var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Encore plus de détails sur l’EQS de Mercedes-Benz

Encore plus de détails sur l’EQS de Mercedes-Benz

Mercedes-Benz Vision EQS | Photo: Mercedes-Benz

Le constructeur de Stuttgart poursuit tranquillement sa campagne d’information sur la berline EQS qui sera dévoilée entièrement le 15 avril prochain. Cette fois, Mercedes-Benz en dit plus sur certaines spécifications de la « Classe S électrique ».

D’entrée de jeu, l’EQS sera disponible en deux livrées : l’EQS 450+ et l’EQS 580 4MATIC+. Avec la nomenclature du constructeur, on comprend que la première ne sera pas munie du rouage intégral maison de la marque, ce qui veut dire que seules les roues arrière propulseront la future rivale de la Tesla Model S, grâce à la présence du moteur électrique baptisé eATS. Cette variante de l’EQS aura une puissance de 329 chevaux et un couple optimal de 419 lb-pi.

La livrée supérieure aura quant à elle quatre roues motrices puisque deux moteurs eATS (un par essieu) seront boulonnés à la voiture. La puissance dans ce cas-ci sera de 516 chevaux et le couple, de 630 lb-pi.

Sans surprise, la division AMG aura aussi son mot à dire avec une variante développée par les sorciers de la division sportive. Malheureusement, au moment d’écrire ces lignes, Mercedes-Benz n’avait pas encore divulgué les chiffres attachés à cette livrée plus dynamique. Parions que ce sera à la hauteur de la réputation de la marque à l’étoile d’argent.

Le coefficient aérodynamique de 0.20 est également impressionnant, lui qui surpasse la marque précédente de 0.22 appartenant à une autre Mercedes-Benz, la Classe A.

La vitesse de pointe de la berline sera  limitée à 210 km/h, une cadence bien au-delà des limites nord-américaines. L’autonomie de l’EQS serait fixée à 770 km, quoique cette distance a été obtenue avec la méthode de calcul WLTP, ce qui veut dire que la distance possible entre les recharges pour notre continent sera inférieure. Le constructeur a aussi dévoilé les capacités des blocs de batterie : 90 kWh et 107.8 kWh.

L’EQS pourra ajouter jusqu’à 300 km d’autonomie en seulement 15 minutes, et ce, jusqu’à 200 kW, en faisant appel à une borne de recharge ultrarapide.

Avec une qualité de fabrication supérieure – c’est Mercedes-Benz après tout – et une stratégie agressive en ce qui a trait aux prix, la Mercedes-Benz EQS pourrait bien être la rivale avouée que Tesla attend depuis quelques années. C’est vrai que la Porsche Taycan et l’Audi e-tron GT sont de sérieuses machines, mais l’EQS semble – sur papier du moins – posséder tous les atouts pour enlever quelques ventes à la vieillissante Model S. On en saura plus le 15 avril prochain.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';