var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essais routiers de voitures Économiques et Écologiques / Ford Mustang 2021 : deux caractères

Ford Mustang 2021 : deux caractères

Ford Mustang 2021


  • La Ford Mustang 2021 se détaille à partir de 31 895 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Moteurs V8 enivrants, bon système multimédia, prix toujours accessible.

  • Consommation des moteurs V8, confort moyen, sonorité du moteur EcoBoost agaçante.


La Ford Mustang 2021 est la seule voiture restante au sein de la gamme du constructeur au Canada, une stratégie qui suit la tendance du marché s’arrachant les utilitaires et les camionnettes. Bon, techniquement, il y a aussi la rutilante Ford GT, mais sa production très limitée est sur le point de s’achever.

Toujours populaire, la Mustang se vend mieux que ses rivales directes, les Chevrolet Camaro et Dodge Challenger, mais depuis que Ford a introduit un moteur quatre cylindres turbo sous le long capot de la sportive, elle propose désormais deux caractères quelque peu différents. Et équipée de cette petite cylindrée, la Mustang concurrence aussi les Subaru BRZ, Toyota GR 86 et Nissan Z.

Le quatre cylindres turbo EcoBoost de 2,3 litres produit 310 chevaux et un couple impressionnant de 350 livres-pied, lorsqu’abreuvé d’essence à indice d’octane de 93. Notre voiture à l’essai, une Mustang EcoBoost décapotable agrémentée de l’ensemble haute performance, comprend même une version à haut rendement du quatre cylindres de 2,3 litres, développant 330 chevaux.

Plus léger sur le train avant, ce moteur change le comportement routier du bolide et lui apporte un niveau de raffinement plus élevé. On s’y attend, sa sonorité n’a rien à voir avec celle du V8 de 5,0 litres (GT et Mach 1), encore moins du V8 suralimenté de 5,2 litres (Shelby GT500), un élément important pour les amateurs de sportives, disons, plus âgés.

La Ford Mustang 2021 en livrée GT mise sur 460 chevaux, alors que la version Mach 1 lancée cette année porte le compte à 480. La Shelby GT500 met le paquet avec 760 furieux étalons et un couple monstre de 625 livres-pied, mais son prix frisant les 100 000 $ en fait une bête très rare sur les routes.

Selon la boîte de vitesses (manuelle à six rapports ou automatique à 10 rapports) et le type de carrosserie (coupé ou décapotable), le quatre cylindres EcoBoost affiche une cote mixte ville/route de 9,4 à 11,0 L/100 km, alors que l’ensemble haute performance fait augmenter la moyenne de quelques dixièmes. Lors de notre essai, on a enregistré une consommation somme toute raisonnable de 10,5 L/100 km.

Avec le V8 de 5,0 litres, la Ford Mustang 2021 consomme entre 12,8 et 13,9 L/100 km en conduite mixte. C’est légèrement plus énergivore que le moteur V8 de la Camaro et similaire aux V8 de la Challenger, mais contrairement à ces deux concurrentes qui exigent de l’essence super, on peut faire le plein de la Mustang avec de l’essence régulière sans problème. En fait, seule la GT500 requiert un indice d’octane plus élevé, et elle consomme 16,7 L/100 km en conduite mixte.

À bord de la Mustang, on profite de sièges avant offrant un bon soutien, alors que la ligne de toit basse fait en sorte qu’on s’assoit avec le dos incliné. Les piliers avant fortement inclinés et ceux d’en arrière, que ce soit dans le coupé ou dans la décapotable, obstruent la visibilité quelque peu, bien qu’on se sente moins confinés que dans la Camaro. Les places arrière sont peu logeables, mais c’est surtout l’angle droit des dossiers qui les rend inconfortables. Le toit souple à commande électrique de la décapotable fonctionne sans trop d’effort, mais contrairement à des voitures de marque allemande, il ne peut être abaissé ou relevé pendant que la voiture est en mouvement, même à basse vitesse.

La qualité des matériaux est discutable, mais le design de la planche de bord mélange agréablement le rétro et le modernisme. Le système multimédia SYNC 3 livrable ne date pas d’hier, mais il regorge de fonctionnalités et s’avère généralement facile à utiliser en conduisant. L’instrumentation numérique pour le conducteur, disponible en option, propose quelques dispositions de l’affichage, selon le mode de conduite choisi.

Si la Ford Mustang 2021 se vend encore relativement bien, c’est qu’elle se démarque en brisant la monotonie du marché automobile actuel, et les nostalgiques des muscle cars d’antan trouveront leur compte avec les déclinaisons équipées du moteur V8. Même si, subjectivement, on trouve que la Challenger est la meilleure réincarnation des bolides des années 70, alors que la Mustang et la Camaro semblent tenter d’attirer une clientèle plus variée. En tout cas, dans le cas de la Ford, c’est réussi.

Se détaillant à partir de 31 895 $ avant les frais de transport et de préparation, la Mustang s’avère toujours abordable, alors que la GT à moteur V8 nécessite un investissement d’au moins 41 780 $. La version EcoBoost décapotable à l’essai, équipée du l’ensemble haute performance, de la boîte automatique et d’un surplus de caractéristiques de commodité et de sécurité, affiche un PDSF de 48 145 $.

Au final, la Ford Mustang 2021 séduit pour son caractère sportif, la sonorité de ses moteurs V8 et son agrément de conduite. Avec le quatre cylindres EcoBoost, c’est une bête tout de même docile au quotidien qui consomme relativement peu. Elle est un meilleur choix dans son ensemble que la Camaro et la Challenger, même si cette dernière risque de plaire davantage aux amateurs de bolides d’antan.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';