Deux millions de véhicules Tesla rappelés pour la sécurité du système Autopilot

Tesla Model 3 | Photo: Tesla
  • Une enquête de deux ans résulte en ce rappel.

  • Presque toutes les Tesla sur les routes sont affectées.

Tesla rappelle presque tous les véhicules qu’elle a vendus. Les organismes de réglementation de la sécurité ont constaté que les véhicules Model S, Model X, Model 3 et Model Y équipés du système Autosteer ne font pas assez pour s’assurer que le conducteur est attentif et qu’il garde le contrôle du véhicule.

 

Le rappel concerne 2 031 220 véhicules aux États-Unis et probablement un nombre considérable au Canada. La solution consiste en une mise à jour du logiciel, et les clients en seront informés à partir de février.

 

Selon l’organisme américain de réglementation de la sécurité, la National Highway Traffic Safety Administration, « dans certaines circonstances, lorsque l’Autosteer est activé et que le conducteur n’est pas responsable de la conduite du véhicule et n’est pas prêt à intervenir si nécessaire, ou qu’il ne sait pas quand l’Autosteer est annulé ou non activé, il peut y avoir un risque accru d’accident ».

 

Les mesures prises par Tesla pour remédier à ce rappel limiteront les cas où l’Autosteer peut être utilisé et veilleront à ce que le conducteur soit alerté lorsque les conditions d’activation ne sont pas réunies. Certaines versions seront dotées d’avis plus visibles, tandis que d’autres verront l’activation et la désactivation d’Autosteer simplifiées.

 

Le rappel est le résultat d’une enquête de deux ans menée par la NHTSA sur une série d’accidents survenus alors que l’Autopilot était activé. Certains de ces accidents ont été mortels. Les documents de la NHTSA indiquent très clairement que les aides à la conduite de Tesla sont des systèmes de niveau 2, et que les conducteurs doivent garder les mains sur le volant et les yeux sur la route à tout moment.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement