Les rabais pour véhicules électriques influencent les PDSF établis par les constructeurs

Des professionnels de l’industrie suggèrent que les rabais pour véhicules zéro émission (VZE) pourraient avoir un impact sur la tarification des véhicules électriques, les manufacturiers intégrant ces incitations dans leurs stratégies de tarification.

 

  • Les incitations VZE, conçues pour favoriser l’adoption de véhicules électriques, pourraient involontairement augmenter les prix des VÉ.

  • Des exemples tels que la Chevrolet Bolt et la Kia EV6 mettent en évidence les changements de prix en réponse aux modifications des incitatifs.

  • Le segment des voitures de luxe révèle des contradictions dans la dynamique des prix par rapport au segment de voitures plus traditionnelles.


Mercedes-Benz EQB 250 2023 | Photo : Mercedes-Benz

Selon un rapport d’ABC News, les rabais fédéraux et provinciaux destinés à encourager les Canadiens à opter pour les véhicules électriques pourraient avoir des conséquences inattendues sur la tarification des véhicules. Plutôt que de rendre les VÉ plus abordables pour les consommateurs, il semble que les fabricants soient les principaux bénéficiaires. Sam Fiorani, vice-président de la prévision des véhicules mondiaux chez AutoForecast Solutions, suggère que ces incitations augmentent involontairement les prix des VÉ. Plutôt que de respecter la tarification du marché libre, les fabricants pourraient intégrer la valeur de ces rabais, fixant ainsi des prix post-incitation qui restent séduisants pour les consommateurs.

Chevrolet Bolt EUV 2022

Une illustration claire de cette dynamique est la tarification américaine de la Chevrolet Bolt. Initialement, lorsqu’un incitatif de 7 500 $ était disponible, le prix du véhicule était d’environ 7 000 $ de plus qu’il ne l’aurait été sans l’incitation. Lorsque Chevrolet a perdu ces incitatifs, le prix de la Bolt a chuté en conséquence.

Chevrolet Bolt EUV 2023

Au Canada, des ajustements similaires dans la tarification des VÉ, influencés par les changements dans les programmes d’incitation, sont évidents. Par exemple, la Kia EV6 a vu son prix augmenter peu de temps après que le programme fédéral d’incitations pour véhicules zéro émission ait augmenté son plafond pour les modèles de base. Kia Canada a attribué cela aux « réalités actuelles du marché », sans reconnaître explicitement le rôle des changements iZEV.

Essai du Chevrolet Bolt EUV 2023 : l’année pour briller

Dan Ilika, d’AutoTrader.ca, pense que plusieurs marques élaborent leur tarification en fonction de l’éligibilité aux rabais iZEV. Cela semble évident avec de nombreux véhicules, dont les modèles de Tesla, dont les prix se situent juste en dessous des seuils d’incitation.

Kia EV6 North American Utility Vehicle of the Year Limited Edition 2023 | Photo: Kia

Alors que les rabais semblent augmenter les prix des VÉ destinés au grand public, le segment de luxe montre des tendances différentes. Le Mercedes-Benz EQB 250 à prpopulsion, au prix de 59 990 $, devrait être éligible à l’incitation d’Ottawa. Bart Herring de Mercedes-Benz Canada a mentionné qu’ils ont pris en compte ces rabais lors de la détermination du prix du nouveau modèle, dans le but de rendre leur marque plus accessible.

Mercedes-Benz EQB 350 4MATIC | Photo : Mercedes-Benz

En conclusion, bien que les rabais visent à stimuler l’adoption des VÉ, leur impact sur la tarification des véhicules est multiple. Les fabricants et les consommateurs doivent naviguer dans ce paysage en évolution pour vraiment bénéficier de la transition vers les véhicules verts.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement