GM sécurise une entente de crédit de 6 milliards de dollars en pleine grève de l’UAW

Alors que la grève des United Auto Workers se poursuit, General Motors a conclu une entente de crédit renouvelable de 6 milliards de dollars.

 

  • Le nouvel accord de crédit de GM comporte des conditions, dont le maintien de niveaux de liquidité spécifiques à l’échelle mondiale et aux États-Unis.

  • Environ 25 000 travailleurs de GM, Ford Motor et Stellantis sont actuellement en grève.

  • Ford et GM ont tous deux commencé à licencier des employés, GM ayant récemment mis en congé forcé 163 travailleurs en Ohio en raison de la grève.


In 1996 General Motors acquired the Renaissance Center to house
Le Renaissance Center, le siège social de GM à Détroit | Photo: General Motors

General Motors (GM) a sécurisé une entente de crédit renouvelable de 6 milliards de dollars en raison des perturbations continues causées par la grève des United Auto Workers (UAW), comme l’a d’abord rapporté Bloomberg. Cette initiative financière de la part du constructeur automobile vient avec des stipulations garantissant que GM maintienne une liquidité mondiale d’au moins 4 milliards de dollars et une liquidité aux États-Unis dépassant 2 milliards de dollars. De plus, l’accord impose des limites sur les fusions potentielles, la vente d’actifs et l’endettement supplémentaire.

Premier essai GMC Hummer EV 2023: electron libre

La grève de l’UAW a eu un impact significatif sur l’industrie automobile. Le syndicat, n’ayant pas réussi à s’entendre sur de nouveaux contrats de quatre ans avant la date limite du 14 septembre, a initié des arrêts de travail. Cette action a touché non seulement GM, mais aussi ses consœurs de l’industrie, Ford et Stellantis, avec un total combiné d’environ 25 000 travailleurs dans diverses installations participant à la grève. L’UAW a étendu ses actions de grève comme moyen d’exercer une pression pendant les négociations.

GMC Hummer EV à l’usine Factory Zero | Photo: General Motors

En réaction à la grève et à ses effets de cascade, les constructeurs automobiles ont été contraints de prendre des mesures de rétorsion. Ford et GM, en particulier, ont dû licencier des travailleurs. Une annonce récente de GM a révélé qu’ils mettraient en congé forcé 163 travailleurs en Ohio. Les répercussions plus larges de la grève ont entraîné la perte d’emplois pour plus de 6 000 ouvriers d’usine à travers différents fournisseurs et constructeurs automobiles.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement