var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essai routier / Honda CR-V 2015, les bons ajustements

Honda CR-V 2015, les bons ajustements

Le CR-V est indéniablement l’une des plus grandes vedettes de la catégorie des utilitaires sport compacts en Amérique. Lors de sa dernière refonte en 2012, j’étais l’un de ceux qui étaient un peu déçus du résultat, et ce, pour plusieurs raisons. Voilà que le millésime 2015 arrive et je dois affirmer haut et fort que ce CR-V est exactement ce qu’il aurait dû être en 2012.

Honda CR-V Touring 2015

Honda CR-V Touring 2015

Le CR-V est indéniablement l’une des plus grandes vedettes de la catégorie des utilitaires sport compacts en Amérique. Lors de sa dernière refonte en 2012, j’étais l’un de ceux qui étaient un peu déçus du résultat, et ce, pour plusieurs raisons. Voilà que le millésime 2015 arrive et je dois affirmer haut et fort que …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Espace - 90%
Habitacle - Style - 80%
Sur la route - Confort - 80%
Sur la route - Performance - 75%
Sur la route - Agrément de conduite - 70%
Économie - 90%
Hivers - 85%

81%

Votre évaluation: 4.8 ( 1 votes)

Les améliorations demandées n’étaient pas exceptionnelles, juste une collection de petits détails qui m’ont dérangés. C’est chose du passé. J’ai l’impression que Honda a lit dans ma tête, car maintenant tout est comme je le veux.

Style harmonisé

Je ne vous cacherai pas qu’en 2012, je ne trouvais pas le CR-V particulièrement joli, surtout en ce qui concerne le museau. Voilà que l’on arrive cette année avec une devanture qui, non seulement s’intègre mieux à la gamme, mais qui est aussi nettement plus agréable à l’œil. On reprend l’esprit de ce que l’on peut voir sur les Civic 2015 et la nouvelle Fit. La plaque noire de la calandre rehausse le style alors que l’ajout judicieux de chrome lui donne une belle touche de classe. Évidemment, on ne peut passer sous silence l’introduction de DEL aux blocs optiques à toutes les versions sauf le modèle de base LX. Pour la Touring, on va même jusqu’à mettre des xénons. Il s’accorde ainsi avec les standards de la catégorie. On découvre aussi un bouclier entièrement refait qui brille par son dynamisme. Du reste, on accueille de nouvelles jantes de 17 et 18 pouces alors que les roues d’acier reviennent inchangées à 16 pouces. Concernant le hayon, on améliore que très légèrement les feux, mais l’on prend soin d’apposer une élégante bande de chrome transversale.

Au goût du jour

En 2012, Honda commença la mauvaise habitude de nous donner des cabines avec des matériaux à la facture décevante. Je parle ici de plastiques durs et d’un assemblage qui n’étaient pas à la hauteur de la réputation de la marque. Encore une fois, 2015 arrive et c’est pour le mieux. On retrouve maintenant une pièce de faux cuir sur la planche de bord et rehausse l’image de l’aire de vie. On prend même soin d’intégrer une surpiqure factice qui longe l’applique. On suggère également une mince ligne de chrome à la boiserie peu persuasive. Visuellement, c’est agréable, mais selon moi, on reste encore un peu en décalage par rapport à certains produits comme le Jeep Cherokee par exemple.

On profite de l’occasion pour reconfigurer plusieurs composantes comme la console centrale qui est plus spacieuse et plus ergonomique. Il en va de même pour ce qui est de l’écran de navigation qui gagne en volume et en efficacité. On lui reconnaît toujours ses fonctionnalités pour la famille. L’accès est très facile avec de grandes ouvertures et une aire de vie particulièrement logeable. Concernant le coffre, on jouit d’un seuil très bas qui permet une réception aisée des objets qu’on y met. On note l’intégration d’un hayon électrique pour la version Touring. Finalement, Honda améliore aussi passablement l’insonorisation de la cabine avec l’ajout et l’épaississement de plusieurs composantes partout autour du CR-V.

Il n’y a pas que l’esthétique

Là où le CR-V 2015 prend du galon, c’est sur le plan technique. Il est certes plus beau, mais est-il plus compétent? La réponse est oui, car il n’y a presque rien qui n’a pas été changé ou modifié.

À la base, et la plus grande nouvelle, on intègre le L4 de 2.4 litres de la série Earth Dream que l’on connaît de la berline Accord. Il vient avec une puissance de 185 chevaux qui sont bien suffisants pour sa mission. Le couple est majoré à 181 lb-pi. De ce fait, on incorpore l’injection directe qui permet une baise non négligeable de la consommation. Durant mon court essai, j’ai eu une moyenne environnant les 8l/100km. Je tiens à dire qu’en plus, je n’ai pas ménagé l’accélérateur puisque je voulais aussi rapidement mettre ses qualités dynamiques à l’épreuve dans les routes sinueuses de la région de l’Estérel dans les Laurentides.

Tout comme dans l’Accord, ce L4 brille par sa très grande compétence. J’ai déjà affirmé que ce moteur est l’un des meilleurs de l’histoire de Honda, je le pense encore. Il est souple et très silencieux, un gain par rapport à l’ancien moulin.

En fait de transmission, on adopte une très bonne CVT. Comme plusieurs, je ne suis pas un amateur de cette technologie, mais je dois souligner que Honda maitrise très bien cet art qui peut facilement ruiner le comportement d’un véhicule. Ici, ce n’est pas le cas, je l’ai même appréciée. Évidemment, c’est un facteur contribuant à la baisse de la consommation.

On procède aussi à une collection de modifications au châssis tout particulièrement au niveau des suspensions. On améliore les composantes pour un meilleur roulement sur mauvaise route, au compte c’est le confort général qui se voit majoré. Il y a le fait de l’élargissement des voies de 0.5 pouce qui permet une stabilité accrue et des pneumatiques plus larges. Le CR-V est beaucoup plus agréable sur le pavé de cette manière.

Plus sécuritaire

Honda est l’un des chefs de file lorsqu’il est question de la sécurité. Dans le cas du CR-V, on accusait toutefois un retard face à la compétition. On règle le problème avec l’ajout de plusieurs accessoires comme la caméra de recul et des assistances à la conduite comme le programme anti-louvoiement, les détecteurs d’angles morts et même de piéton. Chez Honda, on fait maintenant référence au Honda Sensing pour regrouper toutes les caractéristiques de sécurité actives.

Conclusion

Honda nous présente aujourd’hui un produit qui est nettement plus abouti qu’avant. J’avais des réserves le concernant, mais maintenant, elles se sont presque toutes dissipées. Il continue de s’illustrer avec ses grandes qualités comme la fiabilité et sa frugalité. On peut ajouter que le style est aussi un argument. Le CR-V 2015 est le CR-V que l’on voulait en 2012.

Prix : 35 7490 $

Moteur : L4 2.4 litres i-VTEC

Puissance : 185 chevaux à 6 400 tr/min

Couple : 181 lb-pi à 3 900 tr/min

Consommation 4WD (Ville) : 9.1 l/100km

Consommation 4WD (Route) : 8.3 l/100 km

Consommation 4WD (Observée) : 8.0 l/100 km

Images Honda CR-V Touring 2015

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';