Réévaluation de la stratégie d’électrification chez Ford et Volkswagen pour L’Europe

2025 Volkswagen ID.7 Tourer | Photo: Volkswagen

Ford et Volkswagen ont récemment ajusté leurs stratégies d’électrification, marquant un tournant important dans leur approche du marché européen. Ces modifications interviennent à un moment critique, où l’industrie automobile globale fait face à de multiples défis économiques et réglementaires.

Ford, qui avait initialement prévu d’éliminer les moteurs à combustion en Europe d’ici 2030, a revu ses ambitions à la baisse. Malgré un engagement précoce envers l’électrification, les ventes de modèles comme le Mustang Mach-E n’ont pas atteint les niveaux escomptés, avec seulement 4 754 unités vendues au premier trimestre. En comparaison, le Tesla Model Y a enregistré 58 259 ventes, malgré une baisse de 19 %. Face à cette réalité, Martin Sanders, directeur général de Ford Europe, a souligné la possibilité de prolonger la vente de véhicules thermiques après 2030, en réponse à une demande potentiellement robuste pour les hybrides rechargeables.

Parallèlement, Volkswagen s’oriente également vers une augmentation de son offre en véhicules hybrides rechargeables en Europe selon Auto Moto. Cette décision fait suite à la fin des subventions allemandes pour les véhicules électriques, ce qui a entraîné une baisse notable des ventes de 14,1 % au premier trimestre. Cette situation a poussé Thomas Schäfer, le chef de la marque, à annoncer une diversification accrue vers les hybrides. L’intérêt pour les véhicules hybrides rechargeables s’est confirmé par une hausse des immatriculations en Allemagne et au Royaume-Uni, signalant une préférence croissante pour cette technologie intermédiaire.

Ces ajustements de Ford et Volkswagen reflètent la réalité actuelle qui veut que les véhicules 100 % électriques n’aient toujours pas la faveur des consommateurs. Les incertitudes réglementaires et politiques ailleurs au monde contribuent également à cet apaisement. Les constructeurs semblent ainsi privilégier une approche plus graduelle et flexible en matière d’électrification. Ces révisions finiront probablement par devenir globales, et pour l’ensemble des constructeurs.

Le retrait des incitatifs, ou la menace seule d’un retrait, au Canada et aux États-Unis auront plus tôt que tard de grands impacts sur l’intérêt que portent les consommateurs pour les VE et plus encore, sur les ventes.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement