var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / L’IONIQ 5 est le premier VÉ Hyundai de nouvelle race

L’IONIQ 5 est le premier VÉ Hyundai de nouvelle race

Le tout nouveau multisegment Ioniq 5 sera capable de passer d’une charge de 10 à 80 % en seulement 18 minutes.

  • Deux formats de piles seront disponibles.
  • L’autonomie maximale sera de 480km selon WLTP.
  • Il sera possible d’opter pour une configuration à moteur simple à propulsion ou à traction intégrale à double moteur.

Hyundai IONIQ 5 | Photo: Hyundai

Hyundai n’a pas la réputation d’être facile à vivre lorsqu’il s’agit de faire face à la concurrence. En quelques décennies seulement, elle a inventé un nouveau modèle comme réponse à presque tous ses adversaires. Aujourd’hui, bien qu’ils détiennent une avance impressionnante dans les ventes de VEs au Canada (derrière seulement Tesla), ils lancent le premier nouveau produit de la famille Ioniq, l’Ioniq 5.

Leur récente offensive de nouveaux produits, dont les Tucson et Santa Fe, propose différentes formes d’électrification. Bien que ces modèles devraient bien faire, la motivation derrière les plans de Hyundai est de mettre des véhicules entièrement électriques à la portée du grand public. Le tout dernier Ioniq 5 possède toutes les caractéristiques d’un VE qui fera surement l’affaire de bien des consommateurs.

En termes de style, l’Ioniq 5 est pratiquement identique au concept révélé plus tôt cette année et s’inspire fortement du concept de « 45 » VE de Hyundai de 2019. Hyundai le considère un multisegment, ce qui signifie, en réalité, qu’il s’agit d’une voiture à hayon à 5 portes avec une garde au sol légèrement surélevée et des ailes d’apparence robuste qui peuvent accueillir des roues de 20 pouces de diamètre.

La forme générale de la voiture est soulignée par de simples traitements lumineux horizontaux aux deux extrémités, tandis que les portes sont divisées par de puissants plis en « Z ». Grâce à la plateforme modulaire électrique globale (E-GMP), qui servira de base pour Genesis et Kia, mais qui sera sensiblement adaptée aux marques, les roues sont poussées jusqu’aux extrémités.

Cela a doté l’Ioniq 5 d’un empattement relativement long de 3 000 mm (100 mm de plus que le Palisade), ce qui se traduit en une cabine très spacieuse. Le plancher plat offre non seulement beaucoup d’espace, mais a permis à Hyundai de créer ce qu’ils appellent une console centrale mobile « Universal Island » qui coulisse d’avant en arrière jusqu’à 140 mm. Les sièges « zéro gravité » font également partie de l’ensemble. Non seulement ils sont plus confortables, mais ils sont aussi 30 % plus minces que les sièges ordinaires. Cela permet de dégager encore plus d’espace pour les jambes à l’arrière pour jusqu’à trois occupants. L’espace du coffre est de 531 litres à l’arrière, tandis que le coffre avant peut contenir jusqu’à 57 litres de matériel.

L’Ioniq 5 est équipé de deux écrans de 12 pouces, l’un pour l’infodivertissement avec commande tactile et l’autre, un ensemble de jauges numériques. De plus, la voiture sera équipée d’un affichage tête haute en réalité augmentée qui transforme essentiellement le pare-brise en écran.

L’Ioniq 5 sera disponible avec l’une des deux tailles de batterie, soit une de 58 kWh et l’autre de 72,6 kWh (77,4 kWh pour l’Amérique du Nord). Grâce à la platform E-GMP de la voiture, elle peut supporter des infrastructures de charge de 400 V et 800 V. Le système de multicharge est le premier de son genre à pouvoir faire fonctionner le moteur et l’onduleur pour augmenter la tension de 400 V à 800 V afin d’assurer une compatibilité de charge stable. Branché sur un chargeur de 350 kW, l’Ioniq 5 passe d’une charge de 10 à 80 % en 18 minutes seulement. En situation où une brève charge est de mise, la voiture n’a besoin que de cinq minutes pour obtenir un supplément d’autonomie de 100 km, selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicle Test Procedure).

L’autonomie varie en fonction de la taille de la batterie et de la configuration de moteurs électriques. Avec la plus grande batterie et un seul moteur arrière, l’Ioniq 5 devrait pouvoir gérer entre 470 et 480 km d’autonomie WLTP.

Le rendement énergétique diverge également en fonction du choix de la batterie. La configuration probablement la plus abordable de la gamme sera la combinaison de la batterie standard avec un seul moteur. Elle fournira 125 kW (167 chevaux) et 350 Nm (258 lb.-pi.) de couple. Avec un second moteur, la puissance atteint 173 kW (232 chevaux) et 605 Nm (446 lb.-pi.) respectivement.

Avec la plus grande batterie de 72,6kWh (77,4kWh pour l’Amérique du Nord) et un seul moteur arrière, l’Ioniq 5 jouit de 160kW (215 chevaux) et 350Nm (258 lb.-pi.) de couple. La version la plus puissante, ici à deux moteurs, délivre 225kW (302 chevaux) et 605Nm (446 lb.-pi.) de couple. Cette itération fera passer le sprint de 0 à 100 km/h en seulement 5,2 secondes. De plus, l’Ioniq 5 peut remorquer jusqu’à 1 600 kg (3 525 lb).

Les technologies de conduite, dans le cadre de l’ensemble d’assistance à la conduite sur autoroute 2 (HDA 2), comprendront de nombreuses fonctions telles que l’assistance intelligente à la limite de vitesse, l’assistance à l’évitement des collisions dans l’angle mort, l’assistance à l’évitement des collisions frontales, parmi beaucoup d’autres.

L’Ioniq 5, dont la production débutera en août, devrait arriver au Canada à la fin octobre ou novembre. Ce n’est que le premier nouveau produit Ioniq, car une berline Ioniq 6 et un VUS à 3 rangées Ioniq 7 suivront dans un avenir proche.

Le prix n’est pas encore connu, mais on dit qu’il imitera la structure du Kona EV, ce qui signifie qu’un prix de départ de l’ordre de 45 000 dollars est plausible.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';