Essai Routier Nissan Altima 2.5 2013

Si l’on vous demandait quel modèle Nissan est le plus économique en carburant, il y a de fortes chances que votre première pensée irait du côté de la Nissan Versa ou encore possiblement de la Nissan Sentra.  Après tout, chez la majorité des manufacturiers ce sont les voitures sous-compactes et compactes qui peuvent se vanter d’être les plus frugales en ce qui concerne la consommation.

Eh bien sachez que si la toute nouvelle Sentra 2013 rafle le titre de la voiture économique chez Nissan, c’est la berline intermédiaire Altima 2.5 2013 qui rafle la deuxième position.

Les améliorations et les nouveautés pleuvent de partout sur la nouvelle Altima à commencer par le moteur 4 cylindres de 2.5 litres. Ce moteur a été légèrement modifié par Nissan pour la nouvelle génération du modèle et produit 7 chevaux de plus qu’en 2012.

Essai Routier Nissan Altima 2.5 2013
Photo: EcoloAuto.com

Ce qui est plus surprenant par contre est l’amélioration de l’économie de carburant annoncée par Nissan pour sa Altima 2.5 2013 comparativement à l’an passé. En effet, si l’ancienne génération de la voiture ne pouvait faire mieux que 10.5 l/100 km en ville et 7.7 l/100km sur autoroute, la toute nouvelle Altima annonce une consommation de 7.4 litres aux 100 kilomètres en ville tandis qu’un voyage sur l’autoroute ne devrait pas consommer plus de 5.0 litres par 100 kilomètres.

Les voitures intermédiaires ne cessent d’améliorer leur consommation de carburant, mais avec de tels chiffres, l’Altima est assurément la voiture à moteur à essence plus économique de la catégorie. Cela étant dit, il restait à vérifier ces données en conduite de tous les jours.

Habitacle

9-leafs (9/10)

En prenant place dans la Nissan Altima 2.5 2013, on ne peut qu’apprécier la qualité et l’élégance des matériaux et de la finition. Nissan pourrait très bien prendre le même habitacle, changer le logo sur le volant et le transposer le tout dans une Infiniti tant l’intérieur est luxueux.

Il faut également noter la générosité de Nissan en ce qui concerne l’équipement de série qui inclut notamment l’entrée sans clé avec démarrage par bouton pressoir, l’air conditionné, le système de détection de la pression des pneus avec alerte Easy-Fill ainsi que la fonctionnalité Bluetooth.

Notre modèle d’essai, une version SV de la Altima, 3300$ de plus que la version de base,  était équipé de la caméra de recul, la radio Sirius XM, les sièges chauffants, le toit ouvrant, les jantes de 17 pouces et le siège du conducteur électrique.

Si l’on nous demande dorénavant quelle voiture offre les sièges les plus confortables de la catégorie, si ce n’est pas de l’industrie, notre réponse sera assurément la Nissan Altima 2013.

Essai Routier Nissan Altima 2.5 2013
Photo: EcoloAuto.com

En effet Nissan c’est inspiré de la NASA afin de concevoir la technologie Zéro Gravité qui tente de conserver la position naturelle assise des conducteurs tout en améliorant la circulation sanguine. Le tout dans le but de diminuer la fatigue lorsqu’on conduit.

Vous savez ces matelas qui conservent l’empreinte de la main lorsque l’on s’appuie? C’est un peu le même principe. Nous avons eu l’occasion de tester ces sièges lors d’un trajet aller-retour Montréal-Toronto et même après plusieurs heures au volant, il n’y avait ni malaise ni inconfort. Formidable!

La nouvelle génération de la Nissan Altima s’allonge de 4.4 cm comparativement à l’ancien modèle, mais l’empattement demeure identique. C’est donc une bonne nouvelle que l’ancienne Altima était une voiture spacieuse et pratique. Il y a amplement d’espace pour les passagers arrière tant pour les jambes que pour la tête et les coudes tandis que le coffre est large et profond.

L’habitacle en bref

Si vous êtes à la recherche d’une voiture intermédiaire offrant un habitacle luxueux et surtout très spacieux, la première voiture à essayer est la Nissan Altima 2013.

En Route

7.5-leafs(7.5/10)

La Nissan Altima n’est plus disponible avec une boite manuelle et la seule possibilité est une transmission continuellement variable (CVT). Malheureusement, la version 4 cylindres ne permet pas de changer les rapports de la transmission manuellement comme sur la version équipée d’un moteur V6, ce qui fait qu’on est quelque peu à la merci de ses caprices.

La première fois qu’on accélère avec la Nissan Altima 2.5 litres, on est surpris par le bruit quelque peu désagréable du moteur et de la transmission. Autant la voiture est silencieuse en conduite normale, autant elle est bruyante en accélération et en reprise.

Pendant qu’on y est, notons que 2.5 litres a beau avoir gagné quelques chevaux depuis l’an passé, il en manque encore un peu. En effet, les départs et les reprises sont moins incisifs qu’une Subaru Legacy 2.5 avec transmission CVT par exemple et il faut bien planifier ses dépassements. Le fait qu’on ne peut rétrograder sur commande dans l’Altima 2.5 2013 n’aide pas les choses non plus.

Essai Routier Nissan Altima 2.5 2013
Photo: EcoloAuto.com

Malgré ce petit manquement du côté de la performance, nous avons aimé conduire la Nissan Altima 2.5 2013 tant en ville que sur autoroute. Telle que mentionnée précédemment, le confort des sièges est exemplaire, le silence de roulement apaisant et la suspension masque bien les irrégularités de la route.

Les dimensions généreuses de la voiture pourraient laisser croire qu’elle manque quelque peu d’agilité à basse vitesse, mais c’est loin d’être le cas. L’Altima se faufile bien dans un stationnement achalandé tandis que la bonne visibilité avant, latérale et ¾ arrière facilite les manœuvres en ville et sur autoroute. Il y a seulement la visibilité arrière qui est perfectible étant donné le coffre surélevé et l’inclinaison de la lunette arrière. Bien sûr, cette situation se corrige avec la caméra de recul.

Les ingénieurs de Nissan ont mis l’accent sur le confort et il ne faut donc pas s’attendre au même niveau de sportivité qu’une Mazda6 ou une Volkswagen Passat. Cela étant dit la suspension accepte tout de même de se faire brasser un peu et la voiture n’est pas totalement dépourvue d’agrément de conduite.

La Conduite en bref

Il est quelque peu désagréable de ne pas pouvoir changer les rapports de transmission CVT manuellement tandis que le moteur est plus bruyant qu’on le voudrait lors de fortes accélérations et en reprise. Par contre, la voiture s’avère une excellente routière, silencieuse en vitesse de croisière, stable et confortable en tout temps, et agile en ville malgré la taille du véhicule.

Écologie

7.5-leafs(7.5/10)

Lors de notre trajet vers la ville Reine, nous n’avais pas été en mesure de faire mieux que 7.4 litres aux 100 kilomètres en roulant entre 110 et 120 km/h par une température frôlant les 0 degré.

Notre style de conduite et ces conditions étaient peu favorables à la maximisation de l’économie de carburant, mais beaucoup plus représentatifs d’une conduite quotidienne. En ville, la Nissan Altima n’a jamais affiché en dessous de 9.5 l/100 km.

Même si l’on est loin de la cote de consommation affichée par Nissan, il n’en demeure pas moins que l’Altima est tout de même une intermédiaire frugale. Il faut savoir par contre que plusieurs modèles de cette catégorie sont en renouvellement dont la Ford Fusion, la Honda Accord et la Mazda6 et tous promettent une réduction considérable de la consommation d’essence.

Il faudra donc attendre un peu avant de juger de la consommation de carburant de l’Altima par rapport à sa compétition.

Conclusion

8-leafs(8/10)

C’est une voiture qui met l’emphase sur le confort, le silence de roulement et l’espace intérieure. Si ce sont des caractéristiques que vous privilégiez, vous serez comblé par la nouvelle Altima 2013. Par contre, les accélérations et les reprises sont quelque peu décevantes et le moteur est bruyant lorsqu’on le sollicite.

En ce qui concerne la consommation de carburant, nous n’avions pas les conditions idéales pour vérifier les chiffres d’économie d’essence affichées par Nissan. Ce que nous pouvons confirmer par contre est que la nouvelle génération de la Nissan Altima est beaucoup plus frugale que le modèle qu’elle remplace, et n’a rien à envier aux autres modèles de la catégorie à ce chapitre. .

En réalité, toutes les voitures comportent leurs lots de défauts. Ultimement, il y a deux catégories de voitures : celles qu’on l’on apprécie conduire, et celles que l’on apprécie moins. Chez EcoloAuto, La Nissan Altima fait partie de la première catégorie.

[divider]

[review]

Images

Spécifications Écologiques

CatégorieValeur
Consommation en Ville (litres/100km)7.4 Litres (Constructeur)
Consommation sur Autoroute (litres/100km)5.0 Litres (Constructeur)
Autonomie Approximative700 km
Réservoir68 Litres
Coût Aller-Retour Montréal-Québec39.50$
Coût du Plein95.02$
Émission CO2 Annuelle3585kg
CarburantOrdinaire
Prix de base23,698$

Spécifications Générales

CatégorieValeur
CatégorieValeur
Moteur4 Cylindres, 2.5 Litres
Puissance182 ch @ 6 000 tr/min
Couple180 lb-pi @ 4 000 tr/min
TransmissionCVT
0-100 km/h7.9 secondes
80-120 km/h6.8 secondes
100-0 km/hn.d.
Capacité de Remorquagen.d.
Coffre436 litres
Places Assises5
Longueur4 800 mm
Largeur1 829 mm
Hauteur1 471 mm
Empattement2 776 mm
Diametre de Braquagen.d.

Articles Récents

Autres articles

3 Commentaires

  1. Merci pour cet essai. C’est un peu decourageant ce que vous dites a propos de la consommation mais lete ca devrait etre mieux j’imagine.
    As-t-elle une bonne cote pour le CO2?

  2. Je suis surpris du 0-100 en 7.9 sec. et vous dites qu’elle manque de puissance? Je crois qu’une voiture bien isolé et confortable laisse moins paraître sa vélocité. Peut-être qu’elle donne tout ce qu’elle a pour y parvenir. L’essentiel est que la puissance ne soit pas entièrement sacrifié à la consommation en conduite normale.

    • Bonjour Marcus,

      Effectivement, sur papier, les performances de la Nissan Altima 2013 semblent compétitives. Par contre, sur la route, son moteur rugueux et bruyant n’encourage pas la conduite dynamique. Néanmoins, vous avez raison de dire qu’une voiture axée sur le confort n’offre pas la même sensation de conduite et oui, l’Altima est conçu pour être économique en carburant avant tout. Donc, pour bien des conducteurs qui ne sont pas intéressés par la performance plus qu’il ne le faut, l’Altima s’avère une grande routière et bien sûr très économique.

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici