var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Le logiciel de conduite entièrement autonome bientôt au Canada selon Elon Musk

Le logiciel de conduite entièrement autonome bientôt au Canada selon Elon Musk

Tesla Autopilot

  • Le programme Full Self-Driving de Tesla ajoute encore plus de fonctionnalités de conduite autonome

  • Le système est actuellement en essais préliminaires aux États-Unis

Tesla veut pousser encore plus loin les capacités de conduite autonome de ses véhicules. La dernière version de son système est actuellement disponible pour certains utilisateurs aux États-Unis dans ce que l’entreprise appelle la «version bêta précoce». Le prochain sur la liste pour obtenir le logiciel sera nous ici au Canada, selon le PDG Elon Musk. Le système sera aussi déployé en Norvège.

La mise à jour vient, comme le font souvent les mises à jour de Tesla, via le compte Twitter de Elon Musk en réponse à un autre usager. Le tweet dit que le Canada et la Norvège sont les prochains, “après que les États-Unis soient sortis de la version bêta précoce.”

Le système vise à ajouter encore plus de capacités de conduite autonome et sans interventions du conducteur, mais la voiture ne peut encore se conduire entièrement seule. Pour commencer ce ne serait pas légal, et il y a encore plusieurs éléments où l’intervention du conducteur sera nécessaire.

Les dernières fonctionnalités ajoutées dans le cadre du logiciel bêta sont Navigate on Autopilot, qui, selon Tesla, «guide activement votre voiture de la bretelle d’accès d’une autoroute à la bretelle de sortie, notamment en suggérant des changements de voie, en naviguant dans les échangeurs, en engageant automatiquement les clignotants et en prenant bonne sortie. » Il comprend également le « contrôle de la circulation et des panneaux d’arrêt » qui identifie les panneaux d’arrêt et les feux de circulation et ralentit automatiquement la voiture jusqu’à l’arrêt avec la « supervision active » du conducteur.

Le constructeur automobile précise très clairement que «les fonctionnalités actuellement activées nécessitent une supervision active du conducteur et ne rendent pas le véhicule autonome.» En bref, même si le véhicule vous aidera, vous devez être les mains et les yeux. Pourtant, si la technologie continue d’évoluer et de s’améliorer, ces nouvelles fonctionnalités faciliteront la tâche de conduite de nombreux propriétaires. Il est intéressant de voir que les conducteurs au Canada seront presque en tête de liste pour obtenir le nouveau logiciel, une fois les tests aux États-Unis terminés. Aucun mot, cependant, sur quand exactement cela se produira.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';