Polestar reçoit 950 millions $ U.S. de douze banques internationales

2024 Polestar 4 | Photo: Polestar
  • Le constructeur de VÉ suédois dit que cela lui permettra de financer la prochaine étape de son financement.

  • Polestar vise atteindre le point de rentabilité en 2025.

  • La compagnie va aussi continuer son programme d’efficacité, qui verra 15% de coupures d’emplois supplémentaires.

Après l’annonce de la vente par Volvo de ses parts dans Polestar, la stabilité financière du petit constructeur suédois de véhicules électriques a suscité quelques inquiétudes.

Ces inquiétudes ont été dissipées, du moins pour l’instant, puisque Polestar a reçu un financement externe d’un montant de 950 millions de dollars américains.

Ce prêt sur trois ans a été accordé par 12 banques internationales, dont HSBC et SPDB, et, selon Polestar, il contribuera à financer la prochaine étape de son développement.

Outre ce prêt, Polestar continuera à bénéficier du soutien de Geely et, contrairement à ce que l’on pensait, il semble que Volvo Cars conservera une participation de 18 % dans l’entreprise.

Avec l’aide du nouveau prêt, de Geely et du lancement de deux VUS électriques cette année, Polestar vise à atteindre le seuil de rentabilité en 2025 et un volume de ventes de 155 000 véhicules par an.

Pour améliorer encore sa situation financière, l’entreprise poursuivra son programme d’efficacité, qui lui a déjà permis de supprimer 10 % des emplois depuis le milieu de l’année 2023.

Selon Polestar, cela se traduira par la suppression de 15 % d’emplois supplémentaires, ce qui devrait réduire considérablement ses dépenses en ressources humaines.

Alors que la viabilité de l’entreprise a été assurée pour les trois prochaines années, il sera intéressant de voir si l’ajout des VUS Polestar 3 et Polestar 4 attirera suffisamment d’acheteurs pour que le constructeur devienne rentable par ses propres moyens une fois que l’argent sera remboursé.

Il y a quelques doutes à ce sujet car le marché des véhicules électriques est en déclin depuis quelques mois, et Polestar a été particulièrement touché car il n’a qu’une seule berline à proposer.

D’un autre côté, si l’économie se redresse d’ici un an ou deux, les véhicules électriques pourraient intéresser un public plus large et assurer ainsi le succès de Polestar.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement