var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Plus de détails à propos du Toyota bZ4X

Plus de détails à propos du Toyota bZ4X

Toyota bZ4X BEV concept | Photo: Toyota

Toyota a enfin dévoilé plus de détails à propos de son tout premier multisegment électrique, le Toyota bZ4X qui, si tout va bien, devrait faire son apparition sur nos routes dans la deuxième moitié de 2022.

On connaissait déjà la silhouette particulière de cet autre VUS alimenté par l’électricité. Le véhicule repose sur la plateforme dédiée à la propulsion électrique, également connue sous l’appellation e-TNGA, elle qui sera également la base pour le Subaru Solterra, le jumeau non identique du modèle Toyota. Rappelons que le véhicule a été développé conjointement par les deux constructeurs, Subaru qui a notamment apporté son expertise pour le rouage intégral du véhicule.

Parlant de rouage, le Toyota bZ4X sera disponible en version à roues avant motrices ou carrément avec quatre roues motrices. Le modèle traction avant fait appel à un seul moteur logé sur l’essieu avant, ce dernier livrant une puissance de 201 chevaux et un couple de 195 lb-pi. Toyota parle d’un 0-100 km/h réalisé en 8,4 secondes et d’une vitesse de pointe de 160 km/h.

Le niveau supérieur ajoute un moteur à l’essieu arrière, mais la puissance totale ne grimpe pas beaucoup. En effet, le véhicule gagne seulement 14 chevaux pour un total de 215, tandis que le couple est plus généreux à 248 lb-pi. Le 0-100 km/h serait abattu en 7,7 secondes dans ce cas-ci avec la même vitesse maximale.

Les deux variantes sont équipées d’une batterie d’une capacité de 71,4 kWh et l’autonomie théorique atteindrait 500 km pour le modèle à deux roues motrices et 460 km pour le modèle à rouage intégral. Mentionnons tout de même que ces estimations ont été calculées avec la méthode WLTC, ce qui veut dire que l’autonomie sera plus courte en Amérique du Nord.

Si la version de production ne change vraiment pas beaucoup par rapport aux prototypes montrés jusqu’ici, la présence d’un volant de type « yoke » risque de faire jaser un brin, ce type de « guidon » qui a récemment fait son apparition dans les plus récents modèles Tesla. S’agit-il d’une nouvelle tendance ou d’un feu de paille? On verra bien dans quelques années.

Rendez-vous au printemps 2022 pour plus de détails sur ce Toyota bZ4X qui devrait faire partie de l’année-modèle 2023.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';