Premier contact Porsche Taycan Turbo GT 2025 : sourires garantis

2025 Porsche Taycan Turbo GT | Photo: Danil Rufiange

Atlanta, Géorgie — Pour ceux qui l’ignoreraient, en bordure de l’aéroport d’Atlanta se trouve l’un des centres de performance de Porsche. Adjacent à ce dernier, un circuit où les bolides de la marque sont mis au pas par ceux qui ont la lourde tâche d’être pilotes d’essai pour l’entreprise.

Récemment, j’ai eu l’occasion de m’y rendre pour assister au lancement officiel de la plus récente version de la famille Taycan, la Turbo GT. Cette dernière va faire ses débuts au cours des prochains mois, comme modèle 2025.

Outre la présentation traditionnelle, on nous avait réservé un temps en piste afin de voir ce que le modèle a dans le ventre. Un temps bien assis dans le siège du passager, il faut le souligner, car le modèle utilisé portait toujours son étiquette de prototype.

1 092 chevaux pour la nouvelle Porsche Taycan Turbo GT 2025

Une simple balade sur piste, comme il nous arrive souvent de le faire dans le cadre de notre métier ? Pas cette fois-ci. Il faut comprendre que la Taycan Turbo GT est la voiture de série la plus puissante jamais développée par Porsche. Sa fiche technique fait rêver, fait sourire, fait peur.

Se glisser dans le siège du passager en la connaissant demande une petite dose de folie… et une grande dose de confiance envers celui qui tient le volant. En l’occurrence, nous avions ici affaire à Jörg Bergmeister, un pilote à la feuille de route franchement impressionnante.

Avant de vous raconter les trois minutes les plus intenses de ma vie, quelques mots sur cette nouvelle création en provenance de Porsche.


Deux modèles

2025 Porsche Taycan Turbo GT | Photo: Danil Rufiange

Ce sont deux modèles, en fait, qui sont ajoutés à la famille Taycan ; la Turbo GT, ainsi que la Turbo GT munie de l’ensemble Weissach.

Les deux sont faciles à distinguer, visuellement, tant l’une envers l’autre que vis-à-vis le reste de la gamme.

Avec la version Turbo GT, on remarque d’emblée la présence d’appuis aérodynamiques à l’avant. On a conçu une jupe dotée d’ailettes qui procure une force d’appui réelle, ce qui est rare sur une voiture de production. En se déplaçant vers l’arrière, on découvre un aileron adaptatif. Des jupes additionnelles ont aussi été greffées aux flancs. Faite de fibre de carbone, elle contribue, avec quantité d’autres éléments, à réduire le poids du bolide.

Avec la variante dotée de l’ensemble Weissach, la confusion est impossible. Le modèle profite d’un nouveau diffuseur alors qu’on retrouve également des déflecteurs d’air sur le soubassement de la carrosserie. Ces différences permettent à cette version d’être encore plus rapide en vitesse de pointe (305 km/h vs 290 km/h). À l’arrière, l’aileron est plus massif et il est fixé à la carrosserie.

2025 Porsche Taycan Turbo GT | Photo: Danil Rufiange

Et un deuxième détail vend la mèche. Normalement, les Taycan sont équipées de deux ports de recharge, situés à l’avant de chaque côté du véhicule. On a éliminé celui du côté conducteur avec cette déclinaison, afin de réduire le poids. Le mécanisme électrique qui permet d’ouvrir le portillon a aussi été sacrifié ; ça devra se faire manuellement.

En fait, cette proposition Weissach fait du lestage volontaire, elle qui n’a pas de sièges arrière, qui utilise moins de tapis et de matériaux isolants, qui ne propose pas l’horloge Sport Chrono et qui troque même sa chaîne audio pour une solution plus simple et moins lourde.

L’utilisation de fibre de carbone aux piliers B, pour les coques de rétroviseurs et les ailerons, s’inscrit aussi dans les efforts de réduction de poids. Concrètement, par rapport au modèle Turbo S de la Taycan, la variante Turbo GT pèse 75 kg de moins. Avec l’ensemble Weissach, un autre 70 kg est soustrait.


Les chiffres

Porsche Taycan Turbo GT 2025 | Photo : Porsche

Porsche a déjà annoncé quelques mises à jour à sa Taycan pour 2025, y compris une hausse de la puissance grâce à la présence d’un nouveau moteur à l’essieu arrière. Les variantes Turbo GT profitent en plus d’un onduleur d’impulsion plus puissant. C’est ce qui fait qu’on retrouve des chiffres de puissance démentiels.

Concrètement, le modèle propose 777 chevaux. Cependant, en activant la fonction Launch Control (départ canon), ce sont 1 019 chevaux qu’on libère. Mais ce n’est pas tout, car pendant deux secondes, la suralimentation fait bondir la prestation à 1 092 chevaux.

Il y a 20 ans, on salivait à l’idée d’essayer une voiture offrant 300 chevaux. Lorsqu’on a vu les 400 chevaux arriver, puis les 500, on se disait qu’on avait atteint la limite. On était loin du compte, alors qu’on a vu des moteurs à combustion faire grimper la folie à 800 chevaux.

Cependant, avec l’électrification, il semble que les limites n’existent plus, du moins celles reliées aux possibilités. Les vraies limites vont devenir celles de la physique.

Porsche Taycan Turbo GT 2025 | Photo : Porsche

Oh, le couple est chiffré à 988 livres-pieds.

Et qu’est-ce que ça donne, avec les mesures que l’on connaît bien, soit le 0-100 km/h ? Avec la variante Turbo GT, on parle de 2,3 secondes. Avec l’ensemble Weissach, 2,2. Ce qui est peut-être le plus incroyable, c’est que c’est à peine plus qu’avec la version Turbo S (0,1 et 0,2 seconde plus rapide, dans l’ordre).

Il faut comprendre qu’à un tel niveau de performance, l’effet exponentiel est inversé ; pour de petits gains, il faut ajouter une tonne de puissance. En revanche, si vous pouvez atteindre les 200 km/h, ça se fera en 6,6 et 6,4 secondes avec les deux variantes, plus d’une seconde plus rapidement qu’avec un modèle Turbo S.

Inutile de dire que les dépassements seront un jeu d’enfants avec ces modèles, mais en cas de doute, vous pourrez toujours activer le mode Attack via un bouton sur le volant, pour un surplus de puissance additionnelle pendant 15 secondes.

Porsche Taycan Turbo GT 2025 | Photo : Porsche

Sans surprise, une Taycan Turbo GT équipée de l’ensemble Weissach a récemment établi des marques sur piste pour une voiture électrique de production, soit du côté du Nürburgring, en Allemagne, ainsi que sur le circuit de Laguna Seca, en Californie.


Le secret

Si la puissance est ce qui a permis au modèle d’établir ces marques, ce n’est qu’un élément de la recette. En fait, le vrai secret de cette Taycan, c’est la suspension Porsche Active Ride. De l’avis de Jörg Bergmeister, c’est ce qui fait TOUTE la différence. L’équilibre de la voiture est tout simplement hallucinant.  

Généralement, lorsqu’on arrive à fond dans un virage, qu’on plante les freins et qu’on enfile les courbes à haute vitesse, on sent le poids du bolide passer la poupe à la proue, et de gauche à droite. Or, c’est pratiquement imperceptible avec cette Taycan Turbo GT.


Dans le siège… du passager

Porsche Taycan Turbo GT 2025 | Photo : Porsche

Évidemment, ce qui me permet de l’affirmer, c’est cette expérience vécue sur le circuit d’essais. Je le mentionnais, je n’en étais pas à ma première balade du genre. Bien qu’elles soient toutes impressionnantes, celle-ci avait quelque chose de surréaliste.

En sachant qu’on s’installe à bord d’un bolide offrant près de 1100 chevaux, on sait que l’accélération va être violente. Elle l’est. Incroyablement, ce n’est pas ce qui impressionne le plus.

Lorsque le pilote arrive à fond à l’approche d’un virage, et que notre cerveau a à peine le temps de nous faire comprendre qu’on file trop rapidement pour le négocier, l’expert a déjà appliqué les freins et braqué une première fois d’un côté, puis de l’autre pour effectuer une sortie de virage avec le pied au fond… et le sourire collé au visage.

Dans le siège du passager, je me suis fait brasser comme jamais, malgré des baquets offrant un bon soutien.

Porsche Taycan Turbo GT 2025 | Photo : Porsche

Et le rythme n’a pas été tenu que le temps d’un seul virage, mais sur quelques tours. Clairement, les trois minutes les plus intenses de ma vie. Et tout au long de la virée, j’affichais un sourire, d’une oreille à l’autre. Et tout du long, un mot me revenait en tête concernant le comportement de la voiture : incroyable.

Il n’y a pas d’autres mots ou façon de décrire cette expérience et le niveau de performance de ce nouvel ajout à la famille Taycan.


Prix et disponibilité

Une bonne et une mauvaise nouvelle ici, si vous avez déjà l’écume à la bouche. La production de ces variantes Turbo GT ne sera pas limitée en nombre. La mauvaise, c’est que la facture est salée à 270 000 $.

L’équipement sera bien sûr complet, même si quelques options pourront être ajoutées.


Conclusion

Porsche Taycan Turbo GT 2025 | Photo : Porsche

La question que plusieurs pourraient se poser est la suivante : pourquoi une telle version ? La Porsche Taycan Turbo S n’est-elle pas assez puissante déjà ?

Bien sûr que oui. Toutefois, il ne faudrait pas oublier à quelle adresse on loge ici. Chez Porsche, la quête de la performance est viscérale et la marque cherche toujours à offrir le nec plus ultra en la matière. Voilà pourquoi existe une variante GT3 RS de la 911.

Et au-delà du type de mécanique que l’on retrouve à l’animation, ce qui compte, c’est la performance et le plaisir de conduire. C’est ce qui a guidé les concepteurs lors du développement de ces variantes.

À ce titre, les nouvelles versions Turbo GT portent la chose à un autre niveau.

Porsche Taycan Turbo GT 2025 | Photo : Porsche

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement