var make ='';var sponsor ='mazdachatel';
Accueil / La Voix du Concessionnaire / Trois facteurs qui influencent la négociation d’une voiture neuve

Trois facteurs qui influencent la négociation d’une voiture neuve

negociation automobile

De tous les achats que vous ferez dans une vie, l’achat d’une voiture est parmi les plus importants. En premier lieu, il s’agit d’un achat très dispendieux, mais aussi très important alors que votre véhicule vous permet d’effectuer vos activités quotidiennes plus facilement et avec une plus grande liberté.

Et de tous les achats que vous ferez dans une vie, celui d’une nouvelle voiture est probablement le plus complexe. Il y a plusieurs modèles, plusieurs concessionnaires, et si certaines voitures sont très abordables, d’autres peuvent facilement coûter plus cher qu’une maison de banlieue. Il y a aussi l’aspect de la négociation. Même s’il est tout à fait acceptable de payer le prix d’étiquette annoncé pour un modèle donné, plusieurs acheteurs s’attendent à négocier le prix de vente.

L’étendue de la négociation dépend de concessionnaire évidemment, mais aussi de trois autres facteurs qui entrent en ligne de compte pour indiquer si une voiture particulière est facilement négociable. Pour en savoir plus sur ces facteurs, nous avons visité le concessionnaire Mazda Chatel et discuté avec les représentants en vente sur place afin de savoir les éléments qui influencent les possibilités de négociation d’une voiture neuve.

Le modèle

Ce que nous avons appris de prime abord, c’est que chaque modèle n’offre pas les mêmes possibilités de négociation. Par exemple, un nouveau modèle qui vient tout juste d’arriver sur le marché et dont la demande est forte sera moins négociable qu’un modèle qui se retrouve sur le plancher du concessionnaire depuis 2 ou 3 ans.

En général, un modèle qui vient d’arriver est plus en demande, et le concessionnaire en a moins en inventaire. Dans un tel cas, il faut s’attendre à voir moins d’ouverture en ce qui a trait à la négociation.

Le moment de l’achat

Certaines périodes de l’année sont plus propices à la négociation que d’autres, et même certaines périodes dans le mois. Chaque concessionnaire doit atteindre des objectifs de vente précis, et la plupart du temps, ces objectifs doivent être réalisés avant la fin d’un mois ou d’une année. Donc, vous pourrez déduire que parfois, il est plus facile de négocier alors que l’on approche la fin de l’année ou la fin d’un mois.

Le prix de la voiture

Les voitures plus dispendieuses bénéficient d’une marge de profit plus élevé que les modèles les plus abordables. Il faut que lorsque vous négociez, vous négociez la marge de profit du concessionnaire, pas le prix du véhicule. Donc, sachez qu’un véhicule vendu moins de 25 000$ aura souvent une marge de profit en dessous de 1000$. Inversement, une voiture vendue 100 000$ aura une marge de profit pouvant atteindre 10 000$. Cette marge diffère également d’un constructeur à l’autre. Donc, il faut s’attendre à avoir moins de pouvoir de négociation sur un modèle moins dispendieux.

Les concessionnaires automobiles comprennent que la négociation fait partie du processus de vente, et plusieurs seront prêts à discuter du prix de vente avec vous. Par contre, l’important pour les consommateurs est de comprendre les réalités du marché et de la situation afin d’obtenir un prix juste et raisonnable. Les facteurs énumérés ci-haut vous aideront à déterminer si un modèle en particulier sera plus facile à négocier.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='mazdachatel';