Hyundai amorce la construction de sa métausine américaine

Metausine Hyundai en Georgie | Photo: Hyundai

Le groupe Hyundai a finalement procédé à la première pelletée de terre sur le site où d’ici quelques années seront assemblés des véhicules purement électriques issus des trois marques du géant coréen (Hyundai, Genesis et Kia), ainsi que des batteries, une stratégie qui permettra au constructeur d’optimiser son empreinte électrique en sol nord-américain.

La cérémonie a réuni bon nombre de dignitaires dont le président exécutif de Hyundai, Euisun Chung, le président et chef de la direction de Hyundai Motor Amérique du Nord, José Muñoz, l’ambassadeur de la République de Corée, Tae-yong Cho, ainsi que le gouverneur de l’État de la Géorgie, Brian P. Kemp, notamment.

« Hyundai et le peuple de Géorgie partagent de nombreuses qualités : le respect de nos histoires, l’ingéniosité, la créativité et la détermination à rendre le monde meilleur pour la prochaine génération […] Aujourd’hui, nos VÉ sont reconnus comme les meilleurs de leur catégorie, et avec ce partenariat, nous sommes déterminés à être le leader mondial de l’électrification, de la sécurité, de la qualité et de la durabilité. Avec la métausine, nous continuerons à évoluer au-delà d’un constructeur automobile pour devenir le premier fournisseur mondial de solutions de mobilité », a déclaré Euisun Chung, président exécutif du groupe Hyundai.

Rappelons que l’investissement de 5,54 milliards de dollars de l’entreprise et de ses fournisseurs affiliés a été annoncé il y a cinq mois et comprend des plans pour produire une gamme diversifiée de véhicules électriques ainsi qu’une nouvelle usine de production de batteries. Le complexe situé dans le comté de Bryan va créer plus de 8 100 emplois au cours des prochaines années, l’entreprise visant à établir une chaîne d’approvisionnement stable pour les batteries et autres composants de VE sur le marché américain.

La production des véhicules et des batteries va s’amorcer au début de 2025. Le constructeur a également profité de l’occasion pour parler de l’intelligence artificielle qui sera très répandue à travers cette métausine. En effet, le système de fabrication sera connecté, automatisé et flexible. Tous les processus de production – collecte des commandes, approvisionnement, logistique et production – seront optimisés grâce à l’intelligence artificielle et aux données. Finalement, l’usine va faire appel à des sources d’énergie renouvelable pour alimenter ses installations.

Cet investissement majeur du groupe coréen devrait garantir aux trois marques de maintenir sa position au sein des trois plus grands fournisseurs de VÉ aux États-Unis. Le gouvernement américain va d’ailleurs exiger que la moitié des ventes de VÉ d’un constructeur automobile doive être d’au moins 50 % d’ici 2030.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici