var make ='';var sponsor ='';
Accueil / Essai routier / Toyota Yaris berline 2016, la petite nouvelle

Toyota Yaris berline 2016, la petite nouvelle

Pour le constructeur japonais Toyota, le nom de Yaris est un acquis important. La petite voiture sous-compacte a déjà connu de belles années, écoulant près de 25 000 unités en douze mois au Canada. Depuis, le marché a changé, les camions légers et utilitaires sport dominent largement les classements, mais la Yaris persiste et signe.

Toyota yaris berline 20L’an dernier, on a considérablement remanié la version à hayon de la petite voiture, mais on avait depuis trop longtemps négligé la version berline. Pour 2016, on a donc corrigé le tir en offrant une toute nouvelle version. Mais attention, malgré son appellation et son logo, la nouvelle Yaris berline n’est pas tout à fait un membre à part entière de la famille Toyota.

En fait, la petite sous-compacte est désormais assemblée au Mexique, dans une usine payée en partie par Toyota mais partagée avec Mazda. C’est au nom de ce partenariat que Toyota a utilisé la technologie Mazda pour créer la Yaris berline qui, en d’autres lieux, pourrait fort bien s’appeler Mazda2.

La carrosserie est le fruit de Toyota, mais tout l’habitacle est identique à celui de la petite sous-compacte Mazda. Tableau de bord, boutons de réglages, tout a été conservé et seul le volant comportant le logo Toyota apporte une véritable différence.

Chez Toyota, on explique que la contribution de la compagnie a davantage été dans la construction de l’usine et dans la mise en place des procédures de fabrication que dans la réalisation de la voiture elle-même. On affirme du même souffle que les prochains véhicules à sortir de l’usine auront leur personnalité propre.

Mais en attendant, on peut certainement parler d’une MazdaYota…

QUOI SURVEILLER

La petite voiture est agréable è conduire, et n’offre pas, à première vue, de défauts évidents. Le seul véritable bémol est le prix d’achat, un prix de base démarrant à 16 695$ ce qui, pour une sous-compacte, est dans la plus haute fourchette de prix.

Toyota précise cependant qu’ils veulent donner une allure haut de gamme à leur petite voiture, et que les intéressés seront prêts à mettre la différence. Reste à voir à combien sera offerte la Mazda2 lors de son arrivée l’an prochain.

MODÈLES CONCURENTS

-Mazda2

-Kia Rio

-Hyundai Accent

-Honda Fit

-Nissan Micra

-Mitsubishi Mirage

-Ford Fiesta

– Chevrolet Spark

COMMENT SE COMPORTE-T-ELLE SUR LA ROUTE?

Sous le capot de la petite voiture se retrouve un moteur 4 cylindres 1,5 litres de 106 chevaux dont les performances sont honnêtes. En fait, même poussé un peu dans ses derniers retranchements sur les routes de la région de Québec, la Yaris berline a offert une certaine vivacité d’accélération, toute relative à sa taille et à sa personnalité évidemment.

La version de base est offerte, au choix, avec une boite manuelle 6 vitesses aux rapports plus courts et précis qu’on aurait pu s’y attendre. La boite automatique, aussi à 6 vitesses, s’est aussi avérée efficace, bien qu’on aurait apprécié une rétrogradation plus rapide en réaccélération pour profiter de la bande maximale de couple.

Phénomène surprenant, les suspensions de la petite voiture se sont montrées moins douces avec la version è boite automatique que celles à boite manuelle. Quant à la direction, sans être communicative, elle permet tout de même une certaine sensation de conduite, plus rafraichissante que l’ancienne génération sans conteste.

EST-CE QU’ELLE EST CONFORTABLE?

En matière de confort, la Yaris n’a que peu de reproches contre elle. Bien sûr, dans le créneau des sous-compactes abordables on ne s’attend pas à une douceur de roulement spectaculaire, mais on a réussi à bien contenir l’ensemble et la motorisation se montre fort discrète, même en accélération vive.

Sous la pluie, le bruit des pneus est lui aussi demeuré plutôt silencieux, n’handicapant en aucune façon la conversation entre les passagers.

Quant aux accessoires de série, ils sont bien positionnés, faciles d’usage. Un grand message d’exception cependant pour le système multimédia. Dans la version de base, il s’agit tout au plus d’un minuscule boitier de radio apposé sur le dessus de la planche de bord, un peu comme si un ingénieur s’était aperçu à retardement qu’il avait oublié de l’inclure dans la console.

Dans la version dite Avancée, c’est un écran qui est positionné au même endroit. Un peu comme une minitablette, non amovible, qui abrite les commandes multimédias, de sécurité et, si on est prêt à débourser les quelques 600$ de supplément, l’affichage du système de navigation par satellite dont les performances sont, au minimum, douteuses.

EST-CE QU’ELLE EST SPACIEUSE?

Quand il est question de sous compacte, on ne parle pas d’espace imposant. Les passagers ont assez de place, même ceux installés à l’arrière, bien que les genoux souffrent un peu.

Le coffre est dans la bonne moyenne, mais heureusement, la banquette arrière est repliable 60/40, ce qui permet un usage intéressant pour les rares fois où un propriétaire de sous-compact aura envie de transporter de plus gros morceaux.

 

EST-CE QU’ELLE EST ÉCONOMIQUE?

Sous le capot, même si Toyota ne le confirme pas, se retrouve le moteur Skyactiv de Mazda. Le résultat est donc une économie de carburant appréciable, du moins si l’on en juge par les affirmations du conducteur : 6,4 litres de consommation combinée. On peut mettre le tout en doute, mais un des véhicules d’essai affichait une moyenne inférieure à 6 litres aux 100 kilomètres aux termes de la randonnée québécoise du lancement.

Économique, certes, et avec un style bien à elle, la Toyota Yaris berline a beau être une Mazda habillée différemment, elle remplira certainement un créneau populaire chez nous.

 

 

 

 

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut
?php $exemple_metas = get_post_custom(); if(isset($exemple_metas['make'][0]) && $exemple_metas['make'][0]!= '' && !is_category() && !is_home()){ echo("var make ='".$exemple_metas['make'][0]."';"); }else{ echo("var make ='';"); } ?> var sponsor ='';