var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Hyundai et Shell travaillerons ensemble pour étendre l’infrastructure d’hydrogène de la Californie

Hyundai et Shell travaillerons ensemble pour étendre l’infrastructure d’hydrogène de la Californie

Hyundai NEXO

Hyundai NEXO | Photo: Hyundai

  • Hyundai vend le Nexo, un VUS électrique alimenté à l’hydrogène

  • Le manque de stations de remplissage est la principale cause de la lente adoption des véhicules à l’hydrogène

  • Les deux compagnies prévoient construire 48 stations et en rénover deux autres en Californie

Hyundai est convaincu que les véhicules à hydrogène constituent une solution viable à la crise climatique. Pour promouvoir leur adoption, le constructeur automobile s’est associé à Shell pour construire et moderniser des stations de ravitaillement en hydrogène en Californie, où ces véhicules sont les plus présents sur le marché.

Ce projet prévoit la construction de 48 nouvelles stations à hydrogène et la remise à neuf de deux stations existantes, ce qui aidera la Californie à atteindre son objectif de disposer de 100 stations à hydrogène d’ici à la fin de 2023.

La principale raison pour laquelle les véhicules à hydrogène ne sont pas aussi répandus que les voitures électriques est le manque d’infrastructures permettant de les ravitailler dans de nombreuses régions du continent.

Les coûts très élevés liés à la création d’une station de ravitaillement sont à l’origine de leur rareté. Une station capable de fournir de l’hydrogène à une pression de 70 MPa, la norme pour les véhicules de tourisme au cours de la dernière décennie, coûte environ 4 millions de dollars au Canada.

Les entreprises se sont jointes à d’autres parties intéressées par l’hydrogène afin de créer une norme unique pour le ravitaillement, dans le but d’éviter la confusion créée par les multiples normes de recharge chez les voitures électriques.

Hyundai envisage également l’hydrogène comme une bonne alternative au diesel pour les poids lourds, puisque le ravitaillement en hydrogène ne prend pas beaucoup plus de temps que le ravitaillement en diesel et que les camions doivent s’arrêter le moins longtemps possible pour maximiser leurs profits.

Là encore, c’est la Californie qui est visée, puisque l’État veut disposer de 200 stations d’ici 2035 pour répondre aux besoins d’une flotte de 70 000 poids lourds fonctionnant à l’hydrogène.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';