var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Nissan : un plan de restructuration sur quatre ans

Nissan : un plan de restructuration sur quatre ans

Nissan ARIYA Concept | Photo: Nissan

C’était écrit dans le ciel : le groupe Nissan vient de présenter un plan de restructuration échelonné sur quatre ans, ce dernier qui a pour but de remettre sur les rails les opérations de la marque nipponne. Il faut se rappeler que Nissan a enregistré des pertes importantes au cours deux dernières années et c’est sans compter le roman-savon entourant le départ tumultueux de Carlos Ghosn à la tête de l’alliance Renault-Nissan.

Comme prévu, le plan qui prévoit un retour à la profitabilité d’ici la fin de l’année fiscale de 2023 implique plusieurs coupures dans les marchés où Nissan ne connaît pas autant de succès. Deux usines seront fermées à l’échelle internationale, une à Barcelone en Espagne et l’autre en Indonésie. Nissan veut réellement concentrer ses efforts sur les marchés où il prévoit enregistrer des gains d’ici 2023 comme le Japon, la Chine et les États-Unis.

En plus de réduire la capacité de production annuelle de 20 %, un pourcentage qui s’applique aussi à la réduction prévue pour l’alignement global, Nissan veut maximiser (de l’ordre de 80 %) l’utilisation de ses usines de production à l’échelle mondiale. Le retrait de la marque Datsun en Russie et une rationalisation des opérations sur le marché asiatique font aussi partie des solutions mises de l’avant.

La bonne nouvelle pour l’Amérique du Nord, c’est que Nissan a l’intention de recentrer sa stratégie sur ses modèles importants, on pense notamment aux multiples VUS comme le Rogue ou le très attendu Ariya (le nom pourrait changer). Nissan veut également lancer deux nouveaux modèles purement électriques en renfort à la LEAF. Justement, au fil des 18 prochains mois, Nissan veut lancer un total de 12 nouveaux modèles.

De ce nombre, on peut déjà espérer le retour de la Sportive Z sous une nouvelle robe. Le constructeur a d’ailleurs publié une courte vidéo des modèles prévus au fil des prochains mois et on peut clairement apercevoir la prochaine génération du modèle sport qui, rappelons-le, est en service depuis l’année-modèle 2009 chez nous.

Il est bien entendu trop tôt pour spéculer sur plusieurs détails techniques de cette prochaine Z, mais on peut déjà prévoir que la silhouette s’inspirera de la première 240Z avec un bouclier muni de feux de jour aux DEL circulaires, à l’image de la première Z. Vers l’arrière, on remarque aussi une bande chromée qui surplombe la fenestration latérale, comme pour accentuer l’angle du toit de type « fastback » vers l’arrière. D’un point de vue technique, il ne serait pas surprenant de voir apparaître le moteur V6 biturbo de 3,0-litres de cylindrée déjà en place sous le capot de l’Infiniti Q50  I-Line Red Sport, le moulin qui développe tout de même la bagatelle de 400 chevaux dans cette application. Logiquement, cette nouvelle Z pourrait même adopter le nom 400Z justement à cause de cette puissance. Quant au choix de la boîte de vitesses, il faudra attendre le dévoilement officiel de la voiture pour voir si Nissan va poursuivre la commercialisation d’une boîte manuelle en plus de l’unité automatique. On devrait avoir la réponse à cette question d’ici 18 mois.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';