var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Essai routier Jeep Wrangler 4xe 2021 : juste au bon moment

Essai routier Jeep Wrangler 4xe 2021 : juste au bon moment

Jeep Wrangler 4xe 2021


  • Le Jeep Wrangler 4xe 2021 se détaille à partir de 55 095 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Autonomie électrique utile, faible consommation, belle polyvalence.

  • Prix élevé, réputation de fiabilité à améliorer, poids important.


Selon Stellantis, le Jeep Wrangler 4xe 2021 était le véhicule hybride rechargeable le plus vendu aux États-Unis au mois de mai de cette année. Pour un véhicule aussi unique, c’est tout un accomplissement, et ça démontre bien à quel point le Wrangler est maintenant devenu un utilitaire convenable au quotidien.

Car non seulement il est maintenant plus raffiné et confortable depuis sa dernière refonte remontant au millésime 2018, mais il est devenu moins énergivore grâce à l’introduction d’un moteur quatre cylindres turbo à essence, d’un moteur diesel et maintenant, d’une motorisation hybride rechargeable très bien adaptée. Cette dernière arrive juste à temps pour procurer un avantage par rapport au nouveau rival direct, le Ford Bronco, mais aussi le Toyota 4Runner.

Elle consiste du quatre cylindres turbo de 2,0 litres, produisant 270 chevaux et un couple de 295 livres-pied, jumelé à une boîte automatique à huit rapports incorporant un moteur électrique de 134 chevaux et 181 livres-pied. À cela s’ajoute un moteur électrique agissant comme génératrice et démarreur, fournissant 44 chevaux et 39 livres-pied. Au total, le Jeep Wrangler 4xe 2021 profite d’une puissance de 375 étalons à 5 250 tr/min et d’un couple de 470 livres-pied à 3 000 tr/min.

Le bloc-batteries de 17,3 kWh permet une autonomie en mode 100 % électrique de 35 kilomètres, selon Ressources naturelles Canada, avec une consommation estimée à 4,8 Le/100 km si l’on tient compte de la portion électrique dans notre trajet. Une fois la batterie épuisée, la consommation du Wrangler 4xe oscille autour de 11,7 L/100 km, soit environ un litre de plus que la version équipée du moteur de 2,0 litres non hybride, et presque deux litres de plus qu’avec le six cylindres turbodiesel. Lors de notre essai, en branchant le véhicule tous les jours à la maison, on a obtenu une moyenne plus que respectable de 9,6 L/100 km. À noter : il n’y a pas de prise de recharge rapide, et sur une borne de 240 volts, la recharge complète s’effectue en 2,4 heures.

Trois modes de conduite sont proposés, dont Hybrid qui effectue une transition entre la motricité électrique et à combustion, tandis que le mode Electric permet de rouler uniquement en propulsion électrique. Le mode E-Save conserve le niveau de charge de la batterie pour des moments où l’apport électrique sera plus efficient, comme en circulation urbaine au lieu des trajets d’autoroute.

Évidemment, le rouage à quatre roues motrices avec gamme basse figure de série, et les capacités hors route ne sont aucunement compromises par le système hybride rechargeable. Le seul bémol, peut-être, c’est un poids plus élevé d’environ 350 kilogrammes ou 775 livres, principalement dû au bloc-batteries. Seule la configuration Unlimited à quatre portes est livrable en déclinaison 4xe, reconnaissable avec ses écussons et ses bandes décoratives bleues ainsi que son volet de recharge situé tout juste devant la porte du conducteur.

Sur la route, on ne sent pas ce surpoids, alors que le Wrangler se conduit déjà comme un camion massif. En revanche, cette dernière génération est beaucoup plus facile à piloter, avec une direction ô combien plus précise, un amortissement plus confortable de la suspension et des sièges mieux rembourrés. Pas étonnant que bon nombre d’acheteurs de VUS le choisissent même s’ils n’ont aucunement l’intention d’aller se promener dans le bois. Bref, ça brasse pas mal moins dans le Wrangler actuel que dans les générations précédentes.

L’autre attrait unique au Jeep Wrangler 4xe 2021, et du Wrangler en général, c’est son choix de toits, tous amovibles avec plus ou moins de graisse de coude. Notre version Rubicon à l’essai était munie du toit électrique Sky, qui replie le toit souple vers l’arrière au toucher d’un bouton, et qui peut, à l’aide d’outils et d’une autre paire de bras, être complètement retiré. Bien entendu, les portes peuvent elles aussi être enlevées et le pare-brise peut être abaissé, si jamais l’on avait envie d’avaler des moustiques en conduisant.

Côté pratique, le Wrangler 4xe se tire également bien d’affaire, avec un volume de chargement de 780 litres derrière la banquette arrière, et de 1 910 litres lorsque celle-ci est rabattue. C’est plus ou moins une centaine de litres de moins par rapport au Wrangler Unlimited non hybride.

L’habitacle du Wrangler n’a rien de rudimentaire, du moins, dans les versions mieux équipées et plus chères. Dans le 4xe, les sièges en cuir sont décorés de surpiqûres bleues, tout comme l’habillage de la planche de bord. Comme toujours, le système multimédia Uconnect 4 de Stellantis est facile d’utilisation en conduisant avec ses grosses zones de boutons et son écran tactile très réactif au toucher.

Le Jeep Wrangler 4xe 2021 se détaille à partir de 55 095 $ avant les frais de transport et de préparation, en version Sahara de base. Le Sahara High Altitude est offert à partir de 60 090 $ et le Rubicon, 60 095 $. Notre camion à l’essai, un Rubicon équipé de nombreuses options, dont le toit rétractable, les systèmes de sécurité avancés, les sièges en cuir et l’attelage de remorque, dépasse le cap des 70 000 $ avant d’ajouter les taxes. C’est beaucoup de sous, mais au moins, le gouvernement du Québec accorde un rabais allant jusqu’à 8 000 $ (avant taxes) puisqu’il s’agit d’un véhicule hybride rechargeable doté d’une grosse batterie. Le fait d’aider un consommateur à s’acheter un VUS de ce prix, aux frais des contribuables, ne fera évidemment pas le bonheur de tous.

Et voilà le gros point faible du Wrangler et surtout du Wrangler 4xe, le prix. Ce n’est pas un véhicule abordable, surtout pas en version Unlimited à quatre portes, plus intéressante pour la famille et pour la conduite au quotidien que la version à deux portes, plus court et plus sautillant. La mince consolation, c’est que le Wrangler figure parmi les véhicules qui conservent leur valeur le plus longtemps. Tout ce qu’il manque à la gamme maintenant, c’est une version 100 % électrique, qui arrivera justement d’ici quelques années.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';