Les régulateurs de sécurité prônent de réduire la dépendance aux écrans tactiles


Les interfaces numériques sont devenues la norme dans les véhicules d’aujourd’hui. L’organisme indépendant chargé des essais de collision, Euro NCAP, qui comprend des membres tels que Thatcham Research (Royaume-Uni) et Horiba MIRA, a lancé un avertissement aux constructeurs automobiles : réduisez la dépendance à l’égard des commandes des écrans tactiles ou subissez-en les conséquences dans les évaluations de sécurité.

 

Avec la mise en œuvre de nouvelles directives d’essai prévue pour janvier 2026, Euro NCAP a l’intention d’introduire des pénalités pour les véhicules qui dépendent trop des écrans tactiles pour des fonctions essentielles. Il s’agit notamment d’opérations telles que l’indication des virages, l’allumage des feux de détresse, le klaxon, l’activation des essuie-glaces et l’utilisation de la fonction eCall SOS – un système obligatoire qui utilise la connexion internet du véhicule pour alerter les services d’urgence en cas d’accident.

2023 Mercedes-Benz EQE 500 4MATIC SUV | Photo: Matt St-Pierre

La transition vers les écrans tactiles au cours des dernières années a été motivée par plusieurs facteurs. Les constructeurs automobiles privilégient ces interfaces pour leur capacité à faciliter les mises à jour régulières des systèmes par le biais de téléchargements de logiciels en direct, et pour les flux de revenus potentiels qu’elles génèrent grâce à l’activation, après l’achat, d’options intégrées telles que les sièges chauffants ou les systèmes d’éclairage avancés. En outre, les écrans tactiles offrent une alternative rentable aux boutons physiques, éliminant ainsi la nécessité d’effectuer des tests de durabilité approfondis.

 

Toutefois, les réglementations imminentes d’Euro NCAP mettent en lumière une préoccupation croissante au sein de l’industrie automobile et parmi les défenseurs de la sécurité : le risque d’une distraction accrue du conducteur. La dépendance à l’égard des écrans tactiles, qui nécessitent souvent l’engagement visuel du conducteur, constitue un risque pour la sécurité routière et sape les efforts visant à décourager l’utilisation des smartphones au volant.

2024 Volkswagen ID.4 | Photo: Volkswagen

Matthew Avery, directeur du développement stratégique chez Euro NCAP, a souligné le défi universel posé par l’utilisation excessive des écrans tactiles, notant sa contribution au risque accru d’incidents liés à la distraction. Comme le rapporte le Sunday Times Driving, les prochains tests Euro NCAP visent à promouvoir l’utilisation de commandes physiques intuitives pour les opérations de base du véhicule, réduisant ainsi le temps que les conducteurs passent à détourner les yeux de la route.

 

Tesla, connu pour ses interfaces de véhicule centrées sur l’écran, pourrait voir ses notes de sécurité particulièrement affectées par ces changements. Le dernier modèle Tesla Model 3, par exemple, a éliminé la colonne de direction traditionnelle au profit de boutons sur le volant et d’un écran tactile central pour de multiples fonctions du véhicule. D’autres constructeurs automobiles, comme Volkswagen et Volvo, ont également intégré des commandes essentielles dans les menus des écrans tactiles, ce qui suscite des inquiétudes quant à la distraction des conducteurs.

2024 BMW X2 | Photo: Benoit Charette

Soutenant la position d’Euro NCAP, une étude de l’American Automobile Association (AAA) a mis en évidence les dangers associés aux écrans embarqués. L’étude a révélé que des tâches telles que la saisie de destinations de navigation pouvaient détourner l’attention du conducteur pendant des périodes dangereusement longues, allant jusqu’à 40 secondes, au cours desquelles le véhicule pouvait parcourir des distances importantes sans que le conducteur n’en ait le contrôle total.

 

Il est intéressant de noter que l’étude a également révélé que les commandes traditionnelles du tableau de bord, y compris les écrans tactiles et les boutons physiques, tendaient à être moins distrayantes que les commandes vocales ou les commandes montées sur la console. Malgré cela, l’AAA met en garde contre l’idée que les technologies intégrées dans les véhicules sont intrinsèquement sûres pour une utilisation au volant.

 

À l’approche des nouveaux protocoles d’essai d’Euro NCAP, le débat sur les commandes des écrans tactiles dans les véhicules va s’intensifier, avec des implications pour la conception des voitures, les préférences des consommateurs et, plus important encore, la sécurité routière.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement