Essai routier Toyota Corolla 2014 – Un plus sexy…

Je dois avouer que c’est avec hâte que j’ai pris le volant de la Toyota Corolla 2014 pour mon essai routier. Mais pourquoi me direz-vous? Il n’y a pourtant pas de quoi s’énerver avec une Corolla! C’est qu’avec tout le tapage médiatique sur sa nouvelle personnalité, j’étais très curieuse de découvrir la nouvelle Miss…

Fallait-il être audacieux pour passer au bistouri le modèle le plus vendu chez Toyota (leur fierté), et ce depuis 18 ans? 25 ans bien sonnés, la Corolla en est à sa 11e génération. Et elle était mure pour un changement, si ce n’était que dans le but de suivre la tendance établit par ses rivales. Son nouveau look reste tout de même à l’image de ce qu’ont toujours recherché ses acheteurs; sobriété et sobriété. Cela étant dit, elle demeure beaucoup moins fade qu’auparavant! La preuve; elle n’est même plus offerte en beige.

2014-Toyota-Corolla-officially-photo-interior-1-1024x768

Dynamique conservatrice

À première vue, elle est très jolie. On ne parle pas ici d’esthétisme à couper le souffle, car il ne fallait tout de même pas faire peur aux fidèles de cette berline compacte qui recherche avant tout fiabilité et bonne valeur de revente. Non, on parle plutôt ici d’un petit quelque chose qui la rend un tantinet plus sexy. Le design de sa calandre a été emprunté à la Toyota Furia, un véhicule concept présenté au salon de Détroit en 2013 qui se caractérise en autre par sa généreuse prise d’air avant et son look plus expressif. Sa ceinture de caisse plus accentuée, ses roues repoussées dans les coins et ses phares DEL de série lui confèrent également une allure plus sportive. Côté silhouette, ses dimensions ont changé et elle a gagné en longueur et en empattement tandis que sa hauteur a été réduite. Une belle cure beauté qui la rend un peu plus athlétique. Sans faire tourner les têtes sur son passage, la Toyota Corolla 2014 a tout de même plus fière allure que dans le passé.

Grand changement en dedans

C’est à l’intérieur que la métamorphose est remarquable. Le tableau de bord a été complètement redessiné et est à des kilomètres de l’ancien design qui, disons-le, était plutôt ennuyant. Voici que la Corolla arbore maintenant une console centrale conviviale et bien garnie, où l’on y reconnait un design recherché et un souci du détail certain. On y a mis le paquet. En fille souvent pressée, j’ai apprécié l’horloge numérique bien visible en haut de l’écran tactile central au format généreux. Pour celles qui ne veulent s’en passer, une caméra de recul est offerte de série pour les modèles LE et supérieurs, tandis que le système de téléphonie Bluetooth est offert de série sur tous les modèles de la famille. De plus, l’évolution du chauffage se fait tout en douceur, rien pour s’assécher les verres de contact. Et les sièges chauffants gardent leur mémoire entre deux arrêts à l’épicerie, pratique quand l’on aime se faire chauffer le popotin. Les filles, côté rangement vous aimerez le vaste coffre à gants, mais chercherez en vain tous les petits compartiments pratiques dont nous avons si souvent besoin.

2014-Toyota-Corolla-officially-photo-14-1024x681

Avis à mes lecteurs de 5’11’ et plus; vous vous sentirez peut-être un peu à l’étroit dans l’habitacle. Bien qu’il soit tout de même spacieux (le plus spacieux de sa catégorie selon le fabricant), le dégagement pour la tête laisse à désirer. J’ai pu le constater en prenant place à l’arrière, en route vers notre party de Noël, chéri au volant. J’avais l’impression qu’il avait la tête au plafond. Et le beau-frère (plutôt costaud) du côté passager s’est plaint de son banc trop étroit. Pour ma part j’ai trouvé les sièges confortables. Et pour ce qui est du coffre arrière, il est assez généreux pour y accueillir le nécessaire au quotidien.

Le grand frisson?

Et la conduite dans tout ça? Bien qu’elle arbore un look un tant soit peu plus sportif, la Toyota Corolla 2014 n’a rien pour décoiffer et ce n’est probablement pas ce que recherche sa clientèle. Son moteur de base 1.8 litre de 132 chevaux et de 128 lb-pi offre une performance acceptable, mais sa boite automatique à 4 rapports laisse voir qu’il y a encore place à l’amélioration. Conservatisme, quand tu nous tiens… Par contre, la Toyota Corolla 2014 peut être munie en option d’une nouvelle transmission à variation continue avec sélection intelligente du rapport (CVTi-S), qui rend la conduite un peu plus dynamique. Le modèle S que j’avais en ma possession est équipé de palettes au volant qui permettent de changer manuellement les vitesses. Avis à ceux et celles qui aiment une conduite moins « pépère »… et qui ont de longs doigts. La boite manuelle à six rapports quant à elle est offerte de série sur les modèles Ce et S. Sans parler d’expérience de conduite étonnante, la Corolla offre une performance correcte, sans plus. La tenue de route est bonne, mais les routes enneigées lors de mon essai routier ont freiné mes ardeurs et je n’ai pas osé trop lui en demander… Sagesse oblige. Bref si vous recherchez le grand frisson, vous irez probablement voir ailleurs.

2014-Toyota-Corolla-officially-photo-12-1024x681

Pour ceux et celles qui ont un souci d’économie, sachez que Toyota offre un modèle spécifiquement axé sur l’économie, soit la Toyota Corolla LE Eco. Celle-ci est équipée du système Valvematic qui optimise la mixture air-essence du moteur et favorise ainsi une plus grande économie de carburant. Des pneus à faible résistance de roulement contribuent également à réduire la consommation. Pour ma part au volant du modèle S et bien ancré dans l’hiver, j’ai fait en moyenne du 8,2L/100km.

La Toyota Corolla 2014 ne gagnera peut-être pas le concours de Miss Personnalité, mais nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher. Toyota fait bien les choses, et la sagesse du manufacturier est certainement bien appréciée de sa fidèle clientèle qui recherche avant tout la fiabilité. Mission réussie.

[divider]

[review]

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement