Subaru WRX 2022 : écolo ou pas?

Subaru WRX 2022


  • La Subaru WRX 2022 se détaille à partir de 32 720 $ incluant les frais de transport et de préparation.

  • Agrément de conduite, plus docile au quotidien, allure résolument sportive.

  • Consommation élevée, suspension évidemment rigide, commandes de climatisation minuscules.


Redessinée, la Subaru WRX 2022 s’avère une berline sport pour les amateurs de performance, arborant un design rafraîchi, une motorisation retravaillée et une mise à jour technologique qui lui fait le plus grand bien. Elle peut transporter la famille sans problème, et avec un prix de base de 32 720 $, frais de transport et de préparation inclus, elle est relativement abordable aussi.

Malgré la baisse de popularité des voitures en général, la berline performante de Subaru possède tout de même quelques adversaires, dont la Volkswagen Golf GTI, la Volkswagen Jetta GLI, la Hyundai Elantra N, la Honda Civic Si, la Kia Forte GT Limited et la Toyota GR Corolla. Cette dernière est la seule équipée d’un rouage intégral comme c’est le cas de la WRX. On obtient donc une voiture qui colle à la route et sur la piste, en plus d’être très joueuse sur les surfaces enneigées. Il faut bien profiter de l’hiver comme un peu, non? À noter que la variante plus performante et plus caractérielle, la WRX STI, a été abandonnée. Du moins, pour l’instant.

Subaru WRX 2022

La Subaru WRX 2022 est donc performante et raisonnablement polyvalente, mais est-elle une voiture écolo?

D’abord, la WRX dispose d’une toute nouvelle carrosserie, reposant sur une plate-forme plus moderne que celle de la génération précédente. La berline partage quelques composants avec la Subaru Impreza plus sage, mais ce sont des voitures autrement bien différentes. Les stylistes ont conféré à la WRX une allure résolument agressive, avec ses passages de roues gonflées, ses jupes de bas de caisse, ses quadruples embouts d’échappement et, bien sûr, sa prise d’air intégrée au capot. Bref, on ne la confondra pas avec une Impreza, ou avec toute autre berline compacte.

Trois déclinaisons de la WRX sont offertes, soit la version éponyme de base, la Sport et la Sport-Tech. Pour le prix d’entrée, on a droit à des sièges en tissu sans réglages électriques, des sièges avant chauffants, un climatiseur automatique, des roues en alliage de 17 pouces entourées de pneus d’été 235/45WR17 et des phares à DEL. Le système audio comprend un écran tactile de 7,0 pouces ainsi que six haut-parleurs.

La version Sport profite plutôt d’une chaîne Harman Kardon à 11 haut-parleurs, un écran multimédia de 11,6 pouces, un climatiseur bizone, des services connectés SUBARU STARLINK avec un abonnement de trois ans, des pédales en aluminium, un toit ouvrant, une clé intelligente, un siège du conducteur à réglage électrique et des roues de 18 pouces avec pneus 245/40YR18. Quant à la version Sport-Tech, elle inclut un système de navigation intégrée, des clignotants à DEL intégrés aux rétroviseurs, des phares directionnels, des sièges en Ultrasuède avec empiècements de cuir ainsi que des sièges arrière chauffants.

L’ergonomie de l’habitacle est généralement appréciable, alors que la position de conduite est idéale pour la conduite sportive, et l’espace est convenable pour tous, bien que les passagers à l’arrière risquent de se frotter la tête au plafond. Le système multimédia est facile à utiliser, même en conduisant, avec ses grosses zones de boutons, mais l’écran placé en position verticale limite grandement la taille de l’affichage d’Apple CarPlay et d’Android Auto, ce qui est dommage. Le plus gros défaut de l’habitacle de la Subaru WRX 2022 concerne les commandes tactiles du système de climatisation, avec ses minuscules boutons difficiles à toucher lorsque la voiture est en mouvement. Les bouches d’aération longues et minces aux côtés de l’écran tactile ne permettent pas de diriger l’air ailleurs que dans notre visage.

Sous le capot, on a droit à un nouveau quatre cylindres turbocompressé de 2,4 litres, développant 271 chevaux et un couple de 258 livres-pied. La génération précédente disposait d’un bloc de 2,0 litres avec 268 chevaux. On peut jumeler le moteur à soit une boîte manuelle à six rapports, soit une automatique à variation continue. Baptisée Subaru Performance Transmission, cette dernière est réglée pour bien exploiter la puissance du moteur, aux dires du constructeur, et elle permet d’équiper la voiture du système de sécurité active Subaru EyeSight, contrairement à la boîte manuelle. Nous avons essayé une version Sport-Tech munie de l’automatique.

Subaru WRX 2022

Avec l’automatique, les décollages sont prompts, et l’on peut activer le mode manuel pour effectuer nos changements de rapports soi-même, à l’aide des palettes situées au volant. En mode Sport et Sport Sharp (S#), sa réactivité est bonne, mais en mode Intelligent, elle est lente à rétrograder, comme si elle n’en avait pas envie, mais finit par obtempérer. Elle n’est pas désagréable, et fait bien son travail en conduite normale, mais les gens qui s’achètent une WRX pour exploiter les sensations fortes que procure cette berline devraient plutôt choisir la boîte manuelle. Évidemment.

Où ça se gâte un peu, c’est au niveau de la consommation d’essence. La Subaru WRX 2022 requiert du carburant super, et avec la boîte manuelle, elle affiche des cotes ville/route/mixte de 12,3 / 9,0 / 10,8 L/100 km. C’est encore pire avec l’automatique, avec des cotes de 12,7 / 9,4 / 11,2 L/100 km. Depuis plusieurs années maintenant, les motorisations jumelées à des boîtes automatiques sont devenues passablement moins énergivores que celles assorties d’une pédale d’embrayage, mais dans ce cas-ci, c’est le contraire. Par rapport à la génération précédente, la nouvelle WRX consomme légèrement davantage avec la boîte manuelle, légèrement moins avec l’automatique.

C’est en comparant sa consommation avec celles de sa concurrence que l’on réalise rapidement à quel point elle n’est pas dans le coup. Les Golf GTI et Jetta GLI affichent des cotes mixtes variant de 7,9 à 8,5 L/100 km, la cote mixte de la Civic Si s’élève à 7,7 L/100 km, celles de l’Elantra N varie de 9,4 à 10,2 L/100km, et celle de la Forte GT se chiffre à 7,8 L/100 km. Même la GR Corolla, avec son trois cylindres turbo de 1,6 litre produisant 300 chevaux, consommera aux alentours de 10,0 L/100 km en conduite mixte.

La Subaru WRX 2022 n’est pas une voiture écolo par rapport aux autres voitures sport ou à caractère sportif sur le marché. Mince consolation : nous avons enregistré une moyenne de 9,4 L/100 km lors de notre essai, alors les chiffres réels sont peut-être plus bas que les cotes annoncées.

Subaru WRX 2022

La nouvelle WRX nous semble moins caractérielle, ou plus docile, que la génération précédente, et c’était l’un des points marquants qui la distinguait de la concurrence. L’édition 2022 propose toujours une suspension rigide, un roulement ferme et un bruit d’échappement omniprésent, mais s’avère plus agréable pour la conduite au quotidien. Bref, les puristes s’en plaindront, mais un plus grand nombre d’acheteurs pourrait être tenté par cette WRX redessinée, qui trouvait l’ancienne trop peu raffinée. Elle se détaille entre 32 720 $ et 43 620 $, selon la déclinaison choisie.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement