Stellantis utilisera un logiciel de BlackBerry pour accélérer le développement des tableaux de bord

Concept Chrysler Synthesis | Photo: Stellantis
  • Cette technologie permettra de tester différentes combinaisons de contrôles sans devoir modifier le système d’exploitation.

  • La compagnie affirme que cela pourrait réduire les temps de développement de 100 fois.

  • Cela est possible grâce à l’utilisation du cloud Amazon Web Services par le constructeur.

Avant le Consumer Electronics Show (CES) de cette année, Stellantis a dévoilé un nouvel outil qu’elle utilisera pour accélérer le processus de développement de ses futurs véhicules.

En collaboration avec le cloud Amazon Web Services, le constructeur automobile bénéficiera du logiciel BlackBerry QNX Hypervisor, une technologie qui sera utilisée dans l’ingénierie et la conception des tableaux de bord et des systèmes d’info divertissement.

Ce logiciel peut être utilisé pour créer une copie virtuelle de l’intérieur d’une voiture, y compris des répliques entièrement fonctionnelles de ses commandes et de ses écrans.

Selon Stellantis, le logiciel BlackBerry permettra à ses ingénieurs de reproduire rapidement « l’expérience du cockpit » d’un véhicule particulier afin de tester différentes dispositions de commandes ou d’éventuelles modifications de conception.

Dodge Charger Daytona SRT Concept | Photo: Stellantis

En outre, l’entreprise affirme que son personnel de développement sera en mesure de réagir plus rapidement aux demandes des clients en apportant des modifications qui pourront être intégrées dans les véhicules de production avec moins de délais qu’auparavant.

En fait, Stellantis estime que l’utilisation de cette technologie accélérera jusqu’à 100 fois la période de développement des technologies embarquées et des solutions d’info divertissement, ce qui permettra de réaliser en une journée ce qui prenait auparavant des mois.

Cela s’explique principalement par le fait que le logiciel BlackBerry permet aux ingénieurs d’effectuer des modifications importantes sans avoir à développer un système d’exploitation entièrement nouveau à chaque fois, puisqu’il peut facilement être reprogrammé pour avoir un aspect ou un comportement différent.

Concept Chrysler Synthesis | Photo: Stellantis

Comme annoncé précédemment, les ingénieurs de Stellantis utiliseront également des technologies similaires basées sur la réalité virtuelle au cours d’autres phases du développement des véhicules, dans le cadre de ce qu’elle appelle son « Virtual Engineering Workbench » (atelier d’ingénierie virtuelle).

Cette initiative constitue une nouvelle avancée vers une approche axée sur les logiciels, qui, selon le constructeur automobile, est la pierre angulaire de sa feuille de route stratégique à l’horizon 2030 et au-delà.

Les personnes intéressées par une démonstration de la technologie BlackBerry QNH Hypervisor peuvent se rendre au CES, qui se tient cette semaine à Las Vegas, où la compagnie informatique présente une version sans marque du logiciel qui sera utilisé par Stellantis.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement