var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essai routier / Acura RLX Sport Hybrid SH-AWD 2014, réinventé l’intégrale

Acura RLX Sport Hybrid SH-AWD 2014, réinventé l’intégrale

Honda est reconnu dans le monde pour être une entreprise qui met à l’avant les très grandes compétences de ses ingénieurs. Acura ne fait évidemment pas exception à cette règle et surtout quand il est question du porte-étendard de la marque, la RLX. Alors que la version de « base » peut nous laisser assez froids, la Sport Hybrid a de quoi illuminer notre esprit par son ingéniosité.

Acura RLX Sport Hybrid SH-AWD 2014

Acura RLX Sport Hybrid SH-AWD 2014

Honda est reconnu dans le monde pour être une entreprise qui met à l’avant les très grandes compétences de ses ingénieurs. Acura ne fait évidemment pas exception à cette règle et surtout quand il est question du porte-étendard de la marque, la RLX. Alors que la version de « base » peut nous laisser assez froids, la …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Espace - 95%
Habitacle - Style - 85%
Sur la route - Confort - 90%
Sur la route - Performance - 95%
Sur la route - Agrément de conduite - 85%
Économie - 95%
Hivers - 95%

91%

Votre évaluation: Soyez la première à évaluer ce véhicule!

Où est le designer?

Le plus important problème avec Honda et par ricochet chez Acura est que l’on se demande toujours où est le designer? L’on se retrouve avec l’une des plus intéressantes berlines jamais construites par l’entreprise et pour récompenser le travail des ingénieurs, on lui affuble une robe banale. C’est un peu comme donné une bague sertie de diamants que l’on présente dans un emballage de papier journal…

Ce n’est pas que la RLX n’est pas élégante, c’est qu’elle manque cruellement de panache pour réussir à s’imposer dans une catégorie où la personnalité de chacune est taillée au couteau. Il y a bien les fameux « Jewels Eyes » comme blocs optiques qui offrent une grande distinction, mais ils sont intégrés au sein d’une structure à la forme sans histoire.

Concernant la silhouette, on fait un petit effort de style avec une vague qui contourne l’arche de roue, mais c’est à peu près tout. Je donne toutefois une très bonne note aux jantes de 19 pouces. Il faut ajouter qu’extérieurement, c’est le seul endroit, où l’on peut observer une différence avec la gamme régulière avec l’écusson HYBRID sur l’aile.

À l’arrière, on se retrouve avec une copie presque identique de la BMW Série 7. On accorde quelques détails significatifs comme de belles appliques de chrome au pare-choc. Le design est presque frustrant sur la RLX, on parle d’une exceptionnelle voiture qui est incapable de s’imposer. Honda est au sommet de son art en matière de technologies, mais l’on continue de dormir au gaz concernant le style.

Esprit de limousine

Si je peux allègrement critiquer l’extérieur, je dois rester coi concernant la somptuosité de l’aire de vie. On se retrouve avec une planche de bord très moderne sinon futuriste. Complètement habillé de cuir finement taillé, on ne peut porter de reproche à la présentation. On découvre en bas de portière de généreuses appliques qui s’apparentent à du bois de rose. La finition est tout aussi exceptionnelle.

En matière d’équipement, il n’y a pas de déficit non plus. On introduit toutes les technologies de confort dans la RLX. On propose les deux écrans multimédias qui gèrent et transmettent toutes informations imaginables. En fait d’ergonomie, comme c’est la tendance dans cette catégorie, on doit s’y adapter, mais on réussit à le faire assez rapidement. Acura va même jusqu’à nous offrir un affichage à tête haute (HUD) pour éviter que l’on quitte les yeux de la route.

En matière de confort, je me suis vu partir pour la Floride en faisant des détours par l’Oregon! Suprême est le premier mot qui me vient à l’esprit. Bien que la RLX soit généreuse pour les passagers avant, c’est toutefois à l’arrière avec ses dégagements de limousine que l’on veut être! L’espace est très vaste, mais il en va différemment pour le coffre qui cède près de 100 litres par rapport à la version sans hybridation. On parle maintenant de seulement 328 litres, ce qui est peu considérant la taille de la RLX.

Un avant-goût de la NSX

On pourrait presque affirmer que la Sport Hybrid SH-AWD est une bulle d’essai pour la nouvelle NSX qui arrivera l’an prochain. En effet, sur le plan mécanique, bien que Honda nous dise que ce sera très différent, l’on retrouve l’esprit de la technologie qui y sera enchâssée. On suggère donc un V6 de 3.5 litres dont la puissance originale est de 310 chevaux. Toutefois, on lui intègre un premier moteur électrique au sein même de la transmission à sept rapports à double embrayage (DCT). À lui seul, il accorde 35 kW et un couple de 109 lb-pi. Vient ensuite la partie la plus innovante de la Sport Hybrid. En remplacement d’un essieu conventionnel, on propose deux autres moteurs électriques côte à côte qui propulsent les roues arrière, mais de façon indépendante. Ces moulins insufflent deux fois 27kW et chacun 54 lb-pi. De cette manière, on se retrouve de facto avec un système de traction intégral inédit et particulièrement impressionnant. Au cumulatif ce sont 377 chevaux qui nous sont sous le pied droit. Un aspect saisissant est la consommation annoncée. Acura parle d’aussi peu que 8 litres en ville contre 7.5 sur route.

Une ballerine à taille forte

Il est certain que les composantes mécaniques et d’hybridation de cette RLX sont très impressionnantes. Toutefois, c’est le résultat sur la route qui nous laisse sans mot. On s’entend pour dire que ce n’est vraiment pas une petite voiture. Il est vrai que l’on ressent toujours cet aspect imposant en conduite. Là où c’est le plus agréable, c’est de voir à quel point avec des technologies de pointe elle est capable de faire abstraction de sa réalité. Elle se déplace avec une aisance déconcertante. Dans les routes sinueuses des Laurentides, elle avala les courbes en épingle à la manière d’une sportive sans même rechigner. Mon copilote poussa la RLX presque à la dangerosité, mais il recula bien avant qu’elle montre des signes de faiblesse. Nous avions aussi le plaisir d’être sur un pavé mouillé. Nous avons donc bien pu mettre à l’épreuve le système SH-AWD. Il travaille à merveille avec des transferts de puissance d’une roue à l’autre avec la meilleure optique d’adhérence. Je dois ajouter qu’avec le fameux « Torque Vectoring », la voiture nous maintient encore plus dans les courbes.

La direction devrait être un peu plus précise considérant ses compétences dynamiques, mais elle s’accomplit très bien de sa fonction de berline confortable. Les freins sont aussi ambitieux avec beaucoup de mordant.

Conclusion

La RLX Sport Hybrid SH-AWD est une véritable vitrine technologique. Nous avons par le fait même un avant-goût de la nouvelle NSX. Sur le plan technique, elle fait un sans-faute. Malheureusement, je suis obligé de me répéter. Si seulement on pouvait trouver un designer à la hauteur du talent des ingénieurs, Acura aurait possiblement l’une des berlines pleine grandeur parmi les plus compétentes et intéressantes sur le marché.

Prix : 69 999 $

Moteur : V6 3.5 litres i-VTEC

Puissance : 310 chevaux à 6 500 tr/min + Moteurs électriques 47 ch (av), 36 x 2 (arr) 377 chevaux au total

Couple : 341 lb-pi à 4 500 tr/min

Consommation (Ville) : 8.0 l/100km

Consommation (Route) : 7.5 l/100 km

Consommation (Combinée) : 7.7 l/100 km

Images Acura RLX Sport Hybrid SH-AWD 2014

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';