var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Nouvelles sur les voitures Économiques et Écologiques / Les vieux véhicules doivent être remplacés – Steve Carlisle, président de GM Canada

Les vieux véhicules doivent être remplacés – Steve Carlisle, président de GM Canada

C’est au cours de la conférence TalkAuto, de JD Power, que le président et directeur général de General Motors du Canada, Steve Carlisle, a pris la parole. Une conférence attendue, et au cours de laquelle le principal dirigeant du manufacturier américain en sol canadien a exposé sa vision de l’avenir automobile. Une vision qui prévoit, notamment, un remplacement accéléré des véhicules vieux de plus de 12 ans.

steve-carlisle« Le futur de l’automobile se divise en quatre éléments importants : des voitures électriques, connectées, autonomes et en économie partagée. Ce sont ces éléments qui nous permettront de nous développer tout en satisfaisant les besoins réels de la population », a expliqué Steve Carlisle.

Et c’est en remplaçant les plus vieilles voitures que le dirigeant estime que les objectifs seront le plus facilement atteints. « Les véhicules de plus de 12 ans constituent 33% du parc automobile canadien. Ce sont 9 millions de véhicules polluants qui sont en circulation. C’est comme si 33% des Canadiens se promenaient avec un téléphone à cadran. »

Selon lui, accélérer le remplacement des vieux véhicules permettrait au gouvernement canadien d’atteindre plus aisément ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre. Pas question de voitures électriques, mais, selon Steve Carlisle, si on remplaçait 33% de la flotte canadienne par des voitures modernes avec des technologies d’aujourd’hui, chaque véhicule produirait de 20 à 30% moins de gaz polluants.

Comme le transport individuel représente 12% de toutes les émissions de gaz à effet de serre au pays, cela contribuerait à atteindre l’objectif.

La disparition de ces vieilles technologies aurait aussi un effet sur la sécurité. Alors que les voitures autonomes et les voitures connectées vont devenir monnaie courante sur les routes canadiennes, les vieux véhicules ne peuvent pas offrir les technologies de sécurité devenues indispensables.

Une étude prouve que 94% des accidents survenus en Amérique au cours des dernières années sont liés directement à une erreur humaine. Les voitures autonomes corrigeront en partie ce problème, mais pour le moment, si toutes les voitures sur la route disposaient des systèmes les plus évolués de sécurité, comme les aides semi-autonomes, on augmenterait la sécurité sur la route.

« Dans quelques années, soit en 2030, les voitures autonomes constitueront une industrie de plus de 87 milliards de dollars. C’est une opportunité pour GM, mais c’est aussi une opportunité pour l’industrie canadienne. Mais pour y arriver, nous devons penser la mobilité différemment », conclut Steve Carlisle.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';