Essai routier de la Kia Rio 2022 : perle devenue rare

Kia Rio 2022


  • La Kia Rio 2022 se détaille à partir de 19 095 $ incluant les frais de transport et de préparation.

  • Bonne polyvalence, peu énergivore, prix très intéressant.

  • Banquette arrière étriquée pour trois personnes, équipement de sécurité avancée en option, visibilité arrière limitée.


Il faut l’avouer, il est devenu difficile pour les consommateurs de dénicher une voiture neuve à moins de 20 000 $. En fait, il ne reste que la Kia Rio 2022 et cinq concurrentes, alors que les constructeurs ont abandonné ce segment de marché afin de se concentrer sur des véhicules plus profitables.

Au moment d’écrire ces lignes, la Rio est offerte à partir de 19 095 $ incluant les frais de transport et de préparation. Ça, c’est pour la déclinaison LX+ à boîte manuelle à six rapports, alors que la boîte automatique à variation continue est disponible à partir de 20 295 $.

Kia Rio 2022

Les autres voitures de l’année-modèle 2022 coûtant moins de 20 000 $ sont les Chevrolet Spark (12 198 $), Mitsubishi Mirage (15 873 $), Nissan Versa (19 198 $), Hyundai Elantra (19 874 $) et Kia Forte (19 995 $). Elles sont toutes munies d’une boîte manuelle, alors si l’on préfère l’automatique, il faudra évidemment investir davantage. De plus, on exclut ici les divers frais d’administration et surcharges pouvant varier d’un concessionnaire à l’autre. Enfin, le millésime 2023 éliminera trois de ces modèles à 20 000 $ et moins, puisque la Spark n’est plus produite, alors que les Elantra et Forte abandonneront leurs boîtes manuelles.

Revenons à la Kia Rio 2022. Cette sous-compacte est désormais offerte en carrosserie cinq portes à hayon, en déclinaisons LX+, LX Premium et EX Premium, alors que la berline a été retirée de la gamme au Canada. Ces trois variantes sont toutes équipées d’un quatre cylindres atmosphérique de 1,6 litre, produisant 120 chevaux et un couple de 112 livres-pied. Une puissance adéquate, compte tenu de la taille et du poids de la voiture. Elle ne provoquera ni des montées d’adrénaline ni des embouteillages, et exerce parfaitement bien son travail en ce qui a trait aux performances.

Côté consommation, la Rio figure parmi les voitures non hybrides les moins énergivores. Avec la boîte manuelle, elle affiche des cotes ville/roue/mixte de 7,7 / 6,1 / 7,0 L/100 km, alors qu’avec l’automatique, ces cotes se chiffrent à 7,2 / 6,0 / 6,7 L/100 km. Seules les Mirage et Elantra font mieux. Lors de notre essai avec la Rio EX Premium, boîte automatique oblige, nous avons observé une excellente moyenne de 6,0 L/100 km.

La Kia Rio 2022 démontre aussi un bon niveau de raffinement pour une petite voiture, avec un roulement silencieux, un moteur peu bavard et à peine un peu de bruit de suspension. La direction est communicative, et en général, le comportement routier de la Rio n’a rien de somnolent.

Dans toutes les déclinaisons, on a droit à une sellerie en tissu, un siège du conducteur à hauteur réglable, une banquette arrière rabattable et divisée 60/40, des sièges avant chauffants, un volant gainé de cuir, un climatiseur, un régulateur de vitesse, une chaîne audio à six haut-parleurs offrant une très belle sonorité ainsi qu’un système multimédia à écran tactile de huit pouces avec intégration Apple CarPlay et Android Auto. Et contrairement à presque tous les autres constructeurs qui ne proposent que trois teintes de carrosserie sur les déclinaisons de base de leurs véhicules, huit couleurs de peinture sont disponibles sur la Rio, peu importe la version.

La version LX Premium ajoute des jantes en alliage de 15 pouces, des feux de jour à DEL, un toit ouvrant à commande électrique, un volant chauffant, la surveillance des angles morts et quelques autres trucs pour 21 695 $. Une très bonne affaire, surtout dans le marché d’aujourd’hui.

Kia Rio 2022

Quant à la version EX Premium, elle propose des poignées de porte et une calandre chromées, des feux de route automatiques, une prévention de sortie de voie, un freinage autonome d’urgence, des clignotants intégrés aux rétroviseurs, une colonne de direction télescopique, un pommeau de levier de vitesses gainé de cuir, un climatiseur automatique, une clé intelligente, la radio satellite SiriusXM (avec période d’essai), une connectivité par appli mobile et des garnitures intérieures reluisantes. Le tout pour 24 195 $. Dans ce cas-ci, on s’aventure dans les prix de base des berlines compactes plus spacieuses.

La Kia Rio 2022 se trouve donc très bien équipée, si l’on exclut le fait que les caractéristiques de sécurité avancée ne figurent pas de série.

Côté espace, sa taille sous-compacte révèle bien sûr les dimensions de l’habitacle, mais quatre adultes peuvent prendre place à bord en tout confort. Une troisième personne au centre viendra gâcher l’agrément de tous les passagers arrière, surtout par manque de dégagement en largeur sur la banquette. Avec un volume de 493 litres derrière ladite banquette, la Rio est assez logeable pour rapporter l’épicerie de la semaine, alors qu’en abaissant les dossiers arrière, on obtient 929 litres, un volume surpassé sur papier par celle de la petite Mitsubishi Mirage à hayon. De plus, la visibilité est limitée par la petitesse de la lunette arrière.

En location sur 48 mois, taxes comprises, on peut se procurer une Kia Rio 2022 à boîte automatique aux alentours de 350 $ par mois, et il s’agit de l’une des voitures les moins chères sur le marché. En finançant notre achat sur 60 mois, le versement mensuel s’élève à environ 435 $ par mois. Évidemment, les taux d’intérêt peuvent varier d’un mois à l’autre, mais demeurent somme toute raisonnables au moment d’écrire ces lignes.

La Kia Rio est devenue une espèce rare dans un monde où la vaste majorité des consommateurs se tournent vers les véhicules utilitaires plus chers. Si l’on aime la polyvalence d’une voiture à hayon, la Rio est pratique, peu énergivore et surtout, encore offerte à prix abordable. Surtout, elle ne donne pas l’impression d’être une automobile bas de gamme, proposant un design moderne, un système multimédia au goût du jour et une bonne qualité d’assemblage. Hélas, cette sous-compacte ne rajeunit pas, alors que la génération actuelle a été introduite pour le millésime 2018, et Kia n’a rien annoncé au sujet d’un éventuel remplacement. Si elle nous intéresse, il ne faudra pas trop tarder à y jeter un coup d’œil.


 

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici