var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / La NHTSA exige de savoir pourquoi Tesla n’a pas rappelé ses véhicules

La NHTSA exige de savoir pourquoi Tesla n’a pas rappelé ses véhicules

2018 Tesla Model 3 Performance

Tesla Model 3 Performance | Photo: Matt St-Pierre

  • Le rappel aurait porté sur la technologie de conduite autonome du constructeur

  • Une mise a jour récente de l’Autopilot n’a pas été accompagnée par un rappel formel

  • Si Tesla ne répond pas à la NHTSA, la compagnie s’expose à des pénalités civiles jusqu’à 115 millions de dollars US.

Le problème n’est pas que Tesla a envoyé une mise à jour automatique (OTA), car c’est un événement semi-régulier. Le problème est que l’OTA impliquait des changements dans les technologies d’auto-conduite Full Self Driving (FSD) et Autopilot de la société. La NHTSA enquête actuellement sur les voitures et les VUS Tesla des années modèles 2014-2021 en raison d’une série de collisions avec des véhicules de premiers répondants.

Tesla Autopilot

L’enquête de la NHTSA sur Tesla a été ouverte en août dernier et le timing de cette dernière mise à jour pour la FSD est suspect.

« Tout fabricant émettant une mise à jour over-the-air qui atténue un défaut posant un risque déraisonnable pour la sécurité des véhicules à moteur est tenu de déposer en temps voulu un avis de rappel auprès de la NHTSA », a écrit Gregory Magno, chef de la division des défauts des véhicules à l’Office of Defects Investigation de la NHTSA, dans une lettre adressée à Eddie Gates, directeur de la qualité sur le terrain chez Tesla.

La NHTSA, selon Automotive News, exige maintenant que Tesla présente une chronologie des événements qui l’ont conduit à développer et à envoyer l’OTA. L’agence exigera également que Tesla fournisse une liste des véhicules qui ont reçu la mise à jour et qu’elle indique si elle a l’intention de procéder à un rappel de sécurité.

Tesla a jusqu’au 1er novembre pour répondre à la NHTSA. Si elle ne fournit pas d’explication détaillée dans les délais, elle s’expose à des sanctions civiles pouvant atteindre 115 millions de dollars, soit de l’argent de poche pour la personne la plus riche du monde.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';