var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Toyota pourrait construire des voitures qui peuvent se déplacer de côté

Toyota pourrait construire des voitures qui peuvent se déplacer de côté

2021-Toyota-Sienna-Limited-AWD-12-MD

Toyota Sienna 2021 | Photo: Olivier Delorme

  • Des brevets obtenus aux États-Unis montrent que Toyota travaille sur des systèmes de direction aux quatre roues

  • Ces systèmes permettraient aux voitures de faire des virages à 360˚ et de se déplacer de côté

  • Les véhicules électriques sont plus susceptibles d’être équipés d’un tel système

Un brevet émis par Toyota en 2019 vient d’être approuvé en septembre 2021 et cela signifie que l’entreprise pourrait désormais produire des voitures capables de se déplacer de côté ou de faire des virages à 360˚.

Les systèmes de direction à quatre roues ont été expérimentés et utilisés par plusieurs constructeurs au fil des ans, mais ils se limitent généralement aux roues arrière qui tournent de quelques degrés dans un sens ou dans l’autre pour améliorer la manœuvrabilité à faible vitesse et la stabilité sur la grande route.

Récemment, GMC a dévoilé la fonction « crab-walk » permettant à son prochain Hummer EV de se déplacer en diagonale.

Maintenant, l’approbation a été donnée à un brevet déposé aux États-Unis par Toyota qui pourrait lui permettre de développer des systèmes qui pourraient rendre les quatre roues capables de tourner de 90˚, permettant ainsi de faire des demi-tours sur place et de se déplacer latéralement.

La possibilité de faire demi-tour sans se déplacer rendrait évidemment le stationnement et les manœuvres dans les espaces restreints beaucoup plus faciles qu’avec seulement deux roues directionnelles.

En outre, la fonction qui permet à la voiture de se déplacer d’un côté à l’autre pourrait être très utile pour se garer également, éliminant le besoin de procédures complexes de stationnement en parallèle.

Un autre usage de ces systèmes est la conduite tout-terrain, un VUS ou un camion pourrait donc en bénéficier également.

Comme les moteurs électriques peuvent être montés directement sur les roues d’un véhicule, les VE sont beaucoup plus adaptés à cet usage que ceux équipés de moteurs à combustion interne, puisque ceux-ci nécessiteraient de nombreuses pièces spécialement conçues pour transmettre la puissance d’un moteur fixe à des roues très mobiles.

Ce brevet contient également une disposition concernant un système qui pourrait alerter les autres conducteurs et les piétons lorsque la voiture effectue un virage serré ou lorsqu’elle se déplace latéralement, bien que tous les détails ne soient pas encore connus.

Selon les rumeurs, les futurs véhicules électriques lancés par Toyota dans un an ou deux pourraient utiliser une variante de ces systèmes.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';