var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / General Motors pourrait perdre sa première position en termes de ventes aux États-Unis pour la première fois depuis 1931

General Motors pourrait perdre sa première position en termes de ventes aux États-Unis pour la première fois depuis 1931

In 1996 General Motors acquired the Renaissance Center to house

Le Renaissance Center, le siège social de GM à Détroit | Photo: General Motors

  • La pénurie de puces électroniques a impacté General Motors plus que bien d’autres constructeurs

  • Toyota se tire plutôt bien de cette pénurie

  • Toyota a vendu 1 857 884 véhicules aux États-Unis en 2021 jusqu’à présent, GM n’en a vendu que 1 777 483

General Motors connaît une année difficile en 2021 en raison de la pénurie de composants électroniques qui limite sa capacité de production.

Le constructeur automobile qui a réalisé les meilleures ventes aux États-Unis chaque année depuis qu’il a dépassé Ford en 1931 risque désormais de glisser à la deuxième place, derrière Toyota.

Le troisième trimestre de 2021, en particulier, a été le pire que l’entreprise ait connu depuis 2009, pendant la récession qui a provoqué sa faillite et au moment où GM a été contraint d’abandonner plusieurs de ses marques, comme Pontiac, Saab et Saturn.

Avec des ventes pour 2021 qui n’ont atteint que 1 777 483 à la fin du troisième trimestre, General Motors risque de connaître son année de ventes la plus faible depuis les années 50, lorsque l’ensemble du marché automobile était beaucoup plus petit qu’aujourd’hui.

En revanche, Toyota a été en mesure de faire face aux pénuries d’une bien meilleure manière, avec un impact moindre sur ses ventes que la plupart des autres constructeurs.

Cela pourrait être lié au tremblement de terre de 2011 au Japon, qui a perturbé la majeure partie de la chaîne d’approvisionnement du constructeur automobile.

L’entreprise a appris à stocker beaucoup plus de certaines pièces pour contrer une éventuelle diminution de leur disponibilité, et certaines de ces pièces étaient des puces électroniques et des semi-conducteurs.

Avec des ventes qui ont atteint 1 857 884 unités pour 2021 à la fin du troisième trimestre, Toyota devance déjà General Motors de 80 401 unités.

Si cette différence n’est pas énorme tout compte fait, elle reste inquiétante pour l’entreprise américaine car les choses ne devraient pas s’améliorer de façon spectaculaire avant la fin de l’année de son côté, tandis que Toyota est censé commencer les ventes de son nouveau pick-up Tundra, ce qui pourrait anéantir l’espoir de GM de revenir devant.

Si Toyota maintient son avance jusqu’à la fin décembre, ce sera la première fois que les ventes d’un constructeur automobile non américain arriveront en tête aux États-Unis depuis les débuts de l’automobile.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';