var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021 : écolo ou pas?

Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021 : écolo ou pas?

Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021


  • L’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021 se détaille à partir de 94 190 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Consommation mixte ville/route de la version Quadrifoglio : 11,6 L/100 km.

  • Consommation mixte ville/route des autres versions de la Giulia : 9,2 L/100 km.


Les voitures sport débordant de caractère comme l’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021 se font de plus en plus rares sur le marché. Et pour les acheteurs de ces bolides, pour qui la sonorité et les montées en régime du moteur figurent parmi les principaux critères d’achat, l’électrification de l’automobile n’augure rien de bon.

Pourtant, cette version survitaminée de la berline Giulia est loin d’être un sacrifice environnemental, car elle s’en tire relativement bien au chapitre de la consommation d’essence. Pour une voiture de plus de 500 chevaux, on s’entend.

Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021

D’abord, toutes les déclinaisons de l’Alfa Romeo Giulia sauf la Quadrifoglio misent sur un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, une boîte automatique à huit rapports et, partir du millésime 2021, un rouage intégral de série au Canada. Avec 280 chevaux ainsi qu’un couple impressionnant de 306 livres-pied entre 2 000 et 4 800 tr/min, on obtient de belles performances et une consommation mixte ville/route de 9,2 L/100 km. Essence super oblige.

La Giulia Quadifoglio rehausse l’excitation au volant avec son V6 biturbo de 2,9 litres qui produit pas moins de 505 chevaux ainsi qu’un couple massif de 443 livres-pied entre 2 500 et 5 500 tr/min. Le constructeur avance un chrono 0-97 km/h (0-60 mi/h) de 3,8 secondes et une vitesse de pointe de 307 km/h. Encore une fois, une boîte à huit rapports effectue la gestion du régime moteur, mais la différence, c’est que la version Quadrifoglio est une propulsion – ce qui complique les choses durant la saison hivernale au Québec.

Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021

Quelques rivales se retrouvent dans la même situation, dont les BMW M3 et M3 Competition de 473 et de 503 chevaux, les Mercedes-AMG C 63 et C 63 S de 469 et de 503 chevaux ainsi que la Cadillac CT5-V Blackwing de 668 chevaux. En contraste, l’Audi RS 5 Sportback de 444 chevaux est équipée de série d’une transmission intégrale alors que la M3 Competition est maintenant livrable avec les quatre roues motrices également.

L’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021 comprend quatre modes de conduite, dont Dynamic et Race, les plus sportives. Le réglage Race désactive même le contrôle de stabilité électronique, alors il est réservé pour les pilotes aguerris. Le mode Natural représente l’équilibre entre efficacité, performances et confort de roulement, alors qu’il ramollit la suspension quelque peu. Car oui, même si la berline est munie de pneus P245/35ZR19 à l’avant et P285/35ZR19 à l’arrière, avec des flancs très minces, la conduite en ville et sur l’autoroute est loin d’être désagréable.

Le mode écolo, c’est Advanced Efficiency. Il réduit la sensibilité des réflexes de la motorisation afin d’économiser un peu de carburant, et ce réglage est aussi recommandé par le constructeur lorsque la chaussée est détrempée ou glissante.

L’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio 2021 affiche des cotes ville/route/mixte de 13,5 / 9,3 / 11,6 L/100 km, et l’essence super est évidemment requise. Lors de notre essai, nous avons obtenu une moyenne de 12,1 L/100 km, convenable compte tenu de la puissance et de la mission de la voiture. En fait, la Quadrifoglio consomme plus ou moins la même quantité d’essence que ses rivales, exception faite de l’ivrogne CT5-V Blackwing avec sa cote mixte de 14,8 L/100 km.

L’habitacle de la Giulia procure une belle position de conduite, un volant doté d’une bonne prise en main et d’un ensemble de commandes ergonomiques. Par contre, les piliers pourraient être plus minces, surtout les piliers B – ceux entre les deux portes latérales – qui accentuent les angles morts. Le système multimédia et son écran tactile de 8,8 pouces, différent de celui dans les autres produits chez Stellantis, autrefois Fiat Chrysler Automobiles, est relativement facile à utiliser, mais le démarrage et l’exécution dudit système sont lents.

Affichant un PDSF de 94 090 $ avant les frais de transport et de préparation, l’Alfa Romeo Quadrifoglio 2021 n’est pas une aubaine, loin de là. Par contre, pour quelques milliers de dollars de plus que ses rivales, elle procure une certaine exclusivité et des émotions fortes, et risque de faire l’envie de nous voisins qui ont suivi le troupeau en se procurant une BMW, une Audi ou une Mercedes-Benz.

En somme, ce bolide italien n’est évidemment pas un exemple d’efficacité énergétique, mais en comparant aux autres voitures de sa catégorie, il est dans le coup.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';