Essai routier du Chevrolet Equinox 2022 : combler les attentes

Chevrolet Equinox RS 2022


  • Le Chevrolet Equinox se détaille à partir de 28 398 $ incluant les frais de transport et de préparation.

  • Confortable, espace intérieur appréciable, prix relativement abordable.

  • Diamètre de braquage (RS et Premier), conduite ordinaire, finition intérieure sans éclat.


Le Chevrolet Equinox ne l’a pas eu facile depuis deux ans. La génération actuelle a vu le jour pour le millésime 2018, et bien qu’un rafraîchissement ait été prévu pour 2021, les complications causées par la pandémie ont repoussé cette mise à jour à l’année-modèle 2022. De plus, il était assemblé au Canada pour les consommateurs canadiens, mais cette usine ontarienne amorce sa transformation pour assembler des camions de livraison électriques BrightDrop de GM. L’Equinox nous parvient dorénavant du Mexique.

L’Equinox profite cette année de parties avant et arrière révisées, touchant les blocs optiques, la calandre, les pare-chocs et les jupes de bas de caisse. Le choix de couleurs de carrosserie et de jantes en alliage a également été revu, et si l’habitacle n’a pas changé, on a ajouté l’intégration sans fil d’Apple CarPlay et Android Auto.

Un ensemble d’apparence Sport a été largué en faveur d’une nouvelle déclinaison RS, apportant un design plus dynamique sans pour autant dynamiser la conduite. C’est celle que l’on a d’ailleurs essayée.

Sous le capot, on retrouve un quatre cylindres turbocompressé de 1,5 litre, développant 170 chevaux et un couple de 203 livres-pied, jumelé à une boîte automatique à six rapports. Une mécanique des plus simples, procurant des accélérations tout à fait adéquates, mais suffisamment raffinée pour effectuer son travail sans qu’on la remarque — en bien ou en mal. En fait, le moteur émet une légère vibration au démarrage à froid, mais ça se place rapidement. Le rouage à traction figure de série sur les LS et LT, alors que le rouage intégral est en option. Les RS et Premier obtiennent l’intégral de série.

Ainsi équipé, le Chevrolet Equinox 2022 affiche une consommation mixte ville/route de 8,8 L/100 km, en plein dans la moyenne du segment. Les Honda CR-V, Subaru Forester, Ford Escape, Nissan Rogue et Toyota RAV4 font mieux, alors que les Volkswagen Tiguan, Mazda CX-5, Hyundai Tucson (non hybride) et Jeep Compass font pire. Nous avons observé une moyenne de 9,1 L/100 km lors de notre essai.

À noter que le GMC Terrain 2022, cousin mécanique de l’Equinox, profite d’une boîte automatique à neuf rapports au lieu de six. Ironiquement, il consomme plus que le Chevrolet avec une cote mixte de 9,0 L/100 km. De plus, l’Equinox et le Terrain proposaient aussi un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres en option avec 250 chevaux, de même qu’un bloc turbodiesel de 1,6 litre, mais les deux ont été envoyés à la retraite. Très peu d’acheteurs les choisissaient de toute façon. Autre fait à noter, l’an prochain, GM lancera le Chevrolet Equinox EV 2024, entièrement électrique, qui n’a rien à voir avec le modèle actuel.

Chevrolet Equinox RS 2022

Sur la route, encore une fois, le Chevrolet Equinox 2022 n’étonne pas, mais ne déçoit pas non plus. Son comportement routier est sain, la direction est suffisamment communicative, et outre du bruit de suspension sur les chaussées dégradées, l’habitacle est adéquatement insonorisé. Plusieurs dispositifs de sécurité avancés sont désormais installés de série, dont le freinage autonome d’urgence avec détection de piétons, l’avertissement et la prévention de sortie de voie et les feux de route automatiques. La surveillance des angles morts et l’alerte de trafic transversal arrière sont livrables sur les LS et LT, de série sur les RS et Premier.

Le Chevrolet Equinox 2022 en version RS se démarque des autres par ses logos noirs, ses jantes en alliage noires de 19 pouces et ses encadrements de fenêtres noirs à l’extérieur, alors que dans l’habitacle, on profite de surpiqûres rouges sur la planche de bord, les panneaux de porte, l’appuie-bras central et les sièges. Ces derniers sont recouverts de tissu, mais peuvent être troqués pour du similicuir en option. La qualité d’assemblage et le choix des matériaux sont acceptables, sans être extraordinaires.

Chevrolet Equinox RS 2022

Mécaniquement, il n’y a aucun changement, alors la version RS est plus sportive en apparence, mais sa tenue de route est la même que celle des autres déclinaisons. Par ailleurs, les routes de 19 pouces sont fort jolies, mais élargissent le diamètre de braquage de 11,4 à 12,7 mètres par rapport aux roues de 17 pouces — compliquant les manœuvres de stationnement dans les endroits publics.

La génération actuelle de l’Equinox alloue beaucoup d’espace à ses passagers, tant à l’avant qu’à l’arrière, on note un bon dégagement pour les jambes, avec des dossiers de siège inclinables de surcroît. À 847 litres avec les dossiers arrière en place et 1 809 litres avec les sièges rabattus, l’aire de chargement n’est pas la plus volumineuse de sa catégorie, mais n’est pas la plus petite non plus.

Chevrolet Equinox RS 2022

L’ensemble des commandes est ergonomique, la lisibilité de l’instrumentation est bonne, et le système multimédia est très facile à utiliser, même en conduisant, avec ses grandes zones de boutons l’écran. La recharge de téléphones par induction est seulement disponible dans la version Premier, limitant l’attrait de la fonctionnalité sans fil d’Apple CarPlay et Android Auto, qui vide rapidement la batterie de notre téléphone. Mais ça, c’est un problème commun à tous les véhicules munis de cette technologie.

Les sièges chauffants à l’avant figurent de série, alors que le volant chauffant est livrable dans le RS, de série dans le Premier. Ce dernier profite également de sièges ventilés à l’avant et chauffants à l’arrière. Le siège du conducteur à commande électrique, réglable en hauteur, figure de série dans toutes les déclinaisons sauf la LS de base, dans laquelle on peut toutefois l’ajouter en option. Enfin, un toit ouvrant panoramique est disponible dans les LT, RS et Premier, ce que les passagers arrière apprécieront.

Chevrolet Equinox RS 2022

Affichant un PDSF de base de 28 398 $ incluant les frais de transport et de préparation, ou 30 798 $ avec le rouage intégral, le Chevrolet Equinox 2022 s’avère un choix relativement abordable dans le segment des multisegments compacts. La version RS se détaille à partir de 35 698 $ alors qu’une déclinaison Premier bien équipée dépasse légèrement les 40 000 $.

Confortable, spacieux et polyvalent, l’Equinox accomplit très bien sa mission de transporter la famille en sécurité et à peu de frais. Ce n’est pas le plus agréable à conduire ou le plus luxueux de sa catégorie, ni la plus écoénergétique, mais ses défauts ne sont pas majeurs non plus. Bref, un multisegment qui n’étonne pas, mais qui ne déçoit pas non plus.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici