Tiguan vendus au pays vont profiter de la traction intégrale 4Motion. Bonsoir à la variante à traction qui n’a attiré que 0,6 % des acheteurs l’an dernier. Autrement, on retrouve de nouveaux phares à DEL, un volant chauffant, ainsi que le Cockpit Virtuel de Volkswagen, toujours en équipement de série.

Pour ce qui est des ajouts à l’offre, vous pouvez désormais opter pour des sièges ventilés à l’avant et de réglages électriques pour le siège du passager. Des améliorations marquent aussi les caractéristiques de connectivités du véhicule. Ça comprend le retrait de boutons traditionnels pour des contrôles comme la climatisation, le tout au profit de touches tactiles.

Ça, on aurait pu s’en passer.

Le gros changement

2022 Volkswagen Tiguan | Photo: Daniel Rufiange

Là où les travaux ont un impact direct, c’est à la hauteur de la transmission. En fait, on a revu la calibration de cette dernière et du 4-cylindres turbo de 2 litres qui sert le modèle, si bien qu’on a réglé ce qui irritait à propos de la prestation de cette mécanique.

Concrètement, lorsqu’on prenait le volant du Tiguan, on était confronté à des temps morts lors d’accélérations, à une sorte de paresse qui nous donnait l’impression qu’une bonne partie des 184 chevaux et 221 livres-pieds de couple à notre disposition prenaient congé lorsqu’on sollicitait la pédale qu’on trouve à droite au plancher.

Là, c’est beaucoup moins le cas. On sent une petite hésitation au départ si l’on se montre exigeant, mais autrement, la mécanique répond franchement mieux. Tellement qu’on a l’impression qu’un nouveau moulin repose sous le capot.

On ne pourra plus évoquer ce mauvais mariage entre le véhicule et sa mécanique. Les organes font désormais le travail que l’on attend d’eux. Pour ce qui est du plaisir au volant, le Tiguan conserve son ADN, plus américain qu’allemand.

Les prix

2022 Volkswagen Tiguan | Photo: Daniel Rufiange

Pour ce qui est des versions offertes, rien ne change à l’exception du retrait, comme mentionné, de la mal-aimée, la variante à traction.

Le bal s’amorce avec le modèle Trendline à 32 995 $. L’essentiel y est avec les sièges chauffants, les rails de toit et le nécessaire pour la connectivité. Ça se poursuit avec la déclinaison Comfortline à 36 795 $. Cette dernière voit des éléments s’ajouter comme la climatisation à deux zones, la connexion et la recharge sans fil pour les cellulaires, ainsi que le hayon à ouverture électrique, entre autres.

À cette dernière proposition, il est possible d’ajouter l’ensemble R-Line Black Edition. Les accents noirs, les logos R-Line, l’éclairage d’ambiance, entre autres, se joignent à la fête, à condition d’y aller pour 39 495 $. Enfin, avec le modèle Highline R-Line, la facture est de 42 995 $ et l’on obtient tout en échange, des sièges en cuir à la navigation, en passant par les sièges ventilés et la grille illuminée à laquelle nous faisions plus tôt allusion.

Notez que la troisième rangée de sièges est offerte à 800 $. Même si c’est seulement pour dépanner, ça demeure l’exception plutôt que la règle dans le segment des VUS compacts. Aussi, le modèle Comfortline peut recevoir un toit ouvrant en option (1500 $).

Conclusion

2022 Volkswagen Tiguan | Photo: Daniel Rufiange

En somme, c’est un Tiguan plus complet et surtout doté d’un groupe motopropulseur plus compétent qui vous attend pour 2022. Ce ne sera peut-être pas suffisant pour ébranler les ténors du segment, mais assez pour progresser, assurément.


Points forts

  • Dotation bonifiée
  • Mariage moteur/transmission retravaillé
  • Accélérations plus franches, linéaires et régulières

Points faibles

  • Abondance de commandes tactiles
  • Plusieurs concurrents demeurent plus intéressants
  • Conduite qui demeure très neutre

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';