var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / L’autonomie médiane selon l’EPA des véhicules électriques a diminué en 2021

L’autonomie médiane selon l’EPA des véhicules électriques a diminué en 2021

Hyundai IONIQ 5 2022 | Photo: Hyundai

  • La médiane de l’autonomie de tous les véhicules électriques vendus aux États-Unis est plus faible en 2021 qu’en 2020 et 2019

  • La médiane pour 2021 est de 377 kilomètres versus 417 kilomètres en 2020

  • Cela est dû à l’arrivé de plusieurs véhicules électriques d’entrée de gamme

L’autonomie médiane, selon le cycle de test de l’EPA, de chaque véhicule électrique vendu pour l’année-modèle 2021 aux États-Unis a diminué d’environ 10 % par rapport à 2020 et de 2 % par rapport à 2019.

En effet, ce chiffre a chuté à 377 kilomètres contre 417 kilomètres. Si cela semble inhabituel et révélateur d’un manque de progrès, la réalité n’est pas si négative.

Cette baisse est due à l’arrivée de nombreux VE d’entrée de gamme qui échangent l’autonomie contre un prix plus bas. Cela signifie que les véhicules électriques deviennent plus accessibles aux acheteurs de voitures au lieu d’être des produits haut-de-gamme pour la plupart, comme c’était le cas auparavant.

Cela conduira à une adoption plus rapide et plus totale des véhicules électriques puisqu’ils deviennent disponibles dans la plupart des segments du marché, des voitures économiques sous-compactes aux pick-up pleine grandeur.

En outre, les progrès se poursuivent puisque l’autonomie maximale des VE est passée de 647 kilomètres à 652 kilomètres grâce aux modifications apportées à la Tesla Model S. Pour 2022, ce maximum sera toutefois pulvérisé par la nouvelle Lucid Air, qui peut parcourir jusqu’à 837 kilomètres en une seule charge.

Ce nouveau modèle et les améliorations apportées aux VE existants devraient faire remonter la médiane au-dessus de 400 kilomètres mais cette croissance devrait se stabiliser dans les années à venir.

En effet, une très grande autonomie n’est pas cruciale puisque la plupart des Américains conduisent moins de 48 kilomètres par jour, ce qui signifie que chaque véhicule électrique actuellement sur le marché pourrait n’être rechargé qu’une nuit sur deux pour pouvoir effectuer le trajet du conducteur.

L’amélioration des technologies de batteries et du réseau public de recharge réduira également l’importance d’une grande autonomie, car s’arrêter 15 minutes pour recharger la batterie au bout de quelques heures lors d’un voyage en voiture n’est pas un inconvénient majeur pour la plupart des gens.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';