Janvier, un bon mois pour acheter une voiture neuve

L’environnement du département des ventes d’un concessionnaire automobile est axé sur l’atteinte d’objectifs et de buts fixés.  Généralement comptabilisé mensuellement par un tableau dans le bureau du directeur des ventes, le nombre de ventes de voiture neuves effectuées par chaque représentant ou représentante est suivi de près, et personne ne veut tirer de la patte.

Si vous avez déjà eu le malheur de faire affaire avec un vendeur trop enthousiaste (restons polis tout de même), sachez que ce n’est probablement pas la personnalité normale de cette personne, mais bien le résultat de cette quête de la performance.

Les concessionnaires qui connaissent le plus grand succès à long terme sont ceux qui réussissent à bien balancer la nécessité de livrer des résultats avec le besoin d’offrir un service à la clientèle personnalisé et courtois.

Mais bon, revenons au but premier de cet article, l’achat d’une voiture au mois de janvier.

Selon la CCAQ, il s’est vendu 9 628 voitures neuves dans la belle province en janvier 2011, tandis qu’en janvier 2012, ce sont 11 726 autos neuves qui ont trouvé preneurs. Dans chacun des cas, janvier a été mois le plus faible en ce qui concerne les ventes.

Il va de soi alors que chez certains concessionnaires, l’optimisme généré par le commencement d’une nouvelle année peut rapidement se transformer en sentiment d’urgence d’apposer des collants sur le tableau des ventes. C’est à ce moment que vous, le consommateur, pouvez tirer profit d’une flexibilité accrue en matière de prix de vente de votre prochaine voiture.

Cela étant dit, il est important de nuancer ces propos. Même aujourd’hui, à l’époque où le vendeur stéréotypé avec les bagues en or et le cure-dent à la bouche est pratiquement chose du passé, il existe une idée fausse sur la marge de manœuvre d’un concessionnaire en ce qui a trait à la négociation automobile.

Une fois la commission calculée et les préparations de la voiture effectuées, il reste beaucoup moins de profit que vous ne pourriez le penser sur la majorité des voitures neuves. Lorsque l’on entend parler de milliers de dollars de rabais, il s’agit généralement d’un rabais du manufacturier, qui, même s’il ne coute rien au concessionnaire, n’augmente assurément pas la marge de profits de la voiture en question.

Donc, oui vous pouvez tirer profit de plus de flexibilité de la part de l’équipe des ventes en janvier en raison de l’achalandage réduit, mais il ne faut pas non plus vous attendre à recevoir un rabais exceptionnel.

Autrement dit, si vous n’êtes pas prêt à acheter maintenant, il ne faut pas nécessairement précipiter votre transaction.  Continuez à prendre votre temps, effectuer vos recherches et choisir la meilleure voiture pour vous. On achète l’auto après tout, pas le prix!

Par contre, si vous avez décidé d’acheter une voiture dans les semaines à venir, notre recommandation est premièrement d’être clair avec votre détaillant que vous désirez finaliser le tout en janvier. Deuxièmement, faites quelques appels chez d’autres concessionnaires et négocier par téléphone, vous serez rapidement en mesure de déterminer leur niveau d’intérêt à vous offrir une offre alléchante.

Sait-on jamais, vous êtes peut-être la vente qu’il leur faut pour atteindre leur but fixé, et ils voudront tout faire pour vous avoir comme client!

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement