Essai routier de la Hyundai IONIQ 6 2023 : belle, mais rarissime

Hyundai IONIQ 6 2023


  • La Hyundai IONIQ 6 2023 se détaille à partir de 56 924 $ incluant les frais de transport et de préparation.

  • Design séduisant, habitacle logeable, très peu énergivore.

  • Petit coffre, quelques plastiques d’apparence discutable dans l’habitacle, disponibilité très limitée.


La Hyundai IONIQ 6 2023 s’avère la nouvelle berline 100 % électrique du constructeur coréen, et n’a pas perdu de temps à s’attirer les éloges. Après avoir été nommée Voiture mondiale de l’année, elle a été proclamée Voiture verte de l’année par l’AJAC, en plus de recevoir de nombreux prix et mentions de la presse automobile à l’échelle mondiale.

Le design frappant de sa carrosserie et de son habitacle contribue inévitablement à son succès, tout comme sa grande autonomie et son comportement routier très intéressant. Elle concurrence principalement la Tesla Model 3, cette dernière étant la seule autre berline électrique pour la masse populaire en ce moment sur notre marché. Les constructeurs automobiles ont préféré mettre l’emphase sur la commercialisation de multisegments, avec raison en constatant leur forte demande. Lors du second quart de 2023, les ventes de la IONIQ 6 représentaient environ la moitié de celles du multisegment Hyundai IONIQ 5. On peut également considérer la Polestar 2 comme une rivale, bien qu’elle soit une voiture à hayon et non une berline avec un coffre séparé, et de taille sous-compacte de surcroît.

Toutefois, la IONIQ 6 n’est pas même pas proche de sa rivale directe au palmarès des ventes, alors que la Model 3 figure parmi les véhicules les plus vendus au Canada, et surtout au Québec. Les deux sont éligibles pour les mêmes rabais à l’achat de véhicules verts, soit jusqu’à 5 000 $ provenant du gouvernement fédéral et une somme variant d’une province à l’autre, pour ceux offrant de tels incitatifs. Au Québec, le rabais provincial maximal s’élève à 7 000 $, que l’on peut additionner à celui du fédéral, pour un incitatif total allant jusqu’à 12 000 $.

Au Canada, la Hyundai IONIQ 6 2023 est offerte en deux déclinaisons, dont Preferred à propulsion et Preferred à rouage intégral. À cette dernière, on peut ajouter l’ensemble Ultimate comprenant entre autres des jantes de 20 pouces, un éclairage d’ambiance dans l’habitacle, des sièges en similicuir, des sièges avant ventilés et arrière chauffants, un siège du passager avant à réglage électrique, une chaîne audio Bose à huit haut-parleurs, un système de caméras à vue périphérique, une assistance d’évitement de collision sur la route et en stationnement.

La version de base à propulsion, ou roues motrices arrière, mise sur un moteur électrique produisant 168 chevaux et un couple de 258 livres-pied, alors que la version à rouage intégral profite de deux moteurs pour une puissance totale de 320 chevaux et un couple de 446 livres-pied. Dans les deux cas, la batterie dispose d’une capacité de 77,4 kWh avec une vitesse de charge maximale de 350 kW sur une borne rapide compatible. Voici un comparatif des cotes de consommation et d’autonomie de la IONIQ 6 par rapport à la Tesla Model 3 :

Model Taille de la batterie (kWh) Autonomie annoncée (km) Ville/route/mixte (kWh/100 km)
Hyundai IONIQ 6 à propulsion 77,4 581 13,7 / 16,2 / 14,9
Hyundai IONIQ 6 à rouage intégral 77,4 509 16,2 / 18,6 / 17,4
Tesla Model 3 à propulsion 75,0 à 80,0 (est.) 438 15,2 / 16,6 / 15,8
Tesla Model 3 à rouage intégral (importée de la Chine) 66,0 (est.) 534 16,0 / 17,3 / 16,6
Tesla Model 3 à rouage intégral 75,0 to 80,0 (est.) 576 15,6 / 16,6 / 16,0
Tesla Model 3 Performance à rouage intégral 75,0 to 80,0 (est.) 507 17,8 / 19,6 / 18,6

 

Hyundai IONIQ 6 2023

En observant les chiffres, on constate que la IONIQ 6 est très écoénergétique, alors que la Model 3 était une référence en la matière jusqu’à maintenant. La grande autonomie de la Hyundai est attribuable à sa motorisation peu énergivore, mais aussi à son aérodynamisme. En effet, son coefficient de traînée de 0,21 figure parmi les plus bas pour une voiture de production.

Lors de notre essai, nous avons enregistré une moyenne somme toute intéressante de 18,1 kWh/100 km.

Avec le rouage intégral et la configuration à double moteur, la Hyundai IONIQ 6 2023 est puissante et rapide, alors que sa tenue de route n’est pas piquée des vers non plus. On aime aussi sa sensation de solidité et l’insonorisation poussée de son habitacle. Sur la route, on a affaire à une voiture drôlement raffinée.

On doit aussi s’attendre à recevoir beaucoup de commentaires concernant son design extérieur, qui ne ressemble à rien d’autre dans le paysage automobile en ce moment. Les stylistes de Hyundai ont vraisemblablement pu se défouler, même si l’on a déjà vu cet exercice de style aérodynamique auparavant. On pense notamment à l’Infiniti J30 vendue chez nous de 1993 à 1997, ainsi qu’à la première génération de la Mercedes-Benz CLS, vendue de 2005 à 2010.

Hyundai IONIQ 6 2023

Le design de l’habitacle est tout aussi rafraîchissant que celui de la carrosserie, agençant savamment modernité et sophistication, avec un petit côté rétro des années 80 que l’on aime bien. En revanche, le design et le choix des matériaux sont deux choses dissociables, et quelques plastiques d’apparence bon marché se retrouvent dans la cabine. Dont les embouts des bras de la colonne de direction arborant une peinture argentée, ainsi que la texture et la couleur du plastique sur la console centrale. Rien de majeur, mais ces petites touches sont les seules nous rappelant que l’on ne se trouve pas à bord d’une voiture issue d’une marque de luxe. La télécommande, légère et peinte en argent, qui se retrouvera égratignée en un rien de temps, a carrément l’air d’un jouet.

On retrouve amplement d’espace dans l’habitacle de la IONIQ 6, surtout pour les jambes, quoique le dégagement pour la tête ne soit pas des plus généreux. On exploite bien la plate-forme électrique de type planche à roulettes, permettant beaucoup d’espace aux pieds et la possibilité d’étirer l’habitacle au maximum par-dessus les roues afin d’obtenir une cabine spacieuse par rapport au format du véhicule. Elle est plus logeable que la Model 3 aux dimensions plus compactes. En revanche, le coffre de la IONIQ 6 est petit, avec un volume de seulement 316 litres. Sous le capot se trouve un compartiment de rangement, mais lui aussi est très petit et peu profond.

La Hyundai IONIQ 6 2023 se détaille à partir de 56 924 $ incluant les frais de transport et de préparation, mais excluant tout rabais à l’achat de véhicules verts applicables. Notre voiture à l’essai, munie du rouage intégral et de l’ensemble UItimate, coûte 65 924 $. Une peinture mate est également disponible pour un supplément de 1 500 $. La Tesla Model 3 est actuellement offerte avec une fourchette de prix similaire, bien que la version Performance coûte environ 75 000 $.

Belle, très peu énergivore, confortable et raffinée, la IONIQ 6 est également très rapide si l’on choisit le rouage intégral, ce que l’on recommande évidemment pour mieux se faciliter la vie lors des mois d’hiver. On a très peu de reproches à faire à cette berline, alors que son plus grand défaut, c’est sa disponibilité très limitée au Canada. Et surtout au Québec, comme c’est le cas de presque tous les véhicules électriques. On doit invariablement commander notre unité et patienter, le temps qu’elle soit construite en Corée et acheminée en bateau chez nous. En contrepartie, on peut se procurer une Tesla Model 3 beaucoup plus rapidement, constituant un gros avantage pour le constructeur américain.

Articles Récents

Autres articles

Laisser un commentaire

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Choix de consentement