var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Lexus dévoile le concept NX PHEV OFFROAD à Tokyo

Lexus dévoile le concept NX PHEV OFFROAD à Tokyo

Concept Lexus NX PHEV OFFROAD | Photo: Lexus

Ce n’est pas la première fois que la division Lexus montre son petit côté aventurier avec un concept conçu pour explorer des territoires peu fréquentés. À l’occasion du Tokyo Auto Salon, une exposition à ne pas confondre avec le Salon de l’auto de Tokyo, Lexus a d’ailleurs montré une livrée légèrement modifiée de son imposant LX.

Toutefois, le penchant luxueux du géant Toyota avait d’autres plans pour cette réunion automobile consacrée à la performance et tous ses dérivés. En effet, le concept Lexus NX PHEV OFFROAD – essentiellement une livrée hybride rechargeable du nouveau NX préparée pour une utilisation un peu plus corsée en hors route – était accompagné d’un VTT alimenté à l’hydrogène, de quoi relancer le débat sur le potentiel de cette autre énergie alternative.

Le multisegment compact NX 450h+ est habillé d’un bouclier un peu plus agressif avec une grille de calandre noir mat, notamment. L’élément le plus distinctif de ce multisegment transformé est sans contredit ces jantes spécifiques de 17 pouces enveloppées par des pneus tout terrain BFGoodrich. La carrosserie n’est pas en reste avec une coloration Acier Oxydé, tandis que les poignées de portières sont peintes en noir mat. Sur le toit, les barres et le panier de chargement ont également été peints avec ce traitement noir mat.

Si cette métamorphose légère démontre le potentiel du nouveau VUS de Lexus, c’est le VTT qui retient surtout l’attention, car au-delà des modifications visuelles du NX 450h+, la motorisation hybride rechargeable demeure inchangée.

Lexus ROV Concept | Photo: Lexus

Le VTT baptisé ROV (pour Recreational Offroad highway Vehicle) qui est alimenté en hydrogène comprimé ne fait pas appel à un moteur électrique comme c’est le cas avec la Toyota Mirai par exemple. Non, les ingénieurs de la marque ont plutôt intégré un petit moteur 3-cylindres de 1,0-litre de cylindrée pour brûler le précieux carburant, l’engin qui a l’avantage d’offrir une expérience de conduite plus traditionnelle avec les vibrations et la sonorité d’une mécanique thermique sans les émissions nocives dans l’atmosphère. Lexus affirme que la consommation d’huile est très petite, ce qui veut dire que les émissions de CO2 sont limitées à un minimum.

Il sera intéressant de voir comment Toyota ou Lexus applique cette technologie d’hydrogène comme source d’énergie pour une mécanique à combustion interne dans l’avenir. Si les deux divisions réussissent à trouver une solution viable, l’hydrogène pourrait en principe se joindre à l’électricité pour propulser nos véhicules du futur.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';