var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Deux nouveaux multisegments électriques à prévoir chez Kia et Genesis en 2021

Deux nouveaux multisegments électriques à prévoir chez Kia et Genesis en 2021

Genesis Mint Concept | Photo: Olivier Delorme

L’année 2021 vient à peine de commencer que déjà, l’industrie automobile place ses pions pour les prochains mois. Dans un communiqué officiel, le géant Hyundai y est allé d’une révélation intéressante pour les amateurs de propulsion électrique.

En effet, en plus du très attendu IONIQ 5, ce multisegment qui va reprendre l’essentiel de qui a été dévoilé avec le Concept 45 en 2019, le géant coréen s’apprête à lancer deux autres multisegments purement électriques en 2021, l’un du côté de Genesis et l’autre du côté de Kia. Au moment d’écrire ces lignes, les détails entourant ces nouvelles additions sont très limités, quoique l’identité de la plateforme prévue pour ces futurs modèles électriques est connue : les trois utilitaires (IONIQ 5 inclus) seront basés sur l’architecture E-GMP (pour Electric-Global Modular Platform).

On sait également que la plateforme E-GMP est capable d’offrir une autonomie de plus 500 km entre les recharges, cette distance qui a toutefois été établie avec le cycle européen de calcul plus optimiste que celui du continent nord-américain. Bref, on peut s’attendre à une distance inférieure pour les modèles de production qui s’amèneront chez nous. L’autre particularité intéressante de cette plateforme E-GMP est cette capacité d’emmagasiner environ 100 km d’autonomie supplémentaire en seulement cinq minutes (ou 80 % de leur charge en 18 minutes), un détail qui fait encore reculer certains automobilistes réticents à l’idée de passer du côté électrique à cause de ces temps de recharge assez longs.

Rappelons que le plan du groupe Hyundai est d’offrir 25 modèles électriques d’ici 2025, tous basés sur cette fameuse plateforme. L’ajout de ces trois nouveaux multisegments électrique sera certainement bien accueilli par les stratèges de la marque qui travaillent d’arrache-pied à l’électrification des différentes marques de Hyundai.

Quant à l’aspect « agrément de conduite », il devrait être au rendez-vous. Plus tôt au début du mois de décembre 2020, le directeur de la recherche et du développement du groupe, Albert Biermann, a déjà confirmé qu’il était possible d’injecter jusqu’à 600 chevaux à cette plateforme E-GMP qui est, bien entendu, très flexible pour accueillir différentes configurations de motricité possibles.

On a déjà hâte de connaître la suite de l’histoire, notamment pour ces deux nouveaux multisegments propulsés par les électrons, sans oublier l’IONIQ 5.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';