Tous les nouveaux véhicules vendus dans l’État de New York devront être zéro émission en 2035

Porsche Taycan Turbo à New York | Photo: Porsche
  • L’État suit dans les traces de la Californie

  • 35% des nouveaux véhicules devront être des VÉ en 2026 et 68% en 2030

  • Plusieurs programmes financiers aideront les acheteurs potentiels

Depuis que la Californie a annoncé son projet d’interdire les nouveaux véhicules à combustion interne d’ici 2035, plusieurs États ont élaboré leur propre plan d’adoption des VÉ, le dernier en date étant New York.

L’État veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 85 % d’ici 2050 et, pour ce faire, il a choisi d’interdire les nouveaux véhicules à essence ou diesel à partir de 2035.

Afin de vérifier la progression vers cet objectif, le programme contient deux points de contrôle, le premier exigeant que 35 % des nouveaux véhicules soient des VÉ en 2026 et le second que 68 % d’entre eux le soient en 2030.

Les véhicules électriques étant presque toujours plus chers que les véhicules comparables à moteur à combustion, l’État de New York a mis en place quelques programmes financiers destinés à aider les acheteurs qui souhaitent passer à un VÉ.

Il s’agit notamment d’une remise de l’État allant jusqu’à 2 000 dollars, qui peut être utilisée en complément du crédit d’impôt fédéral de 7 500 dollars sur les véhicules électriques, ainsi que d’un programme destiné aux municipalités qui souhaitent remplacer leur flotte de véhicules par des VÉ. Ces deux programmes coûteront environ 15,75 millions de dollars à l’État.

Pour financer son électrification, New York recevra 175 millions de dollars sur cinq ans d’un programme fédéral visant à améliorer le réseau de recharge des véhicules électriques de l’État, qui a récemment vu l’installation de son 100e chargeur rapide public dans le cadre d’un plan existant de 250 millions de dollars visant à bonifier l’infrastructure de recharge.

Cette interdiction des nouveaux véhicules à moteur à combustion contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’État, mais celui-ci devra en faire davantage pour atteindre son objectif pour 2050, car la Californie, qui dispose d’un plan de réduction des émissions très similaire, estime qu’elle ne réduira ses émissions que de 50 % entre 2026 et 2040.

De nombreux autres États américains devraient suivre la Californie et New York en imposant que tous les nouveaux véhicules vendus sur leur territoire d’ici 2035 soient des véhicules électriques.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici